Hockey junior: des changements majeurs à venir

CHANGEMENTS MAJEURS EN VUE

Au moins deux changements majeurs pourraient être officialisés d’ici cet été dans la Ligue canadienne de hockey.

Ainsi, il semblerait que les chances sont bonnes pour que les trois circuits de la LCH (LHJMQ, OHL, WHL) soient désormais menés par un seul commissaire. J’ignore encore qui serait l’heureux élu et ce qu’il adviendrait des trois commissaires en place (Gilles Courteau LHJMQ, David Branch OHL, Ron Robison WHL), mais il est certain qu’une telle refonte provoquerait des virages importants au sein des trois ligues. Notons que Branch agit actuellement comme président de la LCH.

Le deuxième changement majeur se veut nettement plus intéressant pour les partisans puisqu’il implique le règlement des joueurs âgés de 20 ans.

Selon ce que j’ai pu apprendre d’une source très fiable, les gardiens ne seraient plus comptabilisés dès la prochaine saison dans le trio de 20 ans actuellement permis aux équipes.

Ce qui veut dire que les Wildcats de Moncton, par exemple, pourraient compter sur le gardien Mark Grametbauer en plus de trois autres joueurs (défenseurs et/ou attaquants) âgés de 20 ans. Idem pour le Titan d’Acadie-Bathurst avec Evan Fitzpatrick et Joseph Murdaca.

Le gardien des Wildcats de Moncton, Mark Grametbauer. – Archives: Marc Grandmaison

Si ça s’avère véridique, j’accueille cette nouveauté avec beaucoup d’enthousiasme. Après tout, les gardiens sont des athlètes qui ont besoin de plus de temps pour se développer. La preuve, les portiers sont rarement dominants avant l’âge de 19 ans.

Pour tout vous dire, je n’ai jamais compris pourquoi la LCH ne permet pas davantage de hockeyeurs de 20 ans dans chaque formation, comme ça se fait dans le hockey junior A.

C’est d’autant plus ridicule qu’il est faux de croire que la présence de plus de joueurs de 20 ans freinerait le développement des plus jeunes. C’est plutôt le contraire qui risque d’arriver. Meilleur sera le calibre de jeu, mieux ce sera pour le développement.

De toute façon, je suis de ceux qui croient qu’il y a trop de patineurs âgés de 16 ans qui accèdent au junior majeur. Les seuls qui devraient y avoir droit, selon moi, sont les exceptionnels. Pensez-y, si une ultime saison dans le midget AAA a permis à des joueurs comme Patrice Bergeron et Drake Batherson d’être mieux préparés pour le junior majeur, ça veut donc dire que c’est bon pour tous les autres.

Et en permettant aux équipes midget AAA de récupérer plus de joueurs de 16 ans, là aussi ça ne pourra faire autrement que d’améliorer la qualité du jeu et donc de favoriser le développement des plus jeunes.

Évidemment, tu te dois d’imposer des balises pour éviter l’exagération. Un maximum de cinq patineurs de 20 ans, en omettant les gardiens, serait un chiffre fort raisonnable.

Et tandis que nous y sommes, j’estime que l’occasion serait belle de gâter les petits marchés afin qu’ils puissent profiter davantage d’un système qui favorise actuellement les gros marchés. On ne se fera pas de cachette, le repêchage européen n’a rien d’un véritable encan. Sauf en de très rares occasions, tout est décidé à l’avance. Les meilleurs Européens vont jouer dans les gros marchés et les petits marchés ont droit au reste. Donc, pour contrer cette injustice, pourquoi ne pas permettre aux équipes de choisir entre deux joueurs supplémentaires de 20 ans ou deux Européens. Ainsi, chaque club aurait trois possibilités devant lui. Soit tu utilises trois 20 ans et deux Européens, soit tu y vas avec quatre 20 ans et un Européen, ou encore cinq 20 ans et aucun joueur d’outre-mer.

Qu’en pensez-vous?

