Plusieurs invités au camp du Titan

Bon an mal an, il y a toujours un ou deux joueurs invités qui finissent par retenir l’attention au camp du Titan d’Acadie-Bathurst.

Certes, ils ne sont pas toujours des joueurs de premier plan, mais il arrive parfois qu’on découvre un Daniel Tanel, un Daniil Miromanov ou encore un Spencer Jezegou. Et quand ça arrive, croyez-moi, ça fait doublement plaisir aux recruteurs qui font ces trouvailles.

C’est évidemment ce genre de trouvailles que souhaite le directeur général Sylvain Couturier avec le groupe d’agents libres que l’équipe va inviter au prochain camp d’entraînement en août.

Mardi matin, Couturier m’a confirmé les noms des 14 premiers agents libre qui tenteront de convaincre Mario Pouliot et ses adjoints qu’ils méritent de faire leurs débuts dans la LHJMQ. D’autres vont suivre plus tard.

Du groupe, deux Acadiens y figurent, soit le gardien âgé de 19 ans Guillaume Chiasson, qui a fait des miracles la saison dernière avec les Marchands de Shippagan, dans la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur, et l’attaquant âgé de 17 ans Sébastien Hébert, du Moose du Nord.

Chiasson, qui a maintenu une moyenne de buts alloués de 3,40 en 20 matchs de saison régulière avec les Marchands, a été particulièrement brillant lors des séries éliminatoires en menant les siens jusqu’à la finale du circuit face aux éventuels champions, les Alpines de Tracadie.

En 2016-2017, Chiasson évoluait pour les Vikings de l’école Marie-Esther de Shippagan au niveau scolaire. Que voilà un parcours peu orthodoxe pour ce jeune athlète de Pointe-Alexandre. Du hockey scolaire au hockey senior, puis le voilà à un camp junior majeur.

Par ailleurs, Chiasson ne se berce pas d’illusions quant à ses chances de se tailler une place avec le Titan. Âgé de 19 ans, il se doute bien que c’est une faveur que l’organisation lui fait. Par contre, le portier de 5 pieds 11 pouces et 170 livres espère sincèrement ouvrir les yeux d’une formation de la Ligue de hockey des Maritimes. On le lui souhaite.

Hébert, qui est originaire de Saint-Charles, vient d’être repêché par les Tigres de Campbellton en troisième ronde (33e au total) de l’encan de samedi dans la Ligue de hockey des Maritimes (MHL). Il a réussi 13 buts et six passes pour 19 points en 28 parties sous les ordre de l’entraîneur Charles LeBlanc. Il rejoindra au camp son bon ami et coéquipier du Moose Frédéric Castonguay, qui a été repêché au début du mois par le Titan.

Sept autres invités, comme dans le cas de Hébert, ont été repêchés samedi par une formation de la MHL.

Trois d’entre eux, tous des attaquants, ont été sélectionnés dès la première ronde, soit le Terre-Neuvien Ethan Stuckless, par les County Aces de St. Stephen au troisième rang, ainsi que les Néo-Écossais Riley Spears et Sam Gillis, respectivement par les Lumberjacks de South Shore et les Mariners de Yarmouth aux 9e et 11e échelons.

Stuckless (5 pieds 11 pouces, 170 livres), du Blizzard de East Coast, a terminé au troisième rang des pointeurs du circuit midget AAA de Terre-Neuve avec une récolte de 25 buts et 17 passes pour 42 points en 32 parties. Gillis (6 pieds, 175 livres), des Tradesmen du Cap-Breton, a pris le quatrième échelon des meilleurs pointeurs du circuit midget AAA de la Nouvelle-Écosse avec une fiche de 22 buts et 28 mentions d’aide pour 50 points en 36 duels. Quant à Spears (5 pieds 11 pouces, 165 livres), qui était un coéquipier du premier choix du Titan Benjamin Roode avec le Steele Subaru de Dartmouth, il a accumulé 13 buts et 27 points en 36 rencontres.

