Division et apathie

La firme de sondage Corporate Research Associates avait de bonnes nouvelles pour le premier ministre Blaine Higgs et son gouvernement cette semaine. Les progressistes-conservateurs peuvent compter sur l’appui 42% des électeurs décidés, 13 points devant les libéraux. Quand on se souvient que les bleus ont terminé six points derrière les rouges lors des élections de l’automne, ce score est très impressionnant.

La situation est toutefois beaucoup moins réjouissante pour le gouvernement du côté des francophones et dans le nord du Nouveau-Brunswