Vélo: un autre tour de piste

La chronique de lundi dernier se voulait un survol du monde du vélo tout en attisant l’intérêt vers une forme d’exercice axée aussi bien sur la détente que sur un moyen de transport. Agréable surprise; plusieurs lecteurs m’ont fait part de leurs désirs d’en savoir davantage sur les pistes cyclables de la péninsule, les consignes de sécurité, la possibilité de trajets vacances, de même que la solution à certains ennuis mécaniques ou autres. En puisant dans mes expériences personnelles au cours des années et en interrogeant les sites sur le web, je me suis permis de réunir les éléments pertinents à vos questions. Comme la plupart des questions provenaient d’amateurs de vélos de route, espérons que les informations qui suivent vous seront utiles.

Il y va de soi que la longueur des trajets envisagés relèvera de votre condition physique. Si vous voyagez en petit groupe, il est alors préférable que les cyclistes soient du même calibre, sinon il peut être fort ennuyant pour le groupe de ralentir le tempo pour attendre le retardataire.

Que vous circuliez seul ou en groupe, il est essentiel de se munir d’une pompe à air, d’une chambre à air de rechange, et d’une trousse pour effectuer les réparations sommaires. Les boutiques de vélos offrent un ensemble de réparation, le tout dans une pochette extrêmement compacte. Une bouteille d’eau attachée au cadre et vous voilà fin prêt pour une randonnée. Pour ce qui est de la bouffe, casse-croûtes et restaurants ne présentent aucun défi.

Il arrive que même les plus prévoyants se retrouvent en situation de bris mécaniques importants. Ceux qui sont membres de la CAA (Canadian Automobile Association) se réjouiront d’un ajout intéressant à leur carte de membre. Comme cette association assure le membre et non son moyen de transport, en tant que cycliste, vous êtes sous la couverture de protection de la CAA à même titre que si vous aviez un ennui avec votre voiture. En cas de bris non réparable de votre vélo, un préposé viendra récupérer votre vélo et vous conduira à votre destination finale.

Les consignes routières exigent que les vélos circulent dans le même sens que les automobiles. Les routes achalandées comportent un certain défi. Comme plusieurs demeurent dépourvues d’accotements, la prudence est de mise. La présence de nids de poule printaniers peut être un incitatif de contournement à dénouement fâcheux dans l’éventualité où un automobiliste vous talonne de près.

Une visite sur le site Péninsule acadienne (circuits cyclables) vous propose trois circuits régionaux, et je cite: «Circuit Caraquet; d’une distance de 75 km, le trajet s’éloigne jusqu’à Grande-Anse pour revenir à Caraquet en passant par Trudel et Bertrand.

Circuit Shippagan-Lamèque; un parcours de 84 km à partir de Shippagan, Lamèque, Sainte-Marie-Saint-Raphael et de retour à Shippagan.

Circuit Tracadie-Sheila; de Tracadie vers Saint-Isidore en passant par Pokemouche et Inkerman pour revenir à Tracadie. Une distance de 85 km.»

Toujours sur le même site, j’attire votre attention sur un «NOTEZ BIEN» que je vous encourage à lire.

En saison estivale, certains voudront sans doute envisager des trajets de plus longue durée, voire de quelques jours ou même d’une semaine. La région de Baie St-Paul, chez nos voisins québécois, est invitante. Un bémol cependant. Cette région panoramique est très prisée et l’achalandage routier pourrait s’avérer contraignant. Mais, il existe une solution de rechange absolument superbe. Pensez au Vermont. J’ai eu l’occasion d’y passer une semaine à vélo et l’expérience ne fut rien de moins que mémorable. En voici les grandes lignes pour ceux qui veulent joindre sport et détente.

Vermont Country Cyclers est une organisation qui remonte à 1975. On vous propose un forfait week-end ou d’une semaine tout compris. Vous arrivez en auto à une auberge avec tous vos effets personnels et votre vélo muni d’un odomètre. Une semaine consistera à se déplacer d’une auberge à l’autre. Vos bagages seront pris en main par Vermont Country Cyclers et vous suivront à chaque auberge. Vous pouvez apporter raquettes de tennis, maillots de bain, vêtements de rechange, etc. Voici une journée typique. Départ le matin après un copieux déjeuner. On vous propose trois trajets jusqu’à la prochaine auberge variant de facile, intermédiaire et difficile. Une carte géographique très détaillée sera votre guide. On vous proposera également les points intéressants tout au long du parcours. Où arrêter pour une crème glacée, où se tremper les pieds dans un ruisseau, se baigner, etc.

Peu importe le trajet, les trois routes se croissent à l’heure du midi où un pique-nique vous attend. Vous repartez à votre guise pour rejoindre la nouvelle auberge pour savourer un bon repas et vous détendre. Attendez-vous à côtoyer une vingtaine de cyclistes à l’auberge. Chaque jour vous avez le choix de partir en couple, en famille, sans pour autant vous annexez à qui que ce soit. Pour ceux qui le désirent, c’est une belle occasion de fraterniser. Soit dit en passant que chacun des trois trajets proposés est patrouillé plusieurs fois par jour en auto par un employé de l’organisation afin d’assurer votre sécurité. Le Vermont est un des États américains le plus campagnards qui soient. Les routes qui vous seront suggérées sont toutes des routes de campagne. Les automobilistes sont d’une gentillesse absolument remarquable. La dernière auberge est celle où vous avez séjourné à votre arrivée et où votre auto vous attend. Pour ceux qui désirent se gâter, vous ne trouverez pas mieux!

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle