Guillaume Chiasson reconnaissant

Retranché vendredi pendant la première vague de coupures, le gardien Guillaume Chiasson n’en a pas moins apprécié son séjour au camp des recrues du Titan.
Le hockeyeur de Pointe-Alexandre a d’ailleurs tenu à remercier le directeur général Sylvain Couturier de lui avoir accordé une invitation au camp.
«Ç’a été une belle expérience, affirme le portier âgé de 19 ans. Comme je n’ai eu l’occasion de patiner que deux fois cet été, j’étais pas mal rouillé au début du camp. Ç’a joué contre moi. Mais plus ça allait, plus je trouvais que je me débrouillais de mieux en mieux.»
Chiasson est par ailleurs dans l’attente d’une autre bonne nouvelle puisqu’il est possible qu’il prenne part au camp d’entraînement des Timberwolves de Miramichi.
«Sylvain m’en a parlé et j’attends des nouvelles. J’aimerais vraiment ça. Par contre, il faut savoir si je pourrais combiner mon travail et le hockey», indique Chiasson qui n’est plus aux études.
Sinon, Chiasson n’aurait rien contre l’idée de retourner avec les Marchands de Shippagan, une équipe senior avec laquelle il a fait des miracles la saison dernière. Il est même l’une des principales raisons pourquoi les Marchands ont réussi à se faufiler jusqu’à la finale.

JUSTIN DUCHARME HEUREUX À CHICOUTIMI

Justin Ducharme

Échangé pendant la saison morte aux Saguenéens de Chicoutimi, Justin Ducharme dit se plaire grandement avec sa nouvelle équipe.
«Ça va très bien, confie-t-il. L’esprit d’équipe est vraiment bon et les gars m’ont rapidement intégré dans le groupe.»
Questionné sur les deux choix de première ronde des Saguenéens, Hendrix Lapierre et Théo Rochette, Ducharme a eu de bons mots à leur sujet.
«Ils se débrouillent très bien, dit-il. Tu peux voir qu’ils sont très talentueux et qu’ils ont un immense potentiel.»
Par ailleurs, Ducharme a obtenu une invitation au camp des recrues des Ducks d’Anaheim. Le rapide ailier droit espère convaincre l’organisation de lui accorder un contrat. On le lui souhaite. D’autant plus que je n’ai toujours pas compris pourquoi il n’a pas été repêché cet été.

KYLE WARD SE JOINT AUX GEE-GEES D’OTTAWA
Kyle Ward, qui vient de terminer sa carrière junior en aidant le Blizzard d’Edmundston à se qualifier pour le tournoi Fred Page au niveau junior A, fera le saut cette saison dans le hockey universitaire avec les Gee-Gees d’Ottawa.

Kyle Ward

Ward, qui a aussi porté les couleurs des Sea Dogs de Saint-Jean et des Huskies de Rouyn-Noranda, rejoindra plusieurs autres anciens de la LHJMQ, soit Yvan Mongo, Jean-François Plante, Cody Drover, Kevin Domingue, Jacob Sweeney, Michael Poirier, Quinn O’Brien, Marc Beckstead, Antoine Pouliot, Jonathan Bourcier, Graham Hunt et Anthony Brodeur. Ce dernier est le fils du gardien Martin Brodeur. Anthony évolue à la même position.
«J’ai choisi les Gee-Gees parce que c’est un bon programme dans lequel j’aurai l’occasion de jouer plus régulièrement que dans une autre université. L’entraîneur Patrick Grandmaître ne m’a pas encore dit exactement ce qu’il attendait de moi pour cette première saison, mais je suis certain que je vais trouver ma place pendant le camp d’entraînement», révèle le hockeyeur de Sackville.
Ward ne cache également pas que la présence de plusieurs joueurs bien connus par les partisans du Nouveau-Brunswick a joué dans la balance quand est venu le temps de prendre une décision.
«C’est clair que ç’a été un facteur important, mentionne Ward. Il y a tellement de gars qui ont des liens avec le Nouveau-Brunswick dans cette équipe et ça va définitivement faciliter la transition.»
Outre Jean-François Plante (Aigles Bleus de Moncton), Jacob Sweeney (Wildcats de Moncton), Michel Poirier (Wildcats de Moncton, Commandos de Dieppe), Cody Drover (Wildcats de Moncton, Commandos de Dieppe), Jonathan Bourcier (Titan d’Acadie-Bathurst) et Graham Hunt (Wildcats de Moncton), on y retrouve aussi Mathieu Newcomb (Commandos de Dieppe).

WILLIAM BASQUE S’AMUSE FERME À GATINEAU
À l’aube de sa troisième saison avec les Olympiques de Gatineau, William Basque est désormais un vétéran dans la LHJMQ. D’ailleurs, les choses vont plutôt bien pour le hockeyeur de Tracadie jusqu’ici au camp.
«J’ai beaucoup de plaisir actuellement à mettre des efforts afin de pouvoir débuter la saison en force et en santé», soutient l’ailier gauche âgé de 19 ans qui avait été limité à seulement 33 matchs la saison dernière en raison d’une sérieuse blessure à son coude gauche.
Il est par ailleurs d’avis que les Olympiques vont surprendre cette saison.
«Les jeunes au camp sont vraiment rapides et ils n’hésitent pas à donner un deuxième effort. C’est justement l’identité de notre équipe. Je ne veux pas te donner de noms, mais il y en quelques uns qui vont faire le club et qui vont nous aider à performer», mentionne-t-il.
Dans un autre ordre d’idée, Basque dit avoir eu l’occasion de discuter à plusieurs reprises avec son bon ami Marc-André LeCouffe pendant l’été.
«Je me suis même entraîné avec Marc-André, dit-il. Il mérite toutes nos félicitations pour avoir gagné la Coupe du Président et la Coupe Memorial. Ce n’est pas quelque chose qui arrive à tous les joueurs de hockey. Je suis heureux pour lui.»

COLE CORMIER VA BIEN AU CAMP DE L’OCÉANIC
Cole Cormier se débrouille plutôt bien au camp de l’Océanic de Rimouski. L’attaquant de Dieppe, que l’équipe du Bas-Saint-Laurent a sélectionné en troisième ronde (44e au total) en juin, a survécu aisément aux premières vagues de coupure.
«Je m’ajuste bien à la vitesse du jeu, affirme le fils de Derek Cormier. C’est d’ailleurs cet aspect de mon jeu que j’ai travaillé à améliorer pendant l’été.»
Cormier dit également apprécier au plus haut point de voir à l’oeuvre le surdoué Alexis Lafrenière, que la plupart des experts considèrent comme l’éventuel premier choix de la LNH lors de l’encan de 2020.
«C’est toute une expérience d’être près d’un bon joueur comme lui. J’apprends beaucoup juste à le regarder jouer sur la glace. Vraiment, je me considère chanceux de pouvoir jouer avec lui», ajoute l’ancien attaquant des Flyers de Moncton.

ETHAN PEARSON RETRANCHÉ À SHERBROOKE
L’aventure du gardien Ethan Pearson au camp du Phoenix de Sherbrooke est terminée et il se rapportera à l’équipe U-18 des Gladiators de la Newbridge Academy.
«J’ai été retranché avant les parties préparatoires, signale Pearson. Je trouve que je m’étais assez bien adapté à la vitesse du jeu. J’ai joué dans cinq parties intra-équipe et deux fois je n’ai pas accordé un seul but.»
«Le problème avec le Phoenix c’est que l’équipe a beaucoup de gardiens, dont deux qui sont âgés de 20 ans (Reilly Pickard et Brendan Cregan). Il y a aussi Thommy Monette, le deuxième gardien repêché au total cet été et qui a 17 ans, et Thomas Sigouin, âgé de 18 ans, qui connaît un gros camp d’entraînement», explique le jeune portier âgé de 16 ans.
Bien sûr, tout n’a pas été que positif pour l’athlète de Fredericton. Le directeur général Jocelyn Thibault lui a même fortement conseillé de perdre du poids.
«C’est mon plan pour la prochaine année. Je veux travailler sur ma condition physique. Je suis actuellement à 6 pieds 1 pouce et 193 livres et j’aimerais baisser mon poids dans les 180 livres. Je vais donc passer beaucoup de temps dans le gymnase après les entraînements sur la glace», mentionne Pearson.
«Mon rêve est de joueur dans la LHJMQ et je vais m’arranger pour que le Phoenix pense à moi le plus rapidement possible si jamais il doit rappeler un gardien», ajoute Pearson qui a tenu à remercier Jaxon Bellamy, l’autre Néo-Brunswickois du Phoenix. Ce dernier l’a pris sous son aile pendant le camp d’entraînement.

LA MALCHANCE DE FRÉDÉRIC CASTONGUAY
Repêché au 251e et avant dernier rang de la 12e et dernière ronde de l’encan de juin dernier par le Titan d’Acadie-Bathurst, le défenseur Frédéric Castonguay n’a finalement pas eu l’occasion de prendre part au camp d’entraînement de l’équipe.
C’est que le jeune arrière d’Atholville a eu le malheur de subir une blessure à un genou il y a quelques semaines pendant une partie de soccer.
«J’ai fait un faux mouvement en jouant au soccer. Je ne peux même pas te dire exactement ce que j’ai fait pour me blesser, parce que je ne le sais pas moi même. En tout cas, je suis vraiment déçu de ne pas avoir pu participé au camp», affirme Castonguay.
Le hockeyeur âgé de 17 ans ratera également le début du camp des Tigres de Campbellton, équipe avec laquelle il souhaite évoluer cet hiver.
«Les médecins m’ont dit que ça ne semblait pas une blessure trop grave. Cela dit, personne n’est certain de la nature exacte de ma blessure. Je ne sais donc pas quand je serai prêt pour recommencer à jouer. J’espère que ce sera d’ici un mois», mentionne Castonguay.
La saison dernière, Castonguay a été brillant à la ligne bleue du Moose du Nord dans la Ligue midget AAA. Ses cinq buts et 12 passes pour 17 points en seulement 21 rencontres lui ont d’ailleurs permis d’être choisi au sein de la deuxième équipe d’étoiles du circuit.

OLIVIER-LUC HACHÉ AJOUTE 14 LIVRES DE MUSCLE
Olivier-Luc Haché s’est présenté au camp des Huskies de Rouyn-Noranda avec 14 nouvelles livres de muscle et il fait donc désormais osciller le pèse-personne à 173 livres du haut de ses 5 pieds 11 pouces.
Haché, qui a amassé deux mentions d’aide en 21 rencontres avec les Huskies la saison dernière, a pris tous les moyens pour convaincre l’organisation de lui confier davantage de responsabilités.
«J’ai pris du poids, de la force physique et de la confiance en m’entraînant cet été en compagnie de Rick Léger, soutient le hockeyeur de Shippagan. Ça va d’ailleurs très bien au camp. Je suis satisfait jusqu’à date de mes performances.»
Haché trépigne évidemment d’impatience à l’idée de disputer cette deuxième saison dans la LHJMQ, d’autant plus que les Huskies seront l’une des équipes à battre en 2018-2019.
«Nous avons beaucoup de vétérans de retour et nous aurons donc l’un des clubs les plus âgés de la ligue. L’atmosphère est vraiment bonne. Nous sommes tous très proches entre nous», mentionne l’attaquant qui célébrera son 18e anniversaire de naissance le 4 octobre.
Et Mario Pouliot? Comment se débrouille l’ancien entraîneur-chef du Titan à la barre des Huskies?
«Nous commençons seulement à mieux le connaître, indique Haché. Pour ma part, il me donne l’impression d’être un bon entraîneur qui est très proche de ses joueurs. En tout cas, il nous a fait rapidement comprendre sa vision de l’équipe pour cette année.»

