Si Marie Kondo aidait Blaine Higgs à faire le ménage

Fait que Blaine Higgs a réussi à atteindre le déficit zéro pour l’année financière en cours.

C’est ce qu’il a annoncé dans son premier discours sur l’état de la province, jeudi dernier. Il a aussi indiqué que le budget 2019-2020 sera équilibré.

Fouillez-moi pourquoi, mais en apprenant ça, je l’ai imaginé participer – en compagnie de son ministre des Finances, Ernie Steeves – à l’émission «L’art du rangement avec Marie Kondo».

Vous savez, la série sur Netflix mettant en vedette une consultante en rangement qui débarque chez les gens afin de les aider à mettre de l’ordre dans leurs affaires.

«Salut moi c’est Blaine, lui c’est mon coloc Ernie. On vient d’emménager dans un nouvel appart et on aimerait faire le tri dans ce que les anciens locataires ont laissé derrière.»

Marie Kondo entre en scène. Elle invite Blaine et Ernie à tout mettre dans une pile et ensuite à prendre les programmes et les promesses un par un en se posant une question toute simple: est-ce que ça inspire la joie?

Ernie se lance. «Hé, Blaine, les rénos à l’institut de Memramcook, qu’est-ce qu’on fait avec ça? Pis l’élargissement de la route 11? Et le nouveau Musée du Nouveau-Brunswick?»

«Ouf, c’est dispendieux tout ça. Pas sûr qu’on en a besoin. Pis est-ce que ça inspire la joie?»

«Non, pas tellement.»

«Bon, bein enwaille aux vidanges.»

Ernie sort ensuite les Jeux de la Francophonie 2021 d’une boîte. «Pis ça? Blaine, t’en penses quoi?»

«Boff, ça prend de la place puis on ne sait pas trop combien ça va finir par nous coûter. Mets ça dans une pile à part, peut-être que Justin et Dominic les voudront. Ou François Legault, à la limite.»

Je ris, mais c’est du sérieux tout ça. C’est bien beau le déficit zéro, mais il reste encore à voir ce que les progressistes-conservateurs mettront aux poubelles pour y arriver.

Au final, c’est ça qui compte vraiment. On verra bien le 19 mars ce qui ne leur a pas inspiré la joie.