A Star Is Born: la muse et la bête

Patrice CôtéChroniques

A Star Is Born ne raconte peut-être pas l’histoire la plus originale. L’oeuvre est toutefois plus qu’à la hauteur des immenses attentes qu’elle suscite depuis des mois.

Quand j’ai entendu parler pour la première fois du projet, il y a environ 18 mois, j’avoue que le cynique en moi n’y a vu qu’un autre véhicule servant à promouvoir la carrière et à mousser la popularité de la chanteuse Lady Gaga.

Vous savez, ce genre de film où une chanteuse s’improvise comédienne, question de se désennuyer et de faire parler d’elle?

Puis, A Star Is Born a été présenté en première mondiale au Festival international du film de Venise, le 31 août. C’est alors que tout a changé.

Parmi les premières réactions, celle du toujours sérieux magazine Variety m’a convaincu que l’oeuvre était bien plus qu’une simple arnaque commerciale.

«A Star Is Born pourrait devenir le troisième film de l’histoire à remporter les cinq oscars les plus prestigieux (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur comédien et meilleure comédienne).»

Ma curiosité était piquée. Tout comme celle de millions de cinéphiles.

La muse et la bête

Jackson Maine (Bradley Cooper) est un chanteur country extrêmement populaire. Face à une enfance difficile et une ouïe de plus en plus vacillante, Jack se réfugie dans l’alcool et la drogue.

Un soir, après un spectacle, il fait par accident la connaissance d’Ally (Lady Gaga), une serveuse qui rêve de devenir chanteuse, mais dont l’apparence a depuis toujours repoussé les agents et les producteurs.

Jack tombe sous le charme de cette irrévérencieuse jeune femme, de sa voix et de son talent de compositrice. Il en fait même sa muse.

Dans le cadre d’un spectacle, Jack surprend Ally et l’invite à chanter une de ses compositions. La jeune femme accepte à contrecœur. La vidéo du duo deviendra virale: une étoile est née.

Les carrières des deux artistes prendront alors des directions diamétralement opposées. Leur couple pourra-t-il survivre?

L’industrie de la musique

Imaginez que vous ayez passé les 20 dernières années dans une caverne. À votre sortie, vous souhaitez connaître le portrait actuel de l’industrie de la musique. A Star Is Born serait probablement votre meilleure introduction.

Tout y passe: du vedettariat à l’omniprésence de l’alcool et la drogue en passant par la gloire instantanée, les différents artistiques, le poids de la célébrité et la surimportance de l’image.

Les scénaristes (Cooper en tête, qui assure également une réalisation de main de maître) ont fait un boulot colossal pour aborder tous ces aspects en 135 petites minutes. On parle ici d’un véritable tour de force.

Le hic, c’est que l’histoire en tant que telle nous semble prévisible et un peu usée. Le film ne va en effet pas beaucoup plus loin que ce qu’il nous est tous les jours raconté dans la presse à potins. Les surprises sont donc peu nombreuses.

Musique et son

Vous aurez compris que la musique occupe une place très importante dans le film.

J’imagine que, comme moi, vous serez surpris de découvrir que Bradley Cooper peut tenir son bout sur une scène.

Ses duos avec Lady Gaga sont véritablement les moments forts du film. Des moments d’anthologie que l’on risque de voir encore et encore au cours des prochaines années.

Ce qui m’a le plus séduit, par contre, c’est la qualité du son.

La première partie de l’oeuvre se déroule en grande majorité dans des stades où Jackson donne des concerts à ciel ouvert. C’est totalement surréel de se retrouver dans les coulisses de ces spectacles et de ressentir, en pleine cage thoracique, à quel point le son est puissant et porteur. Tout simplement subjuguant.

Gaga et Cooper brillent

Là où l’oeuvre se démarque vraiment, par contre, c’est par le jeu de ses deux principaux comédiens.

Dans la première partie, c’est Gaga qui brille. Pendant que Cooper exhibe son charisme habituel, on la découvre sans le maquillage et les costumes éblouissants qui ont fait sa marque de commerce.

Sa voix sublime reste la même, mais elle dégage à la fois une fragilité et une force dignes des meilleures comédiennes du moment.

Dans la deuxième demie, Gaga interprète un peu son propre personnage, soit celui d’une interprète de classe mondiale.

C’est à ce moment aussi que le film prend une tournure plus intime et sombre. Cooper en profite pour nous offrir une des grandes performances de l’année dans le rôle de l’artiste ravagé par ses démons.

Il en demeure que j’avais raison sur un point: la carrière de chanteuse de Lady Gaga va grandement bénéficier de A Star Is Born. Mais contrairement à ce que j’avais craint, ce sera pleinement mérité en raison d’une performance aussi surprenante qu’exceptionnelle.

FICHE TECHNIQUE: A STAR IS BORN

  • En bref: Un musicien alcoolique prend une jeune chanteuse inconnue sous son aile. Dès lors, leurs carrières prennent des directions diamétralement opposées.
  • Appréciation: Le jeu de Cooper et de Gaga ainsi qu’une bande sonore exceptionnelle suffisent à faire oublier une histoire qui a des airs de déjà vu.
  • Version française:  Une étoile est née
  • Genre: drame musical
  • Réalisateur: Bradley Cooper
  • Scénaristes: Eric Roth, Bradley Cooper et Will Fetters
  • Avec: Bradley Cooper et Lady Gaga
  • Budget: estimé à 36 millions $
  • Durée: 135 minutes
  • Une production des studios: Warner Bros. et MGM
  • ÉVALUATION (sur 5)
    • Scénario:   4
    • Qualités visuelles:     4
    • Jeu des comédiens:      5
    • Originalité:    4
    • Divertissement:  4
    • Total: 21 sur 25