La balade de Blaine et de Kris

Méchante semaine, hein?

Ça joue dur dans les coins depuis qu’aucun parti n’a remporté une majorité de sièges à Fredericton.

Ces derniers jours, Brian Gallant achète du temps et tente de trouver le moyen de s’accrocher au pouvoir (comme le lui permet la convention parlementaire).

Son pari s’annonce presque impossible. Si aucun député PC ne fait défection, il est cuit.

De son côté, Blaine Higgs voit bien que le pouvoir est à sa portée et il s’impatiente.

Il sait qu’il peut au moins compter sur l’appui de l’Alliance des gens, qui a déjà offert publiquement de l’épauler pendant une période pouvant aller jusqu’à 18 mois.

Comme il l’avait fait pendant la campagne, Blaine Higgs tente de ménager la chèvre et le chou lorsqu’il est question de Kris Austin.

Il laisse la porte ouverte à bénéficier de son appui, mais dit du même souffle qu’il n’y a pas d’entente formelle et qu’il ne lui a rien promis.

À mon humble avis, il est évident que ce numéro de contorsion de la part de Blaine Higgs s’explique en bonne partie par le fait qu’il se retrouve entre deux feux.

S’il s’approche trop de l’Alliance, il risque de donner des munitions à Brian Gallant, de s’attirer les foudres de la communauté francophone et de se mettre à dos ses députés les plus progressistes.

Mais il y a aussi des risques à se dissocier complètement de Kris Austin, qui est populaire dans certains bastions progressistes-conservateurs.

N’oublions pas non plus que s’il est trop dur avec le chef de l’Alliance, ce dernier pourrait retirer son offre. Cela contraindrait Blaine Higgs à s’entendre avec les députés du Parti vert, ce qui ne serait pas gagné d’avance.

P.S.: Chose promise, chose due; je m’étais engagé à vous faire part de mes prédictions une fois les résultats dévoilés.

Je pensais que les libéraux gagneraient à peu près 25 sièges et que les progressistes-conservateurs allaient se contenter de 22 sièges.

Quant à l’Alliance et au Parti vert, je ne pensais vraiment pas qu’ils réussiraient à faire élire plus d’un candidat chacun.

Bref, j’étais pas mal à côté de la plaque.