Des équipes «paquetées»

Pour une des rares fois depuis plusieurs années, la date limite des transactions n’a déçu personne.

Sauf peut-être les partisans des Canadiens de Montréal et des Maple Leafs de Toronto, qui s’attendaient sans doute à plus de leur équipe.

Ce sont plutôt les Blue Jackets de Columbus, les Jets de Winnipeg et les Golden Knights de Vegas qui ont animé le spectacle et qui sont sortis grands gagnants de cette tombola annuelle de la LNH.

Sérieux prétendants à la Coupe Stanley, les Jets n’ont pas lésiné sur les moyens pour devenir la première équipe canadienne depuis les Canadiens de Montréal (en 1993) à mettre la main sur le précieux trophée.

Le directeur général Kevin Cheveldayoff est allé trouver un joueur de centre pour évoluer avec Patrick Laine en Kevin Hayes.

En retour, ils ont dû céder le jeune Brendan Lemieux (le fils de Claude) et un choix de premier tour en 2019.

Mais si cette transaction permet à Laine de débloquer, on parlera d’un coup de maître.

Winnipeg va aussi chercher le centre Matt Hendricks, chez le Wild du Minnesota.

Le vétéran âgé de 37 ans apportera de la profondeur aux Jets, tout comme le défenseur Nathan Beaulieu, acquis des Sabres de Buffalo pour une bouchée de pain (un choix de sixième ronde en 2019).

On doit aussi parler des Golden Knights, qui sont allés chercher le joueur le plus convoité en cette dernière journée de transactions, Mark Stone.

Vegas a cependant dû donner le sensationnel jeune défenseur Erik Brannstrom, le centre Oscar Lindbergh et une deuxième sélection en 2020 aux Sénateurs d’Ottawa.

Le jeune suédois est déjà un joueur dominant dans la Ligue américaine et pourrait bien être le prochain Erik Karlsson.

Mais à court terme, l’équipe du Nevada se positionne comme une équipe favorite pour tout rafler cette saison.

On peut également inclure les Blue Jackets de Columbus dans ce groupe restreint.

La formation de l’Ohio a mis la main sur les attaquants Matt Duchesne et Ryan Dzingiel (des Sénateurs) et sur le gardien Keith Kinkaid (des Devils du New Jersey) au cours des derniers jours.

Mais plus important encore, ils ont décidé de garder l’attaquant Artemi Panarin et le gardien Sergei Bobrovsky, deux joueurs qui ont avoué publiquement leur penchant pour les Panthers de la Floride.

Il semble donc clair que Columbus va tenter le grand coup cette année.

Les Predators de Nashville ont aussi fait pas mal de magasinage lundi, avec l’acquisition des attaquants Wayne Simmonds (des Flyers), Mikael Granlund (du Wild) et Brian Boyle (des Devils).

En Simmonds, ils mettent le grappin sur un joueur aussi physique que talentueux, un patineur convoité par une demi-douzaine d’équipes.

Les Bruins de Boston ont aussi fait une bonne affaire avec l’acquisition des attaquants Marcus Johansson (des Devils) et Charlie Coyle (du Wild).

Coyle, un ancien des Sea Dogs de Saint-Jean, leur a déjà donné une victoire en fusillade à son premier match avec l’équipe dimanche.

Et sans faire trop de vagues, les Sharks de San Jose sont allés chercher l’attaquant Gustav Nyquist à Detroit, un joueur qui a déjà marqué 28 buts dans la LNH.

Un beau compliment à un noyau qui leur permet de rêver aux grands honneurs.

Les Canadiens dans tout ça?

Les journalistes montréalais affirment que Marc Bergevin est satisfait avec l’acquisition de Jordan Weal, Nate Thompson, Christian Folin et Dale Weise et qu’il n’a pas senti le besoin de bouger lundi….