Apprendre à aimer l’hiver

Marie-Michèle Doucet et Michaël PaulinChroniques

Je commence cet article par une confession: c’est à Sainte-Agathe-des-Monts dans les Laurentides au Québec que j’ai appris à aimer l’hiver. Moi qui n’ai pas d’affinité particulière pour la neige ou le froid, j’y ai dit pour la toute première fois – et à la grande surprise de Michaël –: «Finalement l’hiver ce n’est pas trop mal!»

Si Michaël attend impatiemment le début de la saison du hockey et l’occasion de chausser ses patins, moi, dès le début décembre, j’entre en mode hibernation. Vous ne me reverrez dehors qu’au printemps en même temps que les premières feuilles. Alors, comment expliquer ce revirement de situation? Et bien, laissez-nous vous raconter notre incroyable séjour hivernal à Sainte-Agathe-des-Monts!

La journée commence chez Tyroparc, un parc d’aventures en montagne. À l’horaire, une journée forte en émotions et en adrénaline. À peine arrivé, on enfile nos harnais et nos raquettes pour l’ascension du Mont-Catherine. La montée d’environ deux kilomètres nous mène en plein cœur de la forêt où les paysages enneigés sont tout simplement magiques. Il faut toutefois avouer que la randonnée demande un certain effort physique – notre résolution pour l’année 2018: travailler davantage notre cardio!

Une fois au sommet, 2 méga-tyroliennes nous attendent. Perchées à 100 mètres du sol, ces tyroliennes traversent tout le mont de part et d’autre. Parmi les plus longues et les plus hautes au Canada, elles font 750 et 900 mètres respectivement. Nul besoin de vous dire que la descente se fait beaucoup plus rapidement que la montée! La descente est froide certes, mais complètement exaltante. On trouve difficilement les mots pour vous décrire la beauté du paysage qui se dévoile sous nos yeux. On a véritablement l’impression de survoler la vallée tel un oiseau.

Après une courte pause pour le dîner, on enfile à nouveau nos habits de neige. Cette fois-ci, on part faire une randonnée en motoneige. Il s’agit d’une première pour nous deux. C’est donc avec un peu de nervosité qu’on monte sur nos engins. Mais les merveilleux guides de Tyroparc nous rassurent rapidement: conduire une motoneige ce n’est pas sorcier. Et ils ont bien raison. Il ne faut que quelques secondes à Michaël – c’est lui le conducteur – pour apprivoiser la bête. Pour les plus craintifs, pas de soucis, les guides ne sont jamais bien loin et vous suivront tout au long de l’excursion.

Pendant 2 heures, on découvre certains des plus beaux paysages hivernaux que nous avons croisés à ce jour. Notre seule déception, on aurait voulu que ça dure encore plus longtemps. Je crois qu’on a eu la piqure de la motoneige! Heureusement, Tyroparc propose l’Évasion blanche, une randonnée d’une journée qui vous mènera jusqu’au sommet de la Montagne Noire.

Si vous n’avez pas l’équipement nécessairement pour faire de la motoneige, Tyroparc fournit tout ce qu’il faut pour vous garder au chaud (salopettes, manteau, casque, mitaines, etc.). À noter également que seuls les détenteurs de permis de conduire valides pourront agir à titre de conducteur.

C’est le sourire aux lèvres, mais complètement exténué qu’on quitte Tyroparc en direction de l’Auberge de la Tour du Lac où nous passerons la nuit. Située dans une maison ancestrale aux abords du lac des Sables, l’Auberge de la Tour du Lac est l’endroit de détente par excellence. Non seulement chaque chambre est munie de baignoires à remous doubles, mais le site compte également trois spas extérieurs et un sauna finlandais.

La journée se termine au restaurant de l’auberge. Verre de vin en main, on se régale de la table d’hôte aux saveurs du terroir (ne ratez surtout pas le gratin dauphinois qui est divin!). C’est le moment parfait pour se remémorer tous les beaux moments de notre séjour à Sainte-Agathe-des-Monts.

Et c’est à ce moment que j’ai eu un déclic… l’hiver, c’est ça! L’hiver ce sont ces moments de pur plaisir, ces paysages à couper le souffle, ces petits moments de tendresses… Finalement, l’hiver ce n’est pas trop mal!

Pour plus de conseils voyage, visitez notre blogue (entre2escales.com).