Difficile à croire que les vacances tirent à leur fin et que la rentrée scolaire approche. Et qui dit rentrée, dit aussi retour des boîtes à lunch! J’avoue qu’il n’est pas de tout repos, jour après jour, de préparer de bons petits lunchs savoureux et nutritifs. Mais avec un peu de planification, voyez comment vous pourriez faciliter cette tâche routinière.

▸ Vérifiez les contenants de juin dernier

• Vérifiez l’état des boîtes à lunch, des thermos, des bouteilles et autres contenants que vous utiliserez durant l’année scolaire. Vous voudrez sûrement en remplacer certains qui sont défectueux.

▸ Les contenants aussi importants que leur contenu

• Assurez-vous que votre enfant est facilement capable de les ouvrir.

• Optez pour des contenants qui se placent aisément dans la boîte et qui font en sorte que la fermeture éclair se ferme bien.

• Sous les plats de plastique, dans le petit triangle à trois flèches, assurez-vous de voir le chiffre 2, 4 ou 5, et que les contenants sont sans BPA. Ce sont les plus sécuritaires pour la santé.

• Certains contenants ont deux compartiments qui se placent l’un dans l’autre. On pourra, par exemple, mettre des céréales sèches dans le compartiment du bas et des cubes de fromage dans celui du haut.

▸ Établissez des menus et une liste d’épicerie

• Pour vous faciliter la tâche, préparez un menu sur deux semaines (ou plus si vous le voulez). Pour ce faire, demandez à vos enfants de vous dire quelles sont leurs préférences (soupes, salades, sandwichs, casseroles, pâtes, riz, quinoa, etc.). Pour y ajouter un peu de variété, feuilletez vos livres de recettes et consultez, sur internet, vos sites de cuisine préférés. Vous y ferez à coup sûr de belles découvertes.

• Une fois le menu établi, transcrivez dans une grille faite à l’ordinateur (ou à la main) les plats qu’on vous a proposés. Ensuite, préparez une liste d’épicerie en fonction du menu. Affichez ensuite votre menu sur le frigo, et placez votre liste d’épicerie dans votre sac à main ou porte-monnaie.

• Toujours en vous référant au menu, dressez une liste de tâches que vous pourriez faire à l’avance. Par exemple, si au menu il y a du spaghetti mardi, et du riz mercredi, vous pourriez, le dimanche, cuisiner un gros chaudron de sauce spaghetti et un plat de riz. Vous pourriez alors congeler des portions supplémentaires pour les jours où ce plat sera à nouveau au menu.

• Si le même menu revient toutes les deux semaines, ayez des réserves au congélateur. Par exemple, si vous avez l’intention d’offrir des muffins aux carottes tous les lundis, cuisinez 12 muffins, et congelez les portions supplémentaires. Le dimanche soir, vous n’aurez qu’à sortir les portions nécessaires pour le lendemain. Faites de même pour les barres de céréales, les soupes, les lasagnes, etc.

▸ Mijoteuse à la rescousse!

• La mijoteuse est un appareil qu’on oublie malheureusement trop souvent dans le fond du garde-manger. Et pourtant, elle permet de cuire de succulents repas sans avoir à lever le petit doigt (autre que la préparation initiale, bien entendu!).

• Ricardo a lui-même poussé l’expérience de la cuisson à la mijoteuse à un très haut niveau avec ses deux livres de recettes consacrés à ce type de cuisson (Mijoteuse, tome 1 et tome 2). Je vous invite à les feuilleter la prochaine fois que vous irez à la bibliothèque ou à la librairie.

▸ Paprika: une application fort pratique!

Il existe diverses formes d’applications. Mon application préférée est de loin «Paprika», un gestionnaire de recettes qui permet justement de planifier le menu de la semaine (en sélectionnant les recettes dans votre liste). On peut aussi y visionner la liste d’épicerie, catégoriser les recettes, leur attribuer un nombre d’étoiles (de 0 à 5) et y faire plus encore. La semaine prochaine, je vous proposerai d’autres conseils pour entamer du bon pied la rentrée scolaire! Bon samedi.