Petit train va loin: la stratégie de Blaine Higgs est-elle brillante ou ridicule?

Blaine Higgs et Brian Gallant mènent des campagnes très différentes. Tellement que j’ai parfois l’impression qu’ils ne participent pas à la même course.

Ça m’a frappé la semaine dernière.

Jeudi, Blaine Higgs s’est rendu au Pays de la Sagouine pour parler d’économie, de tourisme et d’énergie verte.

Une fois sur place, il a pris le temps de marcher et papoter avec deux candidats locaux avant de se pointer au micro pour faire des promesses.

Par la suite, moi et mes confrères journalistes avons eu le temps de poser à peu près toutes nos questions avant que la directrice des relations avec les médias intervienne poliment.

Des militants s’étaient déplacés pour serrer la pince de leur leader et elle ne voulait pas les faire poireauter trop longtemps, nous a-t-elle dit. Aussitôt le point de presse bouclé, Blaine Higgs est effectivement allé jaser avec eux.

Le lendemain, j’ai couvert le passage du chef libéral dans une clinique médicale de Moncton. Le sujet du jour: la santé.

Aussitôt arrivé, Brian Gallant est entré dans les locaux. L’annonce s’est rapidement mise en branle.

Après avoir répondu à quelques questions des journalistes, un membre de son équipe s’est interposé. «Last question!»

L’événement réglé au quart de tour a pris fin une couple de minutes plus tard. En deux temps, trois mouvements, Brian Gallant était de retour à bord de son autobus et reprenait la route.

Face à ce contraste, certains progressistes-conservateurs disent que les libéraux risquent de s’essouffler avant le 24 septembre s’ils maintiennent cette cadence effrénée.

Sur Twitter, le candidat et ex-ministre Jeannot Volpé affirme que Brian Gallant est «parti en lion (et qu’il) va finir en mouton».

Il est tout à fait possible que Blaine Higgs a prévu le coup et qu’il compte appuyer sur l’accélérateur petit à petit afin de franchir le fil d’arrivée à pleine vitesse.

Mais je me dis que cette stratégie risque de revenir le hanter s’il échoue, surtout si les résultats sont serrés. Si jamais cela se produit, il regrettera de ne pas être parti en lion.