Un premier coup d’oeil sur le Titan de 2018-2019

Avec les départs de Jeffrey Viel, d’Adam Holwell et de Olivier Galipeau, dont les carrières junior sont terminées, German Rubtsov, qui fera le saut chez les professionnels, ainsi qu’Antoine Morand (Halifax), Jordan Maher (Halifax), Mitchell Balmas (Cap-Breton), Justin Ducharme (Chicoutimi) et Samuel L’Italien (Baie-Comeau), tous échangés en fin de semaine, le visage du Titan sera appelé à changer énormément la saison prochaine.

D’autant plus que le gardien Evan Fitzpatrick pourrait bien lui aussi fait le saut chez les professionnels, lui dont les droits appartiennent aux Blues de St. Louis. Dans son cas toutefois, je ne serais pas prêt à parier que son séjour dans la LHJMQ est terminé. On verra bien. Ah oui, il est également déjà acquis, semble-t-il, que Joseph Murdaca ne sera pas invité au camp d’entraînement.

Bref, si jamais Fitzpatrick devait ne pas revenir, deux nouveaux gardiens défendront le filet du Titan. Pour l’instant, les candidats sont Félix-Anthony Éthier et Alec MacVicar, tous deux repêchés samedi, Thomas Gosselin, repêché l’an dernier, et Andrew MacLeod. On s’attend toutefois à ce qu’un ou deux agents libres se pointent le bout du nez au camp d’entraînement.

En défensive, Noah Dobson, Michal Ivan et Keenan MacIsaac formeront bien sûr le big 3. Ils seront appuyés par Félix-Antoine Drolet, Ryan MacLellan et Benjamin Roode. Pour le poste de septième défenseur, ça devrait se jouer entre Zack Bennett, Olivier Tremblay et Alec Rhéaume. À moins bien sûr qu’on ne décide de faire une place à Elijah Francis comme 20 ans, ou qu’un agent libre ne vienne brouiller les cartes.

À l’attaque, il est clair que Samuel Asselin, Ethan Crossman et Liam Murphy seront les principaux catalyseurs. Ajoutez à ces trois gars les Logan Chisholm, Marc-André LeCouffe, Cole Rafuse, Nick Gosse, Evan MacKinnon, Domenic Malatesta, Alexandre David et le nouvel Européen qui sera repêché plus tard ce mois-ci. Pour les derniers postes, Liam Leonard, Mathieu Blanchard, le géant Charles-André Cypihot et Elliot Pronovost sont sur les rangs, en plus de quelques agents libres qui pourraient là aussi causer des surprises.

Justement, afin de vous faire une meilleur idée des nouveaux venus qui se sont ajoutés à l’équipe en fin de semaine, j’ai demandé au chef-recruteur André Lévesque de me résumer en quelques mots ce qu’il pensait du potentiel de tous et chacun.

Tom Barbati, défenseur gaucher
5 pieds 11 pouces, 151 livres, Américain, 2002
Sixième choix du repêchage midget, 105e au total
«Il possède le potentiel pour devenir un défenseur top 4. Nous l’aimons tellement que nous n’avons pas pu nous empêcher de faire en sorte qu’il devienne le premier Américain choisi samedi. Lors d’un récent showcase, il a été le meilleur défenseur du tournoi.»

Nick Capone, ailier gauche
6 pieds 1 pouce, 230 livres, Américain, 2001
Deuxième choix du repêchage américain, 35e au total
«C’est un coup de dés que nous faisons dans son cas. Nous savons qu’il sera repêché par une équipe de la Ligue nationale l’année prochaine (Capone est né en décembre 2001) et qu’il s’est compromis avec l’Université du Maine. C’est un attaquant de puissance qui sait comment marquer des buts. Si nous avons pris la chance de le repêcher, c’est parce qu’il est originaire de la même ville (East Heaven) que notre recruteur américain et qu’ils se connaissent. Disons que nous avons pris un risque calculé.»

