La respiration est un art

«En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux.» – Marc-Aurèle

Une amie me raconte: «J’ai appris à bien respirer pour la première fois à l’âge de 26 ans. Ce fut un moment déterminant. C’était lors de mon premier cours de yoga: j’ai senti que je n’avais jamais réellement respiré avant!»

C’est clair pour moi que respirer consciemment est un art. C’est aussi une science.

Nous tenons pour acquise cette fascinante fonction qu’est la respiration. Or, ceux qui souffrent de maladies pulmonaires doivent apprécier chacune de leurs respirations à sa juste valeur. Si nous nous arrêtons sur la réalité que la respiration nous rattache à la vie, c’est déjà beaucoup. Nous pourrions nous réveiller le matin, manifestant notre gratitude tout en gonflant nos poumons. J’avoue que les bienfaits de la respiration que je mentionnerai font pâle figure à côté de notre survie, mais bon, je poursuis tout de même.

Préventif et curatif

Une respiration efficace favorise une bonne santé. Il est bon de respirer consciemment, concentrant notre attention sur l’air qui entre et qui sort, à un rythme propre à nous, quelques fois par jour, pour augmenter l’équilibre et la vitalité dans notre vie. Les bénéfices en sont incalculables.

Je ne connais pas une autre pratique naturelle qui agit plus rapidement sur notre état d’esprit que de s’arrêter, se mettre à l’écart et prendre quelques profondes respirations. En une seule minute, on peut atténuer une douleur, adoucir une crise ou alléger une tristesse. De surcroît, on peut relativiser, retrouver le courage ou ressentir un soupçon d’espoir.

Un exercice de respiration consciente et profonde nous permet de relâcher les tensions de nos muscles; il devient alors infaisable d’éprouver des émotions intenses et souffrantes. Tentez l’expérience. Vers la fin d’un exercice de respiration efficace, tentez d’être enragé. Vous verrez que même si votre enfant dessine sur le mur (avec un marqueur permanent), vous ne piquerez pas une colère. Votre esprit sera détendu et une certaine maîtrise de soi se manifestera.

Prana

Ce concept, le prana, s’est révélé à moi il y a quelques années. Complexe à expliquer, je le résume ainsi: une énergie vitale ou un souffle vital. Cette énergie se retrouve surtout dans l’air. Par conséquent, une façon de s’emplir de cette énergie invisible, mais nourrissante, est de respirer profondément en pleine nature.

Prenons l’air!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

***

1 Aïvanhov O.M. (1982). Le yoga de la nutrition. France: Éditions Prosveta, p.132.

Défi de la semaine

Voici un exercice tiré des enseignements du philosophe Aïvanhov¹. «Habituez-vous à faire au cours de la journée quelques respirations profondes en plaçant votre main gauche contre le plexus solaire, et la droite par-dessus la gauche.» Il précise qu’il est bon d’inspirer lentement et longuement, mais d’expirer en projetant l’air puissamment, d’un seul coup. Je vous encourage à maintenir la position de la colonne vertébrale droite durant l’exercice, d’inspirer par le nez, d’expirer par la bouche et de bien vider les poumons. Accueillez cette détente et sentez l’énergie qui coule en vous.