Direction Amsterdam

Marie-Michèle Doucet et Michaël PaulinChroniques

Lors de mon premier séjour à Amsterdam, j’avais 16 ans. À l’époque, je venais de lire le Journal d’Anne Frank et je rêvais de visiter sa maison pour m’imprégner complètement de son histoire. Je me souviens encore de mon émerveillement en franchissant la célèbre bibliothèque qui avait servi d’entrée à la cachette de la famille Frank pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais au-delà de cette visite, mes souvenirs d’Amsterdam semblent se limiter à l’odeur du cannabis et aux vitrines du Red Light District (j’imagine que c’est ce qui impressionne quand on à 16 ans!).

Quinze ans plus tard, c’est encore une fois mon amour pour l’histoire qui me mène vers la capitale néerlandaise. Venu dans le cadre de mon travail, j’en ai bien sûr profité pour (re) découvrir cette ville. Mais en toute honnêteté, si vous cherchez des recommandations sur les activités illicites qu’on peut faire à Amsterdam, cet chronique n’est pas pour vous. En fait, si Amsterdam ne s’était limité qu’à ça, je l’aurais sans doute quitté rapidement. En juillet, la horde de touristes qui s’y rendent uniquement dans l’objectif de fumer du cannabis est particulièrement déplaisante. Heureusement, Amsterdam c’est beaucoup plus que ça!

Découvrir Amsterdam à vélo et en bateau

Dans une chronique précédente, je vous ai déjà parlé de ma visite d’Amsterdam à vélo. Avec plus de 767 kilomètres de pistes cyclables, la ville semble avoir été conçue pour les cyclistes. Une visite à Amsterdam doit donc absolument inclure une balade à vélo. Mais saviez-vous que la ville compte également 165 canaux et 1281 ponts? Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la «Venise du nord». En fait, la ville est très fière de dire qu’elle compte plus de ponts que sa consœur italienne. Après avoir découvrir la ville à vélo, il faut donc la découvrir sur l’eau. Plusieurs compagnies proposent des tours en bateaux qui varient en prix et en longueur. De mon côté, j’ai opté pour la compagnie française Amsterdam bateau.

Saviez-vous que la ville compte également 165 canaux et 1281 ponts? – Gracieuseté

Une pause au Hortus Botanicus

Si vous avez besoin d’une petite pause, loin des touristes, je vous recommande un arrêt au Hortus Botanicus, le jardin botanique d’Amsterdam. Je suis complètement tombée sous le charme de cet endroit où l’on retrouve plus de 4000 espèces d’arbres et de plantes. D’ailleurs, il s’agit de l’un des plus vieux jardins botaniques du monde. Fondé en 1638, il a d’abord servi de plantation d’herbes médicinales. Aujourd’hui, on y retrouve, entre autres, la serre des palmiers qui date de 1912 et une immense serre chaude avec trois différents climats tropicaux. Ici, on a véritablement l’impression de se retrouver à des milliers de kilomètres d’Amsterdam.

Une balade dans le quartier Jordaan

Le moment fort de mon séjour à Amsterdam a été, sans hésiter, ma balade dans le quartier Jordaan, découvert lors de mon tour à vélo. Situé dans l’ouest de la ville, c’est là que l’on retrouve, entre autres, la tristement célèbre Maison d’Anne Frank. Ici vous trouverez le meilleur de l’architecture amstellodamoise. Et restez au aguets, car ce quartier cache de jolies cours intérieures. Les hofjes de la rue Karthuizersstraat valent particulièrement le détour. Et lors de votre balade, ne manquez pas de vous arrêter au café Winkel 43 pour goûter à leur célèbre tarte aux pommes!

Le moment fort de mon séjour à Amsterdam a été sans hésiter ma balade dans le quartier Jordaan. – Gracieuseté

Quelques découvertes gourmandes

Lorsqu’on pense à Amsterdam, on ne pense pas nécessairement à sa gastronomie. Pourtant, la capitale néerlandaise cache plusieurs excellentes adresses et j’ai pensé vous partager mes préférés. Il y a d’abord le restaurant Buffet van Odette qui propose des plats frais et délicieux. Ouvert depuis près de 20 ans, il reste l’un des préférés des amstellodamois. Il s’agit d’ailleurs mon coup de cœur culinaire à Amsterdam. Ensuite, j’ai adoré le restaurant Kees, une autre adresse pleine de saveurs qui propose des menus surprises de deux à cinq services. Finalement, pour une adresse un peu plus décontractée j’ai bien aimé le Foodhallen, genre de marché intérieur très branché où l’on trouve des plats des quatre coins du monde.

Pour plus de conseils voyage, consultez notre blogue (entre2escales.com).