Que faire des surplus de friandises d’Halloween?

Karine LandryChroniques

La magie de l’Halloween est peut-être terminée, mais elle se poursuit contre le gré de bien des parents! Si vous vous fiez à l’inventaire des friandises qu’ont récoltées vos enfants et qui se sont retrouvées dans le beau milieu du salon mardi soir, vous conclurez vite qu’ils en ont beaucoup trop!

L’idée de cette chronique m’est venue après avoir reçu un courriel d’une maman. Si vous êtes comme Mme Bourque, peut-être aimeriez-vous savoir combien de temps il est raisonnable de laisser nos enfants manger des friandises d’Halloween. Chaque maisonnée est différente, et il n’y a pas de réponse magique. Mais si la question vous taraude, poursuivez votre lecture!

La «question qui tue»: Que faire des surplus de bonbons? Il existe de nombreuses réponses, mais je vous en propose deux. La première est plutôt radicale: apportez les restes de bonbons au bureau ou donnez-les à une organisation de votre choix. La deuxième est une méthode plus douce: mettez-en une certaine quantité en réserve, hors de la portée des enfants, puis sortez-les pour des occasions spéciales. Mais comment les présenter? Aux parents qui choisissent pour la méthode douce, voici quelques suggestions amusantes:

  • Chocolats et bonbons emballés se conservent assez longtemps. Choisissez les friandises préférées de vos enfants et gardez-les en réserve dans un endroit à l’abri de la chaleur. Lorsque vous aurez une bonne raison de faire plaisir à vos enfants, pigez dans le tas.
  • Pour jazzer vos muffins au son (ou toutes autres recettes de muffins riches en fibres) insérez-y un petit morceau de chocolat, avant ou après la cuisson. Vous pourriez également décorer le glaçage de deux ou trois bonbons, une façon de joindre l’utile à l’agréable en espérant qu’ils ne mangent pas seulement les friandises!
  • Préparez un mélange montagnard en utilisant des céréales riches en fibres (et faibles en sucre) auxquelles vous ajouterez quelques morceaux de chocolat ou de jujube. Ce mélange est apprécié comme collation durant les pratiques de hockey, de gymnastique ou d’aïkido. Mais attention! Si l’établissement affiche une consigne d’allergie aux noix, assurez-vous d’utiliser des ingrédients qui ne contiennent pas de noix.
  • Noël approche! Plutôt que d’acheter un «calendrier de l’avent» prêt à remplir, créez votre propre calendrier. Pour ce faire, vous aurez besoin de petits contenants en papier (ceux qu’on utilise pour se rincer la bouche). Remplissez-les de petites friandises, recouvrez-les de papier de soie (retenu à l’aide d’un élastique ou d’un morceau de ruban adhésif), numérotez-les et placez-les aléatoirement dans un récipient (panier en osier, en plastique, en aluminium, etc.).
  • Et tandis qu’on parle de Noël: si vos enfants ont l’habitude de décorer une maison d’épices ou des biscuits au gingembre durant la période des fêtes, utilisez quelques sacs de friandises comme garniture de décoration.
  • L’anniversaire de votre enfant approche et vous organiserez peut-être une fête? Deux façons d’écouler les bonbons d’Halloween: remplissez-en les petits sacs que vous remettrez aux invités à leur départ, ou encore, remplissez une piñata. Les enfants auront bien du plaisir à remplir leur petit sac qu’ils rapporteront à la maison.
  • Sortez quelques sacs de jujubes ou de chocolat (genre M&M) et faites-leur pratiquer des additions, soustractions, régularités, fractions, etc. Encore un exercice qui joint l’utile à l’agréable!

Si vous préférez ne pas prolonger l’habitude d’offrir des bonbons à vos enfants, donnez-leur l’occasion d’offrir les surplus en cadeau. Les grands-parents, oncles et tantes auront sûrement épuisé toutes leurs friandises au cours de la soirée d’Halloween. Enseignez à vos enfants le partage et encouragez-les à préparer de beaux petits paniers qu’ils iront porter à un membre de la famille. Le choix des friandises devrait se faire dans les jours suivants l’Halloween… Si vous attendez trop, les paniers ne contiendront que les friandises les moins populaires!

Si vous avez d’autres trucs du genre, n’hésitez pas à les publier dans ma page Facebook (Karine Landry: diététiste professionnelle). Au plaisir de vous lire et bon samedi!