Frédéric Castonguay

Frédéric Castonguay, défenseur droitier
5 pieds 10 pouces, 169 livres, Néo-Brunswickois, 2001
Douzième choix du repêchage midget, 250e au total
«Aussi surprenant que ça puisse l’être, nous étions les seuls à lui avoir parlé. C’est un défenseur qui fait tout très bien sur la glace. Il était de loin le meilleur défenseur du Moose du Nord. Son entraîneur avec le Moose, Charles LeBlanc, l’adore. C’est un défenseur qui excelle dans les trois zones. Honnêtement, nous avons commencé à penser le choisir à partir de la 12e ronde. Mais comme nous savions que nous étions les seuls à s’intéresser à lui, nous avons attendu jusqu’à la fin. Bien sûr, nous aurions pu nous contenter de l’inviter, mais nous croyons qu’il méritait bien plus qu’une invitation.»

Ryan Corcoran, centre gaucher
5 pieds 10 pouces, 145 livres, Américain, 2002
Premier choix de l’encan américain, 17e au total
«Un beau talent qui a connu une très belle progression dans la dernière année. Notre recruteur américain l’aime beaucoup. Ce qui est intéressant dans son cas est qu’il ne s’est toujours pas compromis avec un collège (ou université) américain et qu’il est très ouvert à l’idée d’évoluer dans la LHJMQ.»

Olivier Coulombe

Olivier Coulombe, centre gaucher
5 pieds 11 pouces, 172 livres, Québécois, 2002
Troisième choix du repêchage midget, 59e au total
«C’est un marqueur naturel. Il est ce qu’on appelle un shooter, mais il peut aussi faire des belles passes. C’est également un gars sérieux qui est appelé à devenir un gros bonhomme. Nous l’avions en deuxième ronde sur notre liste. Il devra toutefois améliorer son coup de patin.»

Robbie Dowell, centre gaucher
6 pieds 2 pouces, 186 livres, Néo-Écossais, 2001
Dixième choix du repêchage midget, 215e au total
«Un très bon garçon. C’est un attaquant de puissance qui était le capitaine de son club. Il a du cœur et de bonnes habiletés. Il doit toutefois améliorer son coup de patin.»

Alexandre David, centre droitier
5 pieds 8 pouces, 163 livres, Néo-Brunswickois, 2002
Deuxième choix du repêchage midget, 26e au total

Alexandre David

«C’est un petit attaquant qui patine bien et qui a un énorme potentiel. Il était selon nous l’un des trois meilleurs attaquants des Maritimes et nous savons qu’il était déçu que son nom ne se retrouve qu’au 37e rang du CSR. C’est un fabricant de jeu hors pair qui possède également un très bon tir des poignets. En plus de préparer des jeux, il peut donc marquer des buts. C’est aussi un joueur qui a du caractère et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il est spectaculaire et il aime patiner avec la rondelle.»

Charles Locas, centre gaucher
6 pieds 1 pouces, 172 livres, Québécois, 2002
Neuvième choix du repêchage midget, 197e au total
«Un gros bonhomme qui doit travailler sur son coup de patin. Il ne l’a pas eu facile cette saison parce que son équipe (Laval-Montréal) n’était vraiment pas très forte. Mais il a une bonne tête de hockey et nous l’avons trouvé très bon dans les séries éliminatoires. C’est aussi un bon athlète.»

Kyle Lynch, défenseur droitier
6 pieds 4 pouces, 198 livres, Terre-Neuvien, 2002
Huitième choix du repêchage midget, 161e au total
«C’est un défenseur défensif qui se déplace bien. En fait, nous croyons même en ses chances de se tailler un poste dès la prochaine saison. Nous l’avons repêché seulement en neuvième ronde, mais laissez-moi vous dire que nous l’avions pas mal plus haut dans notre liste.»

Félix-Anthony Éthier

Félix-Anthony Éthier, gardien
6 pieds 2 pouces, 169 livres, Québécois, 2001
Cinquième choix du repêchage midget, 96e au total
«Pour nous, il était le meilleur gardien né en 2001 qui était disponible au Québec. La raison pourquoi nous tenions à repêcher un gardien de 2001 est parce que nous estimons qu’il sera plus prêt pour jouer au niveau junior majeur. Il a un bon potentiel et un bon physique.»

Nick Gosse, ailier droit
6 pieds, 185 livres, Terre-Neuvien, 2000
Obtenu de l’Océanic de Rimouski
«Nous l’avions déjà à l’oeil quand il avait 15 ans. À l’époque, il évoluait en Ontario. C’est un excellent patineur qui sait comment marquer des buts. C’est aussi un gars qui compétitionne. Bref, il a une belle combinaison de qualités. Nous aimons beaucoup son potentiel.»

