Austin et Higgs: les bottines acadiennes suivront-elles les babines?

Kris Austin et Blaine Higgs semblent filer le parfait amour par les temps qui courent.

Au cours des dernières semaines, ils ont collaboré lors de la période des questions afin de talonner les libéraux. Ils ont fait tomber le gouvernement Gallant quelques jours plus tard.

Par la suite, ces deux chefs ont collaboré dans le dossier des ambulances et ont discuté du discours du Trône progressiste-conservateur. Blaine Higgs a également invité Kris Austin à participer à une séance de breffage du gouvernement fédéral sur la tarification du carbone.

On a aussi remarqué que les alliancistes siègent désormais du côté du gouvernement à l’Assemblée. Une question d’espace et de logistique, nous a-t-on expliqué. Pendant ce temps, le premier ministre semble bouder David Coon et ses deux collègues du Parti vert.

Bref, l’Alliance et le Parti PC marchent main dans la main. Il est de plus en plus évident que Blaine Higgs ne semble pas avoir écouté la mise en garde faite par des dizaines d’organismes et de maires francophones à la fin septembre, peu après les élections.

Dans une déclaration commune, les signataires avaient affirmé «haut et fort» que toute formation politique qui «s’associerait ou formerait un gouvernement de coalition» avec l’Alliance – un parti «anti-francophone et anti-égalité» – «poserait un geste que la communauté francophone et acadienne du Nouveau-Brunswick n’acceptera aucunement».

L’Alliance ne participe pas à un gouvernement de coalition. Du moins, pas formellement, puisqu’aucun de ses trois députés ne siège au conseil des ministres.

Mais on voit bien que l’Alliance travaille de près avec les bleus et qu’ils se sont associés. Cet arrangement tacite franchit clairement la ligne tracée dans le sable par les associations et les maires francophones en septembre dernier.

On peut aujourd’hui se demander si ces derniers passeront de la parole aux actes ou si la déclaration commune n’aura finalement été qu’une mise en garde sans conséquence. Les bottines acadiennes suivront-elles les babines?