Qui sont les meilleurs?

Le débat est lancé!

Dans le cadre de son match annuel des étoiles présenté à Los Angeles, la LNH a dévoilé la liste des 100 meilleurs joueurs de son histoire.

Mais sans donner d’ordre précis.

C’est pourtant ce qui intéresse le plus les amateurs de hockey.

Voilà donc mon humble avis sur le sujet.

1- Wayne Gretzky

2- Mario Lemieux

3- Bobby Orr

4- Gordie Howe

5- Maurice Richard

Le 99 est tout simplement le meilleur, point final. Personne n’atteindra jamais ses statistiques.

Il n’y a jamais eu un joueur aussi dangereux que Gretzky sur une patinoire, que ce soit à armes égales, en avantage ou en désavantage numérique. Dans les années 1980, c’était littéralement la panique dans le camp adverse quand il sautait sur la glace.

Lemieux est le joueur le plus talentueux à avoir patiné dans la LNH. Il pouvait faire ce qu’il voulait avec la rondelle.

S’il avait été en santé, il aurait chauffé le 99 dans la plupart des catégories offensives.

Orr a complètement révolutionné la façon de jouer pour un défenseur. Il a été le premier à se lancer en attaque.

À ce chapitre, il faut donner une mention honorable à Paul Coffey, qui a déjà marqué 48 buts dans une saison.

Le regretté Howe n’était pas le plus talentueux, mais son caractère et sa longévité font de lui Monsieur Hockey. Pour les plus vieux, il est sans doute au premier rang de la liste.

Richard a inspiré tout un peuple et il a été le premier à marquer 50 buts en une saison. Encore là, les partisans du CH vont argumenter qu’il est peut-être le meilleur de l’histoire.

Pour les positions suivantes, il faudrait considérer des joueurs comme Bobby Hull, Howie Morenz, Jean Béliveau, King Clancy, Marcel Dionne, Jaromir Jagr, Phil Esposito, Bernard Geoffrion, Doug Harvey, Frank Mahovlich, Henri Richard et Mark Messier.

D’un point de vue personnel, j’aimerais ajouter l’électrisant Denis Savard, Peter Stastny (le 2e meilleur pointeur des années 1980, derrière Gretzky), Raymond Bourque (qui a un peu de sang acadien dans les veines!), Pavel Bure (peut-être le joueur le plus explosif de l’histoire) et Peter Forsberg (pour plusieurs, le prototype du joueur «parfait»).

Ah, j’oubliais Ti-Guy Lafleur, Mike Bossy, Brett Hull, Mike Gartner et Jari Kurri, tous des marqueurs naturels.

Et non, je ne pense pas qu’Eric Lindros fait partie de la liste des 100 meilleurs!

Bon. Que fait-on avec les gardiens de but?

À quel rang place-t-on Martin Brodeur, Patrick Roy, Dominik Hasek, George Vézina, Jacques Plante, Johnny Bower, Glenn Hall, Bill Durnan, Ken Dryden ou Tony Esposito?

Et je vous lance une autre balle courbe: si on considère tous les «meilleurs joueurs de l’univers», que fait-on avec Valeri Kharlamov, Viacheslav Fetisov, Igor Larionov et Vladislav Tretiak?

Et une petite dernière: quel rang devrait occuper ceux qu’on n’a jamais vu jouer, comme Cy Denneny, Fred Cyclone Taylor, Frank Neighbor, Lester Patrick, Hobey Baker, Joe Malone ou Aurèle Joliat?

Bon débat!