Evan MacKinnon, centre gaucher
5 pieds 9 pouces, 168 livres, Néo-Écossais, 2000
Obtenu du Phoenix de Sherbrooke
«On le voit devenir dans un avenir plus ou moins rapproché comme un membre du top-6 à l’attaque. Il a été repêché très tôt en 2017 (19e au total par Rouyn-Noranda). Il peut jouer autant au centre qu’à l’aile. Il a un bon coup de patin, un bon sens du jeu et il fait de très belles passes. Il devra toutefois développer sa force physique. En étant plus fort, il pourra ainsi étaler tout son talent.»

Ryan MacLellan

Ryan MacLellan, défenseur gaucher
5 pieds 8 pouces, 174 livres, Néo-Écossais, 2000
Obtenu des Screaming Eagles du Cap-Breton
«C’est un petit défenseur qui bouge très bien les pieds et qui possède un très bon sens du jeu. C’est aussi un gagnant. Il a remporté la coupe Telus avec les Islanders de Cap-Breton Ouest en 2017. Logan Chisholm était l’un de ses coéquipiers. Nous aimons son potentiel.»

Alec MacVicar, gardien
6 pieds, 160 livres, Néo-Écossais, 2001
Onzième choix du repêchage midget, 233e au total
«Comme c’était le cas pour Éthier au Québec, MacVicar était selon nous le meilleur gardien de 2001 des Maritimes. Et comme MacVicar, nous aimons son potentiel et son physique.»

Zachary Racicot, défenseur gaucher
5 pieds 9 pouces, 170 livres, Québécois, 2002
Quatrième choix du repêchage midget, 89e au total
«Il a le potentiel pour devenir un bon défenseur dans les trois zones. Il a réalisé une fort belle progression dans la dernière année. Il a le potentiel pour évoluer dans la junior majeur. Il aura toutefois besoin d’une autre année dans le midget AAA pour poursuivre son développement.»

Benjamin Roode, défenseur droitier
6 pieds 3 pouces, 196 livres, Néo-Écossais, 2002
Premier choix du repêchage midget, 14e au total
«On parle ici d’un gars qui a un énorme potentiel professionnel. Même que nous l’avions dans le top-10 sur notre liste. Pour un gars de son gabarit, il se déplace assez bien et il possède un bon instinct avec la rondelle. Il doit cependant améliorer un peu son jeu de pied, quoique c’est déjà assez bon. Nous voulons aussi qu’il progresse dans son jeu physique mais ça va venir. C’est un bon athlète qui excelle aussi au baseball. Même qu’il a eu des offres pour poursuivre dans ce sport mais il a préféré le hockey.»

Tomy St-Amand, ailier gauche
5 pieds 11 pouces, 168 livres, Québécois, 2002
Septième choix du repêchage midget, 125e au total
«Un joueur qui joue gros et qui compétitionne. C’est un vrai fatiguant sur la glace. Nous le voyons se développer comme un attaquant de puissance. Une autre saison dans le midget va lui être bénéfique.»

QUELQUES POTINS DU REPÊCHAGE

Les Cantonniers de Magog ont été l’équipe la plus sollicitée par les 18 formations de la LHJMQ lors du repêchage avec 11 joueurs sélectionnés, dont William Villeneuve (2e), Patrick Guay (5e), Charles Beaudin (11e) et Marshall Lessard (16e) en première ronde.
Les Chevaliers de Lévis (10) et le Phénix de Collège Esther-Blondin (10) suivent avec 10 joueurs chacun.

Dans les provinces atlantiques, les Flyers de Moncton arrivent au premier rang avec six joueurs repêchés. Il s’agit de Lukas Cormier (4e, Charlottetown), Patrick LeBlanc (41e, Charlottetown), Cole Cormier (44e, Rimouski), Yannic Bastarache (106e, Halifax), Evan Jackson (185e, Moncton) et Nicolas Bourque (243e, Charlottetown).