Les deux choix territoriaux des Western Capitals de Summerside, l’ailier droit Colby MacArthur et l’ailier gauche Bennett MacArthur (aucun lien de parenté), de même que la première sélection territoriale des County Aces, Cole Vardy, figurent également parmi les joueurs qui se pointeront le bout du nez au camp d’entraînement. Colby, un grand attaquant de 6 pieds 2 pouces et 165 livres, a enregistré 17 filets et 41 points avec le Wild de Kensington au niveau midget AAA. Bennett, pour sa part, y est allé de 12 buts et 24 points en 21 duels avec les Riverhawks de Rothesay Netherwood.

«Je suis un ailier droit, mais je peux également évoluer au centre, m’a signalé Colby plus tôt aujourd’hui. Mes principaux atouts comme joueur sont mon coup de patin, mon sens du jeu et le fait que je suis responsable dans les trois zones. Cet été, non seulement je veux travailler pour gagner du poids mais je voudrais aussi améliorer mon lancer.»

Ajoutez à cela le défenseur terre-neuvien Malcolm Genge, que les Weeks Crushers de Pictou County ont choisi au sixième tout (63e au total), samedi. Genge est un pan de mur à 6 pieds 3 pouces et 220 livres qui a inscrit 9 buts et 11 passes pour 20 points en 30 matchs avec les Kings de Western dans le midget AAA.

«Je me distingue surtout dans le territoire défensif, mais je peux quand même donner un coup de main à l’attaque, m’a confié le solide gaillard en entrevue, mardi après-midi. Parmi mes principales forces, il y a mon lancer frappé et je suis plutôt un bon patineur. Je pense aussi que je fais une bonne lecture du jeu.»

Les autres joueurs invités sont Maxime Rioux (23pj 4-4=8), un attaquant qui évoluait la saison dernière pour le collège Bishop, Édouard Charron (40pj 8-9=17), un joueur de centre de 6 pieds et 141 livres des Élites de Jonquière, Brandon Cianflone (24pj 11-13=24), un ailier gauche de 5 pieds 9 pouces et 160 livres des Seigneurs de Mille-Îles dans le midget espoir, Tanner Tolliver (29pj 5-8=13), un attaquant néo-écossais de 6 pieds 1 pouce et 181 livres qui a joué l’hiver dernier avec l’équipe U-17 de l’Ontario Hockey Academy (OHA), et Riley MacInnis (44pj 9-9=18), un ailier gauche de la Nouvelle-Écosse de 5 pieds 10 pouces et 170 livres qui portait les couleurs des Wildcats de Valley dans la MHL en 2017-2018.

«J’estime être un joueur qui peut aider dans les trois zones en raison de mon sens du jeu. L’entraîneur peut me confier autant des rôles offensifs que défensifs. Je suis aussi un joueur qui aime terminer ses mises en échec et qui excelle lors des mises au jeu», m’a mentionné Édouard Charron en entrevue.

«Je peux évoluer à toutes les positions à l’attaque selon les besoins de l’entraîneur, m’a indiqué pour sa part Brandon Cianflone. Je suis un joueur à caractère offensif qui utilise beaucoup sa rapidité, sa vision et son sens du jeu afin de créer des chances de marquer pour mes coéquipiers. Mon jeu collectif figure aussi parmi les grandes forces.»

À l’exception de Chiasson et Stuckless (né en 2000), tous les autres invités ont vu le jour en 2001.

Parmi les autres agents libres qui seront ajoutés dans les prochaines semaines, attendez-vous à y voir au moins un autre gardien, peut-être même deux.

D’autre part, même si Couturier n’a rien voulu confirmer, j’ai appris entre les branches que deux porte-couleurs des Foreurs de Val-d’Or auraient obtenu la permission de prendre part au camp du Titan. Il s’agit du défenseur droitier à caractère défensif Loïc Jarry et de l’ailier gauche Logan Timmons. Tous deux sont nés en 2000.

Jarry, un arrière de 6 pieds et 192 livres, a compilé un but et une passe de 41 parties avec les Foreurs la saison dernière. De son côté, Timmons a été blanchi en cinq rencontres. Il a surtout porté les couleurs des Mariners de Yarmouth dans la MHL, où il a réussi 17 buts et 32 points en 49 duels. Il avait également pris part à trois matchs des Foreurs en 2016-2017 et encore là il avait été blanchi de la feuille de pointage.

À noter que Timmons est un bon ami de Logan Chisholm et de Ryan MacLellan, avec qui il a d’ailleurs remporté la Coupe Telus (championnat canadien midget AAA) au printemps de 2017.

