La LHJMQ a à l’oeil le talent du N.-B.

Notre hockey d’âge midget majeur est-il en train de regagner l’intérêt des équipes de la LHJMQ? Ça se pourrait fort bien.

Si on fait abstraction de 2013, qui avait quand même donné huit joueurs dont Philippe Myers, Will Thompson et Luc Deschênes, ç’a plutôt été des années de vaches maigres depuis huit ans pour le produit néo-brunswickois.

En fait, notre jeune élite n’a jamais été en mesure de répéter les excellentes récoltes de 2008 et de 2009, alors que pas moins de 11 joueurs de la province avaient été réclamés chaque fois.

Mais tout cela pourrait changer en juin.

À n’en point douter, le talent foisonne cette saison.

Il est déjà acquis que le défenseur Lukas Cormier, des Flyers de Moncton, fait saliver les 18 formations de la LHJMQ. Certains recruteurs en parlent comme d’un Kevin Gagné et j’ai même entendu parler qu’un autre l’avait comparé à Kristopher Letang. Ce n’est pas rien.

Bref, à moins d’une catastrophe, le jeune Acadien de Sainte-Marie-de-Kent ne devrait pas attendre trop longtemps avant d’être appelé sur l’estrade du Centre Gervais Auto de Shawinigan, où se tiendra l’encan de juin 2018.

Plusieurs autres jeunes sont également dans la ligne de mire des recruteurs. À commencer par trois coéquipiers de Lukas Cormier chez les Flyers, soit les attaquants Yannic Bastarache, de Bouctouche, Cole Cormier, de Dieppe, et Patrick LeBlanc, de Moncton.

J’entends aussi de très belles choses du défenseur Nicholas Savoie, de Dieppe, de l’attaquant Alexandre David, de Pigeon Hill, et du gardien Ethan Pearson, de Fredericton. Les trois jeunes évoluent actuellement pour les Gladiators de la Newbridge Academy en Nouvelle-Écosse.

Parmi les autres joueurs qui ont la cote, notons les attaquants Dawson Stairs, des Riverhawks de Rothesay Netherwood, Joshua Lawrence, de l’école privée Selects Hockey Academy, et Connor Richard, des Vito’s de Saint-Jean.

J’ai également entendu parler entre les branches d’un certain Jérémie Gagnon, de Moncton, qui porte les couleurs des Spartans du Collège Stanstead.

Pour un, Yannic Bastarache m’a révélé qu’il sentait effectivement l’intérêt grandissant des recruteurs. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux aux matchs des Flyers. Bastarache a justement gagné des points en connaissant un excellent tournoi au Défi Monctonian le week-end dernier.

«C’est sûr que nous les voyons (les recruteurs), mais il ne faut surtout pas que je laisse cela déranger mon jeu», m’a déclaré Bastarache.

La Nouvelle-Écosse est une autre province qui compte sur plusieurs espoirs de premier plan. Les plus notables sont les avants Alex Drover et Ethan Landry, des McDonald’s de Halifax, Brady Burns, des Wildcats de Valley, et Jacob Quillan, du Steele Subaru.

Du côté de l’Île-du-Prince-Édouard, le gardien Chad Arsenault, du Wild de Kensington, est bien vu des recruteurs.

Pour ce qui est de Terre-Neuve-et-Labrador, l’arrière Brandon Casey, de la Newbridge Academy, ainsi que l’avant Mark Hillier, du St. Andrew’s College, sont présentement sur le radar des 18 équipes de la LHJMQ.