Le Titan a par ailleurs repêché les deux plus grands joueurs de l’encan, soit les arrières Kyle Lynch et Benjamin Roode. Lynch est un colosse de 6 pieds 4 pouces et 198 livres, alors que Roode fait osciller le pèse-personne à 196 livres du haut de ses 6 pieds 3 pouces et demie.
Au total, 32 gardiens, 83 défenseurs et 136 attaquants ont été repêchés samedi.

Des 251 joueurs sélectionnés, 176 proviennent du Québec, 27 de la Nouvelle-Écosse, 22 du Nouveau-Brunswick, 10 des États-Unis, neuf de l’Île-du-Prince-Édouard et sept de Terre-Neuve-et-Labrador.

Parmi les anomalies de cet encan, il y a le gardien Ethan Pearson, pourtant considéré comme le 44e meilleur espoir, qui a repêché en huitième ronde (136e au total) par le Phoenix de Sherbrooke. Le Néo-Brunswickois de Fredericton était d’ailleurs le troisième portier répertorié et il est finalement sorti au 15e échelon. On peut comprendre sa vive déception.

Thomas Bordeleau (7e vs 86e) et Matt Choupani (43e vs 162e), par l’Armada de Blainville-Boisbriand, Dawson Stairs (26e vs 109e), par les Sea Dogs de Saint-Jean, Philippe Jacques (42e vs 114e), par le Drakkar de Baie-Comeau, et Brandon Walker (45e vs 167e), par les Wildcats de Moncton, sont d’autres joueurs du top-50 du CSR qui ont dû patienter nettement plus longtemps.

Comme prévu, le défenseur Jordan Spence, des Western Capitals de Summerside, a été le premier joueur né en 2001 à être repêché. L’Insulaire a été choisi par les Wildcats au 20e rang, deux rangs devant le Québécois Simon Pinard, par l’Armada.

Deux paires de jumeaux ont été repêchés samedi. Les frères Coulombe, Antoine et Olivier, ont été choisis respectivement par les Cataractes de Shawinigan et le Titan d’Acadie-Bathurst aux 40e et 64e échelons. Les frères Anctil, Julien et Vincent, ont pour leur part été sélectionnés aux 43e et 45e rangs par le Phoenix de Sherbrooke.

Parmi les noms de famille les plus inusités de l’encan de samedi, on ne peut s’empêcher de plaindre le pauvre responsable de l’équipement des Saguenéens de Chicoutimi qui devra trouver une façon de placer Rafanomezantsoa, Loris de son prénom, à l’endos du chandail de celui qui a été le choix de deuxième ronde de l’équipe. Sincèrement, je me demande bien comment il va faire pour inclure les 15 lettres. Bonne chance.

Mention spéciale également pour l’Américain Victor Czerneckianair dont le nom de famille comprend 14 lettres. Czerneckianair a été choisi en 8e ronde par les Mooseheads de Halifax.

Toutefois, le joueur avec la combinaison prénom et nom de famille la plus cool est le gardien Francesco Lapenna, un choix de 4e ronde des Foreurs de Val-d’Or. On dirait que ç’a été trouvé dans un roman d’Arturo Pérez-Reverte.

LA RÉUNION IMPROBABLE DE DEUX AMIS

Les deux premiers choix des Saguenéens de Chicoutimi, Hendrix Lapierre (1er au total) et Théo Rochette (7e au total), sont des amis d’enfance.

«Être repêché premier, surtout par les Saguenéens, ça fait chaud au cœur! Mon père vient de là, mes grands-parents, tantes et oncles vivent là-bas, que ce soit Chicoutimi ou Jonquière. En plus, j’y retrouverai mon ami Théo (Rochette). C’est un excellent joueur. Nous avons joué ensemble un tournoi AAA quand nous étions petits, avant son départ pour la Suisse. Nous avions auparavant joué l’un contre l’autre et c’était une grosse rivalité. Ça fait bizarre de se retrouver dix ans plus tard», a révélé Lapierre à mon confrère Mario Morissette du Journal de Québec.

LES SEA DOGS ONT HÉSITÉ AVANT DE CHOISIR VILLENEUVE

Selon ce que j’ai pu apprendre, le défenseur acadien Lukas Cormier est venu bien près d’être sélectionné par les Sea Dogs de Saint-Jean au deuxième rang. Les Sea Dogs ont finalement opté pour William Villeneuve et Cormier s’est retrouvé avec les Islanders de Charlottetown deux rangs plus tard.

