Gallant et Higgs sont-ils vraiment au coude-à-coude?

Les libéraux et les progressistes-conservateurs sont au coude-à-coude dans les intentions de vote, selon un sondage publié la semaine dernière.

Les données en question, récoltées au début janvier par la firme ontarienne Rue Principale, laissent entendre que les troupes de Brian Gallant sont à peu près à égalité avec leurs plus proches rivaux.

Cette firme rapportait pourtant il y a sept mois que les libéraux détenaient une avance confortable de 14 points de pourcentage.

Ces résultats sont bien différents de ceux que l’on voit depuis belle lurette de la part de la firme néo-écossaise Corporate Research Associates (CRA).

En novembre dernier, CRA a estimé à 19 points l’avance détenue par les libéraux. Même si l’on fait passer l’ensemble de la marge d’erreur des libéraux aux progressistes-conservateurs, l’écart demeure de 10 points.

En voyant cela, on peut se demander qui l’on doit croire. Il faut tout d’abord dire que les deux sondages ont des échantillons semblables et qu’ils ont été effectués au téléphone. Jusque là, ça va.

J’ai cependant tendance à faire un peu plus confiance à CRA, puisqu’elle sonde les électeurs néo-brunswickois tous les trois mois depuis de nombreuses années.

De plus, en consultant la documentation de Rue Principale, on voit qu’elle divise le N.-B. en trois régions: Moncton, Fredericton et tout le reste. Cela est très curieux et pourrait être un signe que la firme ne connaît pas bien la province.

Ce n’est pas tout. Sur le terrain, le Parti libéral ne donne vraiment pas l’impression d’être une formation politique en difficulté. Ses coffres sont pleins et il attire des candidats de haut calibre.

De l’autre côté, comme le rapportait récemment la CBC, le Parti progressiste-conservateur a très peu d’argent et a récemment mis en vente l’immeuble dans lequel se trouve son siège social. Pendant ce temps, les grosses pointures ne semblent pas faire la file pour porter ses couleurs.

Rue Principale a-t-elle vu quelque chose qui nous a filé sous le nez jusqu’à maintenant? C’est tout à fait possible… mais j’en doute fortement.