La chance au coureur

Pendant que la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur connaissait une deuxième saison intéressante et que le Circuit régional de hockey du Nord-Ouest continuait à surfer sur sa vague de succès, le circuit Nord-Est a connu de sérieux ratés, au point de se demander s’il y avait encore un intérêt pour ce calibre de jeu dans le sud-est de la province.

Plusieurs d’entre nous – moi y compris – croyaient que le président Roger Brun allait annoncer la fermeture des livres après la victoire des Hawks d’Elsipogtog en finale face aux JC’s de Bouctouche, samedi.

Après tout, comment continuer de tenir à bout de bras une ligue qui a perdu deux de ses quatre clubs en cours de route, en l’occurrence les Stallions de Montague et les Acadiens de Memramcook?

Une ligue à deux équipes, ça ne fait pas des enfants forts!

Et pourtant…

On peut certes accuser – à tort ou à raison – Roger Brun de plusieurs maux, mais il n’est assurément pas un lâcheur!

Ainsi, à peine les Hawks avaient-ils fini de célébrer leur championnat et vidé les dernières bouteilles de champagne que le président a établi les règles pour une prochaine saison de hockey senior.

Car prochaine saison il y aura, s’il n’en tient qu’à lui.

Les changements proposés sont importants: fin des salaires des joueurs qui mettent à mal les budgets des équipes, un nouveau partage des revenus sous une formule coopérative entre les formations qui complèteront la saison et, surtout, l’accent exclusivement sur les joueurs locaux, quitte à perdre un peu de calibre sur la patinoire.

Sans oublier ses vues d’une expansion qui ajouterait des formations à Memramcook, à Shediac/Cap-Pelé, à Sackville/Amherst, à Petitcodiac/Sussex et à Riverview/Salisbury.

Roger Brun voit-il trop gros?

Ses idées sont intéressantes. Le concept de partage des revenus mérite un sérieux essai, quitte à en modifier certains paramètres après une première année. Le plan d’ajouter quelques équipes est essentielle à la viabilité du circuit, personne n’en doute.

Quant aux joueurs locaux, ça fait longtemps que ça devrait être la priorité du hockey senior. C’est comme ça qu’on vient à créer un sentiment d’appartenance dans la communauté. C’est ce qu’a compris le circuit Acadie-Chaleur. Les surenchères de joueurs vedettes provenant de l’étranger ont fait leur temps et ont fini par tuer maintes organisations qui ne pouvaient plus garder la tête hors de l’eau financièrement.

Saura-t-il convaincre même les plus récalcitrants à embarquer dans cette nouvelle aventure? Est-il déjà trop tard pour sauver ce qu’il reste de la Ligue de hockey senior Nord-Est? On raconte entre les branches que les JC’s de Bouctouche auraient approché la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur afin d’en joindre les rangs la saison prochaine. Si c’est le cas, ça commence bien mal…

Mais donnons la chance au coureur. Ou du moins, prenons le temps de l’écouter et d’étudier ses propositions. Ensuite, il sera toujours le temps de choisir son camp.