Seul l’avenir nous dira si les Sea Dogs ont eu raison de préférer Villeneuve à Cormier.

BEAUCOUP DE TRANSACTIONS

Quarante-huit transactions ont été réalisées pendant le week-end du repêchage. Elles ont impliqué 33 joueurs et 109 choix au repêchage.
Le Titan d’Acadie-Bathurst et l’Océanic de Rimouski ont été les deux clubs les plus occupés alors qu’ils ont conclu pas moins de 10 transactions chacun. Les Saguenéens de Chicoutimi, avec 9, ainsi que le Drakkar de Baie-Comeau et les Tigres de Victoriaville, avec 8, ont été passablement occupés eux aussi.

À l’opposé, les Huskies de Rouyn-Noranda sont passés complètement inaperçus puisqu’ils n’ont effectué aucun troc pendant la fin de semaine. Les Mooseheads de Halifax ont été plutôt tranquilles eux aussi avec seulement deux échanges.

Plusieurs noms connus ont changé d’adresse, à commencer par Antoine Morand (Halifax), Jordan Maher (Halifax), Mitchell Balmas (Cap-Breton), Justin Ducharme (Chicoutimi), Samuel L’Italien (Baie-Comeau), Jimmy Huntington (Rimouski), Maxime Comtois (Drummondville), Félix Lauzon (Drummondville), Andrew Smith (Baie-Comeau), Cédric Paré (Rimouski), Yaroslav Alexeyev (Baie-Comeau), Alex-Olivier Voyer (Sherbrooke), Olivier Garneau (Rimouski), Peyton Hoyt (Blainville-Boisbriand), Antoine Crête-Belzile (Cap-Breton), Kyle Jessiman (Baie-Comeau), Michael Campoli (Saint-Jean), Evan MacKinnon (Acadie-Bathurst), Francis Leclerc (Moncton), Wilson Forest (Cap-Breton) et Édouard St-Laurent (Sherbrooke).

Jean Huynh

JEAN HUYNH QUITTE LE TITAN POUR LE PHOENIX
Le Titan d’Acadie-Bathurst devra se trouver un nouveau préposé à l’équipement puisque Jean

Huynh a décidé de se rapprocher de sa famille en acceptant l’offre du Phoenix de Sherbrooke.

Cela dit, Huynh ne pouvait s’empêcher d’être un brin triste de quitter l’organisation qui lui a ouvert les portes de la LHJMQ.

«Je suis très conscient que je suis très chanceux d’avoir fait partie de ce club à ma toute première année dans le junior majeur. Ç’a été toute une expérience. Il ne doit pas y avoir beaucoup de préposés à l’équipement avec si peu d’expérience qui ont eu l’occasion de vivre ça», dit-il.

Huynh savait avant même le début du tournoi de la Coupe Memorial qu’il allait changer d’équipe.

«Par respect pour le Titan, j’ai attendu que tout soit terminé avant de l’annoncer», mentionne-t-il.
«Le Titan a même essayé de me retenir, mais j’ai dit à Sly (Sylvain Couturier) qu’en allant à Sherbrooke, je me rapprochait de ma famille qui habite à Montréal. Et puis, c’est une belle opportunité pour moi. J’ai néanmoins dit à Sly à quel point j’avais aimé mon année à Bathurst», révèle celui qui a occupé les mêmes fonctions pendant quelques saisons avec l’équipe féminine des Redmen de l’Université McGill avant d’être embauché par le Titan.

«J’ai même eu la chance de côtoyer Charline (Labonté) qui était l’entraîneure des gardiens à McGill», confie-t-il.

Je n’ai pas pu m’empêcher de demander à Jean Huynh quels sont les moments les plus importants de son passage à Bathurst, outre les conquêtes de la coupe du Président et de la coupe Memorial, ainsi que les célébrations de mardi dernier.

«Assurément mon premier match. C’était contre les Screaming Eagles au Centre régional K.-C.-Irving. J’étais tellement nerveux. Je n’arrêtais pas de regarder partout et je posais plein de questions aux joueurs. J’en donnais nettement plus que ce que le client demandait», affirme-t-il en riant.

