Du poil de la bête

Après un petit creux de vague, le hockey néo-brunswickois reprend du poil de la bête, particulièrement en Acadie.

Pendant quelques saisons, Philippe Myers devait se sentir bien seul comme porte-étendard de notre sport national dans la province de Brian Gallant.

Le défenseur de Dieppe est considéré comme l’un des meilleurs au monde à l’extérieur de la LNH.

Sauf que derrière lui, disons que ça ne se bousculait pas aux portes.

Cette tendance est en train de changer.

On n’a qu’à penser au rendement du premier choix du Phoenix de Sherbrooke au dernier repêchage, Anderson MacDonald.

Même s’il est présentement blessé, le patineur de Quispamsis a marqué pas moins de 25 buts en 42 rencontres.

Une future vedette de la LHJMQ.

Plus près de chez nous, on assiste à l’éclosion du beau talent de Mika Cyr.

L’entraîneur des Wildcats de Moncton, Darren Rumble, dit de lui qu’il est tout simplement son meilleur joueur cette saison.

En 32 rencontre, l’explosif patineur d’Edmundston a marqué 10 buts et récolté autant de mentions d’aide pour 20 points.

Si les blessures peuvent enfin le laisser tranquille, le joueur âgé de 17 ans pourrait devenir un joueur d’impact dans le circuit Courteau.

Son bon ami Alex Lavoie est aussi un joueur à surveiller au cours des prochaines saisons.

Après un début de saison couci-couça avec Moncton, il s’est retrouvé chez les Cataractes de Shawinigan.

Puisque l’équipe de la Cité de l’énergie avait un surplus de défenseurs, il a sagement décidé de revenir avec les Commandos de Dieppe.

Ce pari pourrait être payant pour la saison prochaine puisque le joueur âgé de 17 ans est l’un des meilleurs arrières dans le circuit junior A des Maritimes.

Les Olympiques de Gatineau alignent deux beaux espoirs du pays d’Évangéline, soit les attaquants William Basque et Maxime Grandmaison.

Le premier est devenu un joueur régulier en Outaouais, alors que le second poursuit son apprentissage avec les Flyers de Moncton (midget AAA).

Parlant des Flyers, ils alignent également le défenseur Dominic Hachey, un futur membre des Islanders de Charlottetown.

Les Sea Dogs de Saint-Jean ne sont pas en reste avec le rapide attaquant Samuel LeBlanc, un autre produit des Flyers.

On  pourrait également parler de Peyton Hoyt, qui s’est taillé un poste avec les Screaming Eagles du Cap-Breton, ou de Sam King, qui patine à Charlottetown.

Hoyt a joué son hockey midget avec les Caps de Fredericton, alors que King est un ancien des Vitos de Saint-Jean.

Et du côté des gardiens de but, on attend de très belles choses de Jacob Stewart.

Le colosse de Saint-Jean a déjà joué quelques rencontres avec l’Armada de Blainville-Boisbriand cette saison et il devrait succéder à Samuel Montembeault à titre de  portier numéro un de l’équipe la saison prochaine.

Si on regarde encore plus loin en avant, Jérémie Jacob suivra les traces de tout ce beau monde dans la LHJMQ.

Ses compagnons de trio Aiden MacIntosh et Cole Stewart vont également trouver preneur très tôt au prochain repêchage.

Oui, le hockey se porte bien au Nouveau-Brunswick.