La défaite de Brian Gallant

Malgré le fait que les libéraux aient obtenu au total plus de votes que les progressistes-conservateurs, ce sont ces derniers qui ont fait élire le plus grand nombre de candidats. Avec 22 élus progressistes-conservateurs contre 21 pour les libéraux, ce sont les tiers partis qui détiennent la balance du pouvoir avec chacun 3 élus.

Ces résultats électoraux font en sorte que pour la première fois en près de cent ans nous aurons un gouvernement non majoritaire à l’Assemblée législative. Loin de concéder la victoire aux progressistes-conservateurs, Brian Gallant veut plutôt avoir sa chance de former un gouvernement minoritaire avec l’appui au cas par cas des autres partis.

Le hic est que Brian Gallant a déjà fait savoir qu’il ne voulait en aucun cas coopérer avec le parti progressiste-conservateur et l’Alliance des gens. Avec ses 21 candidats élus et les trois du parti vert pour un total de 24, le Parti libéral n’a pas les 25 votes dans l’Assemblée pour obtenir la confiance de celle-ci.

En revanche les 22 progressistes conservateurs avec l’appui des trois élus de l’Alliance des gens ou des verts peuvent survivre à une motion de non confiance des libéraux.

Quel sera le rôle de la lieutenante gouverneure dans la partie de bras de fer qui s’annonce entre un Brian Gallant qui veut s’accrocher au pouvoir et un Blaine Higgs qui a toute la légitimité de vouloir lui aussi former un gouvernement minoritaire? Qui pourra le premier présenter un discours du trône? La lieutenante gouverneure a tranché en faveur de Brian Gallant.

Le rôle de la lieutenante gouverneure est avant tout de s’assurer de la formation d’un gouvernement viable. Qui des libéraux ou des progressistes-conservateurs a plus de possibilité d’avoir la confiance de la chambre? Le parti progressiste-conservateur semble être en meilleure position.

Si Brian Gallant ne peut avant la convocation de la Chambre avoir l’appui d’au moins un des tiers partis, sa tentative risque d’être tuée dans l’œuf. Si les progressistes-conservateurs échouent également, il faudra alors de nouvelles élections.

La durée moyenne d’un gouvernement minoritaire au Canada est 22 mois.