«Il y a aussi la première partie à Baie-Comeau à l’occasion du premier match d’Olivier Galipeau avec nous. Il y avait une grosse tempête de neige et nous avons été pris à disputer trois matchs en trois soirs. Je n’avais jamais vécu un tel rush de ma vie», indique-t-il.

Jean Huynh a également tenu à remercier ses deux complices à l’arrière-scène, la thérapeute athlétique Mélanie Landry et le préposé à l’équipement adjoint Allan Thibodeau.

«Mélanie, je m’entendais très bien avec elle. Elle est de mon âge et nous avons tous les deux vécu ensemble les conquêtes de la coupe du Président et de la coupe Memorial. Et Allan, c’était était mon bras-droit. Il a été très bon pour moi. Il m’a appris plein de choses. C’est également Allan qui m’a fait découvrir la ville de Bathurst. Je vais m’ennuyer d’eux.»

Antoine Morand

ANTOINE MORAND EXCITÉ D’ÊTRE UN MOOSEHEAD
Antoine Morand a eu l’occasion de rencontrer les dirigeants de sa nouvelle équipe, en fin de semaine, et il n’a pas caché sa joie à l’idée de prendre part pour une deuxième fois au tournoi de la Coupe Memorial.

«C’est un nouveau départ pour moi, a révélé Morand à mon confrère Willy Palov du Chronicle Herald. Je suis vraiment excité de jouer pour Halifax. Ça fait plusieurs saisons que j’affronte cette équipe et l’ambiance a toujours été incroyable dans leur aréna. C’est bruyant et les gens encouragent beaucoup leur équipe. Je suis content qu’ils soient désormais de mon côté. C’est plaisant d’avoir la chance de gagner une autre coupe Memorial.»

Morand s’est évidemment dit attristé de quitter ses coéquipiers du Titan.

«Nous avions un bon groupe de joueurs dès le début de la saison, mais nous ne savions pas jusqu’à quel point l’équipe allait changer en cours de route. Près les échanges du temps des Fêtes, nous savions que nous avions toutes les pièces du casse-tête pour remporter un championnat. Ç’a été très excitant. De faire partie d’une groupe champion c’est tellement amusant. Ç’a été une saison incroyable», a mentionné Morand.

LOUIS-PHILIP FORTIN AU CAMP DU PHOENIX

Le défenseur Louis-Philip Fortin, qui avait vu sa saison avec le Titan d’Acadie-Bathurst se terminer en octobre à la suite d’une grave blessure à une épaule, participera au camp du Phoenix de Sherbrooke.

Le Titan a en effet accepté de prêter Fortin au Phoenix et une transaction sera ensuite réalisée si jamais l’essai est concluant.
Notons que Fortin, un défenseur, disputera sa saison de 20 ans.

«Je n’ai pas joué depuis janvier à cause d’une blessure à l’épaule, a par ailleurs révélé Fortin au quotidien La Tribune. Dans ces conditions, comme je ne peux pas être échangé et que je ne figure pas dans les plans du Titan, on m’a donné la permission d’aller au camp du Phoenix. Je suis vraiment content, je compte bien saisir cette opportunité de jouer dans ma ville natale.»

LES ANNIVERSAIRES DE LA SEMAINE
5 juin – Kevin Klima (21), Kelly Klima (21), Martin Gélinas (48).
6 juin – Alex McQuaid (22), Dominic Beauchemin (25), Alexandre Beauregard (27), Jason Vaillancourt (34), Jean Hamel (66).
7 juin – Joey Dubé (24), Roopert Martikainen (29), Mathew Block (31), Milan Jurcina (35), Pavel Rosa (41), Stéphane Richer (52).
8 juin – Anthony Beauvillier (21), Gareth Nicholson (23), François Guay (50).
9 juin – Danil Timchenko (20), Dustin Jesseau (26), Jason Demers (30), Luc Ratelle (36), Miroslav Durak (37), André Racicot (49).
10 juin – Sébastien Auger (24), Timofei Shishkanov (35), Martin Pouliot (42).
11 juin – Daniel Hardie (20), J.C. Campagna (25), Jonathan Parisien (27); Jonathan Francoeur (37).