Kris Austin, premier ministre du Nouveau-Brunswick!

Ceux qui prédisaient le pire auront eu raison sur toute la ligne! Nul besoin d’aller sur CNN tous les soirs pour voir l’horreur d’un gouvernement qui dirige par la fausse nouvelle, les déclarations contradictoires et bien sur une approche populiste, qui dans le meilleur des cas ne manipule pas la vérité avec trop de précautions.

Si Blaine Higgs nous a mis en garde contre des réductions de dépenses il s’était aussi engagé à ne pas toucher aux droits constitutionnels des communautés linguistiques et a promis une approche plus collaborative avec les autres partis.

Au contraire, il gouverne comme s’il avait une majorité car l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick ne se cache pas pour dire que l’essentiel de leur programme semble être mis en application avec ce gouvernement. Dans son bilan de fin d’année, Kris Austin montre une telle satisfaction, que l’on croirait qu’il est premier ministre!

Pour ceux qui croient que cela ne pourra pas durer, j’ai bien peur que le pire soit encore à venir. Jusqu’ici, le gouvernement Higgs protège sa base et celle de l’Alliance.

En dépit du déluge de mauvaises nouvelles que nous fait subir ce gouvernement, rien dans ses actions n’a mis à mal les régions qui ont voté pour lui, au contraire. Pratiquement toutes les compressions annoncées dans le budget en dépenses des infrastructures sont dans des régions francophones et libérales.

Seul le projet du Musée du Nouveau-Brunswick fait exception et son annulation plaît à ses partisans. Dans beaucoup de cas, les actions du gouvernement sont puisées directement dans le programme de l’Alliance.

De plus, aucune ambulance n’a jamais été immobilisée pour des raisons linguistiques, contrairement aux présomptions du gouvernement.

On sait tous aussi que la députée de l’Alliance élue dans la Miramichi doit sa victoire à la grogne provoquée par la construction d’une voie d’évitement sur la route 11 à Miramichi. Résultat; en annulant le projet de la route 11, on annule également ce tronçon.

Selon Ottawa, de mémoire de fonctionnaire, c’est la première fois que l’on voit un projet annulé en cours de réalisation. Qui plus est, M. Higgs n’a pas daigné informer le gouvernement fédéral de ses intentions.

On risque ici de voir des centaines de millions de dollars provenant d’Ottawa s’en aller vers d’autres provinces. Je passerai outre bien sûr la position intransigeante du premier ministre dans le dossier des Jeux de la Francophonie. Encore là il répond à l’impératif imposé par Kris Austin.

Et que dire de l’approche du premier ministre quand la communauté d’affaire de Caraquet a dû débourser 25 000$ au Parti progressiste-conservateur cette semaine pour que celui-ci vienne le rencontrer. À part le fait qu’il nous répète que ses filles parlent le français, dans un discours totalement en anglais, il ne parle ni de notre région ni de ses plans pour développer le Nord.

Quant à Robert Gauvin, loin de croire qu’il devrait démissionner, j’en appelle aux héritiers de Richard Hatfield, les progressistes de son parti d’aller à son secours. Le seul représentant acadien a besoin de vous tous, tout comme le reste de la province d’ailleurs!