DEUX AUTRES BUTS ET VIEL FERA L’HISTOIRE

Jeffrey Viel n’a plus besoin que de deux autres buts pour devenir le premier joueur du Titan d’Acadie-Bathurst à réaliser trois saisons de 30 buts ou plus et le 10e dans toute l’histoire de l’organisation qui remonte à 1969 avec le National de Rosemont.

Le capitaine du Titan, Jeffrey Viel. – Archives

Michael Bossy, Denis Chalifoux et Dominic Perna détiennent toujours le record avec quatre campagnes de 30 buts ou plus en carrière. Et avec trois, on retrouve Yvon Vautour, Mario Lemieux, Michel Lacasse, Michel Mongeau, Yves Courteau et Martin Lapointe.

Le capitaine du Titan se retrouvera donc en fort bonne compagnie.

MAXIME COMTOIS À L’HONNEUR

Grosse semaine pour l’attaquant Maxime Comtois, des Tigres de Victoriaville. En enregistrant quatre buts et quatre passes, Comtois a permis à son équipe de remporter ses trois matchs.

Non seulement Comtois a-t-il été choisi le joueur par excellence de la dernière semaine dans la LHJMQ, mais on lui a également décerné le même honneur dans toute la Ligue canadienne de hockey.

Drake Batherson, des Screaming Eagles du Cap-Breton, Alex Barré-Boulet, de l’Armada de Blainville-Boisbriand, Ivan Kosorenkov, des Tigres de Victoriaville, et Peter Abbandonato, des Huskies de Rouyn-Noranda, sont les seuls autres joueurs de la LHJMQ à avoir réalisé l’exploit en 2017-2018.

UNE CLASSIQUE HIVERNALE À MONCTON?

En marge de la Classique hivernale présentée le week-end dernier à Drummondville avec deux rencontres à la patinoire Victor-Pépin, au moins trois autres formations de la LHJMQ ont manifesté le désir de présenter l’événement dans un avenir rapproché.

Une partie de hockey extérieure au Stade de Moncton? Pourquoi pas? – Archives

Les Wildcats de Moncton, les Remparts de Québec et le Phénix de Sherbrooke ont tous trois manifesté un grand intérêt.

Personnellement, je verrais très bien un tel match devant 20 000 spectateurs au Stade de Moncton.

DIX-HUIT EX-JOUEURS DE LA LHJMQ À PYEONGCHANG

Pas moins de 18 anciens joueurs de la LHJMQ participent au tournoi de hockey des Jeux olympiques de Pyeongchang, dont l’ex-vedette des Wildcats de Moncton Patrick Thoresen, avec la Norvège.

On y retrouve aussi deux anciens porte-couleurs des Sea Dogs de Saint-Jean, soit Felix Schutz, du côté de l’Allemagne, et Jurij Repe, au sein de la Slovénie.

Le Slovène Dave Rodman, les Suisses Fabrice Herzog et Dominik Schlumpf, les Allemands Grrit Fauser et Timo Pielmeier, les Tchèques Tomas Zohorna et Adam Polasek, les Russes Mikhail Grigorenko et Sergei Mozyakin, les Slovaques Ladislav Nagy et Lukas Cingel, ainsi qu les Canadiens Maxim Lapierre, Kevin Poulin, Marc-André Gragnani et Maxim Noreau sont les autres.

CINQ MATCHS POUR GABRIEL SYLVESTRE

Le défenseur Gabriel Sylvestre, des Wildcats de Moncton, a été suspendu pour cinq rencontres à la suite de son vicieux et dangereux coup de coude à la tête d’Alexander Katerinakis, de l’Armada de Blainville-Boisbriand, le 8 février dernier.

Compte tenu que Sylvestre n’en était pas à une première suspension, le vétéran des Chats Sauvages s’en tire plutôt bien parce que ce n’était vraiment pas joli à regarder. Heureusement, Katerinakis n’a pas été blessé sur la séquence.

