Le Seigneur des anneaux sur Amazon?

Patrice CôtéChroniques

Encore à la recherche de son identité, le service Amazon Video serait sur les rangs afin de diffuser en exclusivité une nouvelle adaptation du roman culte de J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux. L’objectif: imiter HBO qui, grâce à Game of Thrones, a réussi à transformer le fantastique en un genre extrêmement lucratif.

Évidemment, ce n’est pas demain la veille que vous pourrez découvrir les «nouvelles» aventures du hobbit Bilbon Saquet sur votre tablette ou votre télévision HD.

Pour que le projet devienne réalité, il faudra d’abord que Warner Bros retombe dans les bonnes grâces de la descendance de Tolkien, les deux partis sortant tout juste d’un douloureux conflit à propos de droits d’auteurs qui a duré près de cinq ans.

Il faudra aussi voir si le public est prêt à voir d’autres comédiens que Elijah Wood, Viggo Mortensen, Cate Blanchett et Ian McKellen (pour ne nommer que ceux-là) personnifier les héros légendaires de la Terre du milieu après l’exceptionnel succès qu’on connu les quatre films de Peter Jackson, au début des années 2000. Des films qui ont remporté l’impressionnant total de onze oscars et qui sont maintenant très solidement ancrés de la culture populaire.

Remarquez que, dans l’évolution de sa diffusion, Le Seigneur des anneaux est rendu à l’étape de la télé sur internet après avoir fait l’objet d’adaptations radiophoniques (trois fois!), d’un dessin animé (en 1978), d’une comédie musicale (2006) et de films à succès.

Dark: dans la lignée de Ça, Lost, Twin Peaks et Stranger Things

L’arrivée de novembre n’est jamais facile sur le moral. C’est d’autant plus vrai pour les nombreux adorateurs de la série Stranger Things (Netflix) qui, après avoir gloutonnement dévoré les neuf épisodes de la deuxième saison, éprouvent des sentiments qui apparentent à ceux du deuil.

Question de mettre un baume sur autant de mélancolie, Netflix a mis en ligne il y a quelques jours une série de courtes entrevues avec les créateurs et les comédiens de la série devenue culte.

Autre option pour satisfaire votre manque: une série allemande intitulée Dark qui sera lancée en décembre sur Netflix. Le concept ressemble un peu à celui de Stranger Things, sauf qu’au lieu d’être kidnappés et transportés dans une autre dimension, deux enfants sont retenus prisonniers «ailleurs dans le temps»…

Comme le remarque avec justesse le site gamesradar.com, la bande-annonce de Dark promet une ambiance à la Twin Peak, des allers et venues dans le temps dignes de Lost, des mystères à la Stranger Things et un méchant digne de Grippe-Sous, le cruel clown de Ça.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’achète!

Des chasseurs sachant chasser…

Petite trouvaille fort intéressante sur Netflix: la série documentaire britannique The Hunt. Présentés par la BBC à la fin 2015, les sept épisodes d’une durée d’environ 60 minutes chacun s’intéressent aux techniques de chasse des plus grands prédateurs du monde animal. Le documentaire évite les images sanglantes pour plutôt illustrer les défis auxquels font quotidiennement face les ours polaires, les tigres, les crocodiles et les autres chasseurs pour assurer leur survie et celle de leurs petits alors que leur environnement naturel est transformé par l’activité humaine et les changements climatiques. À voir, ne serait-ce que pour l’incroyable qualité des images – qui semblent avoir été tournées avec un télescope de la NASA (!) tellement elles sont claires et stables. On a littéralement l’impression d’être aux côtés des animaux. Magnifique.