L’exemple de notre belle jeunesse!

Il y a de ces rencontres dans la vie qui nous font réfléchir, non seulement sur notre propre petit quotidien, mais aussi sur ce qu’il y a de plus beau et de plus noble dans la nature humaine.

L’histoire de Mélodie Arsenault et de Christian Gaudet est loin d’être banale.

Les deux gardiens de but de Rogersville sont des mordus du hockey et les deux jeunes n’hésitent pas à passer une partie de leur existence sur les routes pour poursuivre leur rêve.

La neige, le froid, la fatigue, rien ne peut les empêcher de sauter dans la voiture pour aller jouer au hockey.

On est tous parfois un peu pantouflards et la moindre excuse peut être invoquée pour ne pas aller au gymnase, à l’aréna, à la piscine ou simplement pour se pointer le nez dehors.

Une petite toux? Pourquoi pas prendre une belle petite journée de maladie?

Pelleter l’entrée de cour? Bof, ça va éventuellement fondre.

Faire du temps supplémentaire? Ben, j’ai un petit mal de cheveux qui commence…

La prochaine fois que vous aurez le cordon du coeur un peu long, pensez à ces deux jeunes passionnés.

Les deux athlètes font plus d’une dizaine d’heures de route chaque semaine pour aller aux entraînements ou aux parties de leur équipe respective.

Ça, c’est de l’engagement, monsieur et madame!

Et que dire de leurs parents?

Ça prend une bonne dose de courage et de patience pour suivre des jeunes comme Mélodie et Christian.

Ils ne regardent ni le temps ni les dépenses pour offrir à leurs enfants le meilleur environnement possible pour qu’ils puissent s’épanouir.

Eux non plus n’ont pas droit à des journées de maladie!

Chapeau à ces gens courageux!

Les deux jeunes athlètes pourraient bientôt récolter les fruits de leur travail acharné et de toutes ces heures passées loin de la maison.

Christian Gaudet pourrait s’aligner avec les Flyers de Moncton dans le midget AAA la saison prochaine et son rêve de jouer un jour dans la LHJMQ semble plus vivant que jamais.

Mélodie Arsenault, de son côté, poursuit son développement dans une ligue de hockey masculine.

Elle est déjà sur le radar de l’équipe féminine des Aigles Bleues de l’Université de Moncton.

Et quand l’entraîneur des gardiens de l’équipe (Dave Kennedy) affirme qu’elle représente un bel espoir pour le Bleu et Or, on peut en déduire qu’elle pourrait aussi passer au niveau supérieur dans un avenir rapproché.

Ce ne sont que deux exemples parmi des milliers à travers l’Acadie.

Des exemples qui nous rendent fiers de notre belle jeunesse!