LES SAGUENÉENS DÉMÉNAGENT

Parce que le Centre Georges-Vézina vient d’être fermé par mesure préventive afin qu’on puisse procéder à l’analyse de la structure du toit de l’amphithéâtre, les Saguenéens de Chicoutimi disputeront leurs prochaines parties une vingtaine de kilomètres plus loin, soit au Palais des Sports de Saguenay à Jonquière.

Le vieil aréna construit en 1946, qui a eu droit à des rénovations majeures en 2005, comprend 3200 sièges et abrite également les Élites de Jonquière (midget AAA) et les Marquis de Jonquière (Ligue Nord-Américaine).

Les Remparts de Québec (18 février), les Cataractes de Shawinigan (20), les Foreurs de Val-d’Or (23) et l’Océanic de Rimouski (28) y seront pour disputer la victoire aux hommes de Yanick Jean. Et si la fermeture du Centre Georges-Vézina devait se prolonger, les matchs contre les Mooseheads de Halifax (3 mars) et les Voltigeurs de Drummondville (5) y sont également joués.

C’EST ARRIVÉ UN 14 FÉVRIER

1986 – Everett Sanipass, d’Elsipogtog, y va d’un but et deux passes dans une cause perdante alors que les Canadiens junior de Verdun s’inclinent 5 à 4 en prolongation devant les Saguenéens de Chicoutimi. Parmi les coéquipiers de Sanipass, on retrouvait l’Acadien de Tracadie Donald McGrath.

2002 – Janis Sprukts marque deux buts et une passe, Olivier Filion contribue un but et deux mentions d’aide et le Titan d’Acadie-Bathurst l’emporte 5 à 3 sur les Tigres de Victoriaville.

2003 – Adam Russo réalise 22 arrêts et Olivier Filion enfile l’unique but de la rencontre quand le Titan d’Acadie-Bathurst prend la mesure des Tigres de Victoriaville au compte de 1 à 0.

LES ANNIVERSAIRES DE LA SEMAINE

14 – Nikolaj Ehlers (22), Val James (61), Maxime Aubut (32), Pierre-Olivier Duperré (32), Marc-Olivier Brouillard (25), Anthony Dumont-Bouchard (21).

15 – Serge Aubin (43), Sébastien Bordeleau (43), Réjean Cloutier (58), Martin Gendron (44), Daniel Poudrier (54), Aiden Kelly (25), Alexandros Soumakis (24).

16 – Luc Bourdon (31), Doug O’Brien (34), André St-Laurent (65), Egor Popov (21), Jonathan Gauthier (38), Dominic Talbot-Tassi (24), Stephan Seeger (22).

17 – Michael Frolik (30), Luc Robitaille (52), Xavier Vinetti (20), Ryan Fortune (28), Rudy Sulmonte (26), Jordan Kennedy (25), Olivier LeBlanc (22).

18 – Brandon Gormley (26), Ross Johnston (24), Yann Sauvé (28), Bryan Dubé (39), Yoan Pinette (26), Vladimir Kuznetsov (20), Antoine Morand (19), James Phelan (21), Guillaume Cloutier (25), Radim Salda (19).

19 – Danick Poirier (24), Joël Boudreau (37), Jack Van Boekel (22).

20 – Christopher DiDomenico (29), Justin Vienneau (32), Nicola Riopel (29), Alexandre Jacob (21).

LA QUESTION DE LA SEMAINE

Qui est le meilleur pointeur en carrière dans la LHJMQ qui soit originaire des provinces des Maritimes?

A. Brad Richard

B. Terry MacLean

C. Andrew McKim

D. Ben Duffy

E. Gerard Gallant

F. Brandon Hynes

Question de la semaine dernière: Seulement un joueur du Nouveau-Brunswick est parvenu à connaître une saison avec plus de 40 buts et 40 passes dans la LHJMQ, tout en ayant accumulé au-delà de 100 minutes de pénalités? De qui s’agit-il? Réponse: Dean Ouellet. En 2006-2007, le hockeyeur originaire de Saint-Hilaire y est allé d’une saison de 44 buts et 45 passes, tout en accumulant 115 minutes de pénalités, avec les Screaming Eagles du Cap-Breton.