AU TOUR DE DAWSON STAIRS D’OUBLIER LA NCAA
Manifestement, l’air de la Ville portuaire semble faire des miracles. Après Michael Campoli (Boston College) et Joshua Lawrence (Boston University), voilà maintenant que Dawson Stairs a lui aussi décidé de tourner le dos à la NCAA.
Le hockeyeur de Fredericton, qui n’avait toujours pas annoncé pour qu’elle équipe de la NCAA il comptait se joindre, a finalement décidé d’accepter l’offre des Sea Dogs de Saint-Jean.
Stairs, qui a été sélectionné en septième ronde (109e au total) en juin, était considéré le 26e meilleur espoir dans la liste finale de la Centrale de recrutement de la LHJMQ.
«Ç’a été une surprise complète, a révélé dans un communiqué le président et directeur général des Sea Dogs, Trevor Georgie. Nous sommes ravis que Dawson ait décidé de s’engager avec les Sea Dogs. Il a eu un excellent camp et il a montré des flashs comme quoi il a un grand avenir dans notre équipe. Il veut faire partie de ce que nous sommes en train de construire et le sentiment est réciproque. Dawson est désormais un chien de mer.»
Stairs ne se joindra cependant par à l’équipe cette saison, bien qu’on risque de le voir disputer quelques rencontres ici et là pendant l’hiver. La raison est fort simple, les Sea Dogs ne peuvent aligner qu’un certain nombre de joueurs de 16 ans et ils ont déjà atteint la limite avec les Joshua Lawrence, Brady Burns, William Villeneuve, Jérémy Poirier et Charlie DesRoches.
Stairs évoluera plutôt pour le programme des Selects de South Kent, là où évoluait Lawrence la saison dernière.
«C’est un honneur de me joindre à une si belle organisation, a mentionné Stairs dans le même communiqué. Il est évident que les Sea Dogs ont eu tout un repêchage et que cette équipe sera extraordinaire d’ici deux et trois ans. C’est un endroit où les joueurs de hockey veulent jouer. Ç’a été fou dans les derniers jours. Un véritable moment de folie. Mais le rêve est maintenant devenu réalité. Je devais être un chien de mer.»
Stairs est représenté par les agents Allain Roy et Marc Lavigne.
Dawson Stairs a bien raison, les Sea Dogs seront toute une machine de hockey sous peu.

QUATRE JOUEURS DU TITAN À DES CAMPS DE LA LNH
Attendez-vous à voir Bryan Lizotte conserver un brin plus de joueurs que prévu d’ici le début de la saison régulière puisque pas moins de quatre joueurs quitteront sous peu l’équipe afin de prendre part à des camps de la Ligue nationale.
Outre Noah Dobson, qui sera évidemment au camp des Islanders et dont l’absence pourrait s’éterniser plusieurs semaines, les trois autres sont Evan Fitzpatrick (St. Louis), Samuel Asselin (Columbus) et Michal Ivan (Los Angeles).

