Les vieux démons

Le mauvais sort est conjuré.

Vous pouvez ranger les poupées vaudou et les talismans de toutes sortes.

Les vieux démons ont été exorcisés.

Les Fisher Cats de Moncton sont enfin champions de la Ligue de baseball senior du Nouveau-Brunswick.

C’est la première fois en 12 ans qu’on peut accoler les mots Moncton et champions dans la même phrase.

C’est long en baptême!

Il fallait d’ailleurs voir le vétéran Mike Ivey pleurer comme une madeleine après la victoire lors du sixième match contre les Royals de Fredericton pour comprendre ce que cette victoire ultime voulait dire pour les joueurs et pour la direction de l’équipe.

Trop souvent ce sont les hommes en bleus qui se sont sauvés avec le titre au fil des ans: les Royals ont remporté neuf des 14 derniers titres provinciaux.

Mais mercredi soir, l’équipe locale a festoyé devant une foule en délire de plus de 1100 personnes au parc Kiwanis.

Pourtant, rien n’aurait pu laisser présager un tel dénouement.

Les nouveaux champions ont bouclé la saison régulière avec une piètre fiche de 15-17, bon pour le quatrième et avant-dernier rang au classement.

Et comme si ça n’allait pas assez mal, le gérant Scott McWilliam a remis sa démission tout juste avant le début des séries.

On s’attendait au pire, mais c’est exactement le contraire qui s’est produit.

La machine offensive des Fisher Cats s’est mise en marche, balayant tout sur son passage.

Et que dire du gaucher Sam Lund, qui a lancé lors des deux dernières rencontres en dépit d’une épaule droite disloquée.

Ou encore de l’Acadien Josh Dennis, qui faisait la navette entre Moncton et Ottawa pour faire sa part.

C’est à ce point que les joueurs voulaient le titre.

Le chemin de croix de l’équipe de Moncton a été un véritable calvaire pour les joueurs et les partisans.

Il faut dire que l’aventure des Brewers est venue compliquer les choses, de 2009 à 2014.

Non pas que cette expérience ait été un désastre, loin de là.

La courte existence de cette équipe née de la discorde entre deux factions chez les Mets nous a laissé le fabuleux programme Champs de rêve, notamment.

Sauf qu’au plan sportif, le programme de baseball senior à Moncton a perdu du terrain à cause des chicanes internes, de l’abandon de plusieurs bons joueurs écoeurés de la situation et des disputes constantes pour les meilleurs juniors.

Heureusement, tout ça appartient enfin au passé.

L’organisation des Fisher Cats peut maintenant regarder en avant.

Et le plus beau dans toute l’histoire, c’est que les Fisher Cats devraient rester au sommet pour longtemps.

Nick LeBlanc, Jérémie Arseneau, Justin Cormier, Tyler Walchuk et Sam Lund sont tous âgés de moins de 25 ans.

Ajoutez à cela les juniors Ryan et Shawn Bartley, Jesse Malone, Kyle Donahoe et quelques autres et vous avez un solide noyau de jeunes jambes pour le futur.

Le beau voyage des Fisher Cats ne fait que commencer.