Gallant se joindra-t-il au club des PM d’un seul mandat?

Plus les élections approchent, moins on semble savoir quelle est l’humeur réelle de l’électorat néo-brunswickois, vous ne trouvez pas?

D’un côté, Corporate Research Associates nous dit que les libéraux de Brian Gallant sont en avance.

Mais d’autres firmes racontent des histoires bien différentes.

Recherche MQO a récemment publié des données qui donnent la première position aux progressistes-conservateurs.

Et cette semaine, pour la deuxième fois depuis le début de l’année, Rue Principale a placé les bleus et les rouges au coude à coude.

Pour quelques raisons, j’ai tendance à faire davantage confiance à CRA qu’aux autres sondeurs.

Sa crédibilité n’est plus à faire, ses échantillons sont importants et elle utilise des intervieweurs en chair et en os (contrairement à Rue Principale, qui fait des appels robotisés). De plus, CRA connaît bien la province et y mène des sondages politiques trimestriels depuis de nombreuses années.

Cela dit, les firmes MQO et Rue Principale ont elles aussi des échantillons intéressants et il est tout à fait possible qu’elles aient mis le doigt sur quelque chose.

Pendant ce temps, le gouvernement de Brian Gallant fait des annonces de toutes sortes. C’est le déluge, tellement que l’opposition officielle a commencé à les compter pour narguer les libéraux sur Twitter.

Samedi, elle en avait recensé 268 depuis le début de l’année.

Je n’ai pas pris le temps de vérifier ce qu’avance le Parti PC, mais à voir la quantité hallucinante d’invitations entrer dans ma boîte de réception tous les jours, je n’ai pas de difficulté à croire que le compte est bon (ou à peu près).

L’hyperactivité des libéraux depuis quelques mois porte à croire qu’ils ne voient pas un la victoire comme une certitude.

Ils sillonnent la province pour faire des dizaines d’annonces comme si leur survie en dépendait. Et à bien y penser, c’est peut-être le cas.