Si vous étiez à l’antenne de Radio-Canada (émission Regard 9) le 14 janvier dernier, vous avez appris – tout comme moi – que l’éditeur et directeur général de l’Acadie Nouvelle est très friand de la banane. Pour tous les lecteurs et lectrices et particulièrement pour vous, M. Sonier, voici une chronique portant sur ce fruit dont vous ne sauriez vous passer!

Sa simplicité avant tout!

Contrairement à de nombreux autres fruits que l’on doit peler avec beaucoup plus de difficulté, la banane est le fruit préféré des gens pressés. Enveloppée individuellement dans un emballage complètement biodégradable, la banane se glisse partout, par exemple dans la poche de manteau, le sac de travail, le sac à dos, la boîte à lunch. Pratique, vous dites?

Que contient la banane?

Une banane de taille moyenne fournit environ 90 calories et 2 g de fibres. Et même si sa texture est crémeuse, elle ne contient que très peu de matières grasses. Championne pour son contenu en potassium, la banane est aussi une source non négligeable de magnésium, de vitamine B et C et d’antioxydants.

Bien choisir ses bananes

Pour établir le stade de maturation de la banane, on examinera bien la couleur de sa pelure. La pelure verte signifie qu’elle n’est pas mûre. À ce stade, la banane est indigeste et peut causer des maux de ventre à la personne plus sensible. La pelure jaune éclatant signifie qu’elle est juste à point et très savoureuse. La pelure jaune tachetée de brun signifie qu’elle commence à être un peu trop mûre, mais parfaite pour la préparation de muffins, de pains ou de biscuits… aux bananes!.

Pour éviter d’être aux prises avec une dizaine de bananes qui mûrissent toutes en même temps, lorsque vous les achetez, choisissez-en un certain nombre de vertes avec quelques jaunes. Vous en aurez ainsi à manger tous les jours de la semaine.

Conservation et congélation

Si les bananes ne sont pas mûres à point, il suffit de les placer sur le comptoir à la température de la pièce.

Pour les faire mûrir plus rapidement, enveloppez-les simplement dans du papier journal.

Si au contraire vous voulez en stopper le mûrissement, prolongez-en la conservation de quelques jours en les plaçant au réfrigérateur. La peau noircira, mais la chair restera intacte et savoureuse.

Si les bananes mûrissent trop rapidement, placez-les telles quelles au congélateur, dans un sac de congélation. Vous pourrez ensuite vous en servir dans les recettes. En décongelant, elles perdront de l’eau, mais il suffira de les égoutter un peu avant de les ajouter aux recettes.

Apprêts culinaires

Les bananes se mangent surtout en collation et servent dans les préparations de muffins, de pains ou de boissons frappées (smoothies).

Mais on peut aussi les trancher et les ajouter dans le yogourt grec nature, le gruau, les céréales à déjeuner, ou les réduire en purée pour aromatiser les préparations à crêpes, les puddings, le tapioca, etc.

Et pourquoi pas en crème glacée? Il suffit de passer des tranches de banane congelées et un peu de boisson végétale au robot culinaire jusqu’à l’obtention d’un mélange onctueux. Dé-li-cieux!

Si vous voulez servir des morceaux de banane en salade de fruits ou comme décoration, attendez de peler la banane à la dernière minute puisqu’elle s’oxyde au contact de l’air.

Faits intéressants au sujet de la banane!

• Contrairement à ce que l’on croit, la banane ne pousse pas dans un arbre, mais bien au sommet d’une «plante herbacée» que l’on appelle un bananier.

• La banane compte parmi les fruits les plus consommés: sa consommation annuelle moyenne est de 100 par personne!

• On appelle «régimes» les grosses grappes de bananes provenant d’un même bananier. Une petite grappe d’une vingtaine de bananes s’appelle une «main», et chaque banane, un «doigt».

• Saviez-vous que la banane peut servir de messager? Il suffit de graver des mots doux sur sa pelure avec le bout d’un couteau. Votre enfant ou votre douce moitié sera agréablement surpris de lire votre message à l’heure du lunch.

Voilà pour cette semaine. J’espère, M. Sonier, que mon choix de chronique vous aura fait sourire! Je vous laisse manger votre banane et vous dis à la prochaine!