Des rayons de soleil

Au plan collectif, les Wildcats de Moncton n’ont pas connu une grande saison 2017-2018.

Mais si on s’attarde de plus près aux performances individuelles, on se rend compte que les joueurs de Darren Rumble ont livré plusieurs performances très intéressantes.

Il faut d’abord mentionner le gardien Mark Grametbauer, probablement le joueur le plus utile à son équipe cet hiver.

Le Terre-Neuvien a clairement démontré qu’il appartient à l’élite de la LHJMQ et qu’il sera l’homme de confiance des entraîneurs la saison prochaine, Coupe Memorial ou pas.

À la ligne bleue, la constance de Jonathan Aspirot en a impressionné plusieurs. Le numéro 18 est l’un des favoris de Rumble et on peut facilement comprendre pourquoi.

Son coffre d’outils est impressionnant.

Le Québécois est un patineur explosif, qui possède de loin le meilleur tir frappé de l’équipe. C’est également un arrière physique, qui n’hésite pas à brasser la cage de l’adversaire dans sa propre zone.

Mais dès qu’un de ses coéquipiers s’empare de la rondelle, il se fait un plaisir de sauter dans l’action et d’appuyer l’attaque.

En avantage numérique, il a été utilisé à la pointe, mais aussi devant le filet adverse pour utiliser son gabarit (6 pieds et 200 livres) à son avantage.

Le jeu de son collège Gabriel Sylvestre est aussi un autre rayon de soleil pour le petit monde des Wildcats.

Si plusieurs argumentent qu’il a coûté très cher, son acquisition des Cataractes de Shawinigan est un bon coup du directeur des opérations, Roger Shannon.

La présence du vétéran âgé de 19 ans a rassuré tout le monde et il sera un élément-clé de la brigade défensive la saison prochaine. Il sera assurément un des joueurs de 20 ans de l’équipe, comme Grametbauer.

À l’attaque, Jeremy McKenna est devenu un joueur vedette dans la LHJMQ.

Le patineur de l’Île-du-Prince-Édouard vient au 13e rang des meilleurs pointeurs, avec un dossier de 35-39=74. Il est une menace constante autour du filet adverse, particulièrement en avantage numérique. À l’âge de 18 ans, il a encore deux autres grosses saisons devant lui.

On pourrait dire la même chose de l’Acadien Mika Cyr, n’eût été des maudites blessures qui ne veulent pas le lâcher. Le joueur de centre âgé de 18 ans connaissait de bons moments (21-19=40 en 44 rencontres) avant sa blessure à la clavicule.

Il faut aussi parler de la sensationnelle recrue Jakob Pelletier.

Plusieurs étaient pratiquement au bord des larmes quand les Wildcats ont perdu la «loterie Alexis Lafrenière» au profit de l’Océanic de Rimouski. Avec le rendement du jeune de Québec (20-37=57 en 57 parties), plus personne n’a envie de pleurer À Moncton.

Et que dire du Russe Alexander Khovanov?

Après un lent début, le joueur de centre âgé de 17 ans attire de plus en plus de recruteurs.

L’entraîneur Darren Rumble fait aussi partie de son fan-club.

Peu importe ce qui se produira en séries, on peut affirmer que les partisans de l’équipe en ont eu pour leur argent cet hiver et que l’avenir s’annonce prometteur dans le nouveau complexe multifonctionnel du centre-ville.