RESPONSABILITÉS ACCRUES POUR JÉRÔME GRAVEL
L’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst, Jérôme Gravel, devrait voir beaucoup d’action cette saison à la ligne bleue des Tigres de Victoriaville.
L’arrière âgé de 19 ans s’est d’ailleurs confié à mon confrère Matthew Vachon, de l’hebdomadaire La Nouvelle.
«Je suis très excité à l’idée d’amorcer cette deuxième saison avec les Tigres. Il y a une belle dynamique. Tout le monde avait hâte que ça commence. Il était temps que l’été se termine et que le camp s’amorce», a mentionné Gravel à La Nouvelle.
Avec les départs de Félix Boivin, Jérémie Beaudin, Vincent Lanoue et Andrew Smith, Gravel et l’Acadien Dominic Cormier seront évidemment utilisés à profusion par l’entraîneur-chef Louis Robitaille.
«Je ne veux pas perdre mon identité de défenseur qui joue avec robustesse et bien défensivement. Maintenant que je suis âgé de 19 ans et que c’est ma deuxième année ici, je pense que je peux ajouter une touche offensive à mon jeu. Je crois d’ailleurs que j’ai offert quelques bonnes séquences à ce niveau l’an dernier et une bonne récolte globale. Je vais donc chercher à améliorer cet aspect», a ajouté Gravel.
Les Tigres ont d’autre part échangé le vétéran de 20 ans Justin Paré au Drakkar de Baie-Comeau, en retour d’un choix de huitième tour en 2020.

JORDAN MAHER DÉTERMINÉ À HALIFAX
Échangé pendant la saison morte aux Mooseheads de Halifax en compagnie d’Antoine Morand, Jordan Maher semble excité à l’aube de sa cinquième et dernière campagne dans la LHJMQ. C’est du moins l’impression qu’il a laissé lors d’une récente entrevue accordée à mon confrère Willy Palov, du Chronicle Herald.
«Tout est nouveau pour moi ici, a révélé le Terre-Neuvien. J’ai eu le même entraîneur (Mario Pouliot) au cours des quatre dernières saisons et là je commence une nouvelle saison avec un nouveau club et un nouvel entraîneur.  C’est donc un gros changement. Mais je suis prêt pour ça et tout le monde ici semble excité en vue de la saison à venir.»
«Peu importe où je vais me retrouver dans l’alignement, ce sera correct pour moi. Je veux seulement faire ce qui me sera demandé afin d’aider l’équipe. Je veux définitivement tenté de prêcher par l’exemple sur la patinoire et à l’extérieur de l’aréna. Nous tentons de bâtir cette équipe autour d’une bonne éthique de travail et je crois que c’est quelque chose que je peux apporter à l’équipe», a ajouté l’ancien attaquant du Titan au Chronicle Herald.

UN DERNIER CAMP POUR MITCHELL BALMAS
Auteur de 42 buts et 72 points la saison dernière avec les Olympiques de Gatineau et le Titan d’Acadie-Bathurst, Mitchell Balmas fera assurément partie du noyau offensif des Screaming Eagles cette saison.
Balmas, qui est justement originaire de Sydney, dit apprécier de jouer à la maison.
«Plus jeune, j’étais un gros partisan des Screaming Eagles et j’ai vu plusieurs matchs, a indiqué Balmas à mon confrère T.J. Colello du Cape Breton Post. C’est spécial de rester à la maison, de vivre sous mon propre toit et d’avoir la chance de jouer pour les miens.»
«Bien sûr, il y a peut-être un peu plus de pression quand tu joues dans ta propre ville, mais je ne crois pas que ce sera si terrible. Je veux juste venir à l’aréna et jouer au hockey comme j’en suis capable», a ajouté Balmas, qui quittera cependant sous peu l’équipe afin de prendre part au camp des recrues des Flyers de Philadelphie.

LES ANNIVERSAIRES DE LA SEMAINE
21 août – Stanson Donovan (32), Steve McKenna (45).
22 août – Reilly Pickard (20), Adam Marsh (21), Mitchell Price (31), Bruno St-Jacques (38), Yannick Lachance (38).
23 août – Rob McEwan (27), Jonathan Laberge (31), Jules-Edy Laraque (38).
24 août – Benoit Brunet (50), Alain Daigle (64), Richard Leduc (67).
25 août – Chris Chaddock (21), Christian Larrivée (36).
26 août – Anthony Duclair (23), Darrell Jarrett (37).
27 août – Jérôme Gravel (19), Félix Petit (30), Kevin Gadoury (30).