SIX SEA DOGS AU CAMP U-17

Parmi les bonnes façons de détecter quelles seront les puissances de la LHJMQ dans trois ans, il y a bien sûr la liste des joueurs invités au camp national de développement des moins de 17 ans.

Ça ne garantit pas nécessairement une place dans le carré d’as, mais ça nous donne néanmoins une assez bonne idée de ce qui s’en vient.

Ainsi, si on se base sur les joueurs invités lundi au camp qui se tiendra du 21 au 27 juillet au Markin MacPhail Centre du Parc olympique du Canada de WinSport à Calgary, il est clair que les Sea Dogs de Saint-Jean et les Cataractes de Shawinigan seront à surveiller en 2020-2021. Les deux formations ont ainsi vu respectivement six et cinq de leurs sélections du début du mois recevoir une invitation au camp.

Chez les Sea Dogs, c’est d’autant plus impressionnant qu’on y retrouve un gardien (Mathias Savoie), trois défenseurs (William Villeneuve, Jérémie Poirier et Charlie DesRoches) et deux attaquants (Joshua Lawrence et Dawson Stairs). À noter que Savoie (Memramcook), Lawrence (Fredericton) et Stairs (Fredericton) sont trois des quatre Néo-Brunswickois qui ont été invités, l’autre étant le défenseur Lukas Cormier (Sainte-Marie-de-Kent), le premier choix des Islanders de Charlottetown lors du récent encan.

Les Cataractes ne sont quand même pas en reste avec les attaquants Mavrik Bourque, Charles Beaudoin, William Veillette et Xavier Bourgault, de même que le gardien Antoine Coulombe. Ce dernier est le frère jumeau de l’attaquant Olivier Coulombe, du Titan d’Acadie-Bathurst.

Parlant du Titan, un seul de leur choix a reçu l’invitation, soit l’arrière Benjamin Roode.

Mais pour en revenir aux puissances de 2020-2021, vous pouvez également ajouter les Wildcats de Moncton et les Foreurs de Val-d’Or parmi les clubs qui seront à surveiller dans trois ans puisqu’ils ont vu trois de leurs espoirs obtenir l’appel de Hockey Canada.

Le portier Charles-Antoine Lavallée et les avants Elliot Desnoyers et Nicolas Kingsbury-Fournier sont les représentants des Wildcats, alors que le trio des Foreurs est composé du défenseur Jérémie Biakabutuka et des attaquants William Provost et Marshall Lessard.

Les espoirs des Huskies de Rouyn-Noranda, avec les attaquants William Dufour et Maximilien Ledoux, des Saguenéens de Chicoutimi, avec l’arrière Loris Rafanomezantsoa et l’avant Hendrix Lapierre, ainsi que des Olympiques de Gatineau, avec le défenseur Justin Gosselin et l’attaquant Pier-Olivier Roy, ont pour leur part reçu deux invitations chacun.

Les autres joueurs de la LHJMQ qui ont été invités sont les attaquants Alex Drover, des Screaming Eagles du Cap-Breton, et Patrick Guay, du Phoenix de Sherbrooke, de même que le défenseur Isaac Belliveau, de l’Océanic de Rimouski.

À noter que les joueurs continueront d’être évalués une fois la saison commencée puis la Ligue canadienne de hockey procédera à l’annonce des 66 joueurs qui seront retenus au sein des trois équipes nationales (Blanc, Noir et Rouge). Ces trois formations prendront part au Défi mondial des moins de 17 ans qui aura lieu du 3 au 10 novembre au Harbour Station de Saint-Jean et au qplex de Quispamsis. Les autres équipes qui seront présentes sont la Finlande, la Suède, la Russie, les États-Unis et la République tchèque.

PAUVRES PRÉPOSÉS À L’ÉQUIPEMENT

En passant, si vous sympathisez avec le préposé à l’équipement des Saguenéens Denis Tremblay, qui va avoir de sérieux maux de tête à faire inscrire (Loris) Rafanomezantsoa à l’endos du chandail de ce jeune espoir en défensive, sachez que son confrère des Blades de Saskatoon doit lui aussi composer avec un cas aussi complexe.

Dans le cas des Blades, il s’agit du jeune attaquant répondant au nom d’Adam De La Gorgendiere. Ça ne s’invente pas un nom comme ça.

Et, comme c’est le cas de Rafanomezantsoa, De La Gorgendiere fait partie des joueurs invités au camp de développement U-17.

Je ne sais pas pourquoi, mais quand je vois le nom d’Adam De La Gorgendiere, je ne peux m’empêcher de penser à cette chanson que, plus jeune, j’entendais souvent à la radio le Jour de l’An. Enlevez le dernier mot de la première phrase et remplacez là par De La Gorgendiere et vous comprendrez mieux de quoi je parle.

TOUT UN PRINTEMPS POUR LE PRÉSIDENT DU TITAN

Parfois, quand les étoiles finissent par s’aligner comme il faut, il arrive qu’une personne vive le printemps de sa vie. Le président du Titan d’Acadie-Bathurst Serge Thériault est justement en train de connaître pareil printemps.

Dans le dernier mois, Serge Thériault a d’abord vu son équipe remporter la Coupe du Président et la Coupe Memorial. Puis, pas plus tard que ce samedi, il a été intronisé au Temple de la renommée du Nouveau-Brunswick avec ses coéquipiers des Aigles Bleus de l’Université de Moncton pour leur conquête du championnat canadien en 1990.

C’est ce que j’appelle un printemps mémorable.

DES NOUVELLES DU REPÊCHAGE EUROPÉEN

L’encan des joueurs importés, qui a toujours lieu dans la semaine suivant le week-end du repêchage de la Ligue nationale, est attendu avec impatience auprès des partisans des trois formations du Nouveau-Brunswick.

Les Sea Dogs de Saint-Jean auront le tout premier choix de l’encan (ainsi que le 61e) et il faut s’attendre à voir débarquer dans la Ville portuaire deux jeunes joueurs de 17 ans, afin que ces derniers arrivent à maturité en même temps que les nombreux espoirs de premier plan sélectionnés plus tôt ce mois-ci lors du repêchage midget.

Attendez-vous donc à ce qu’ils transigent sous peu les Tchèques Ostap Safin et Radim Salda, tous deux âgés de 19 ans.

Les Wildcats de Moncton, eux, choisiront au 13e rang et vous pouvez parier qu’ils se tourneront vers un défenseur, puisque le Suisse Simon Le Coultre a semble-t-il pris la décision de retourner jouer dans son pays en vue de la prochaine campagne.

Enfin, le Titan d’Acadie-Bathurst bénéficiera du 49e choix. Dans leur cas, c’est aussi bien dire dans la poche que ce sera un joueur de centre. On ignore cependant si on va y aller pour un hockeyeur âgé de 17 ou de 18 ans.

Ce que je peux vous dire par contre c’est que le Titan est convaincu de pouvoir retourner dans le carré d’as pour le printemps de 2020.

Et pour ce faire, même si Sylvain Couturier refuse d’en discuter, il est clair que le défenseur Noah Dobson sera utilisé pour accélérer le processus. Pour paraphraser le chef-recruteur André Lévesque, Dobson vaut à lui seul une terre à bois debout. Ajoutez à cela les Samuel Asselin et Evan Fitzpatrick, dont il ne faudrait pas se surprendre d’un retour à 20 ans dans le circuit, qui ont eux aussi une énorme valeur.

LES ANNIVERSAIRES DE LA SEMAINE

12 juin – Nathan Dunnett (28), Pierre-Cédric Labrie (32).

13 juin – Dakota Miskolczi (20), Denis Creighton (24), Kevin Hamel (33), Jon Billy (37), David Walker (39), Éric Demers (40).

14 juin – Cole MacMillan (27), Kyle Paige (30), Joel Rechlicz (31), Yves Preston (62).

15 juin – Marc-André LeCouffe (19), MacKenzie Brown (23), Petr Straka (26), Pierre-Marc Lessard (29), Christian Gaudet (32), Ian Girard (33).

16 juin – Jean-Marc Léger (27), Pascal Pelletier (35), Jean-François Laniel (37).

17 juin – Ryan Graham (31).

18 juin – Samuel LeBlanc (19), Mirko Hoefflin (26), Ryan Mior (31), Mike Neil (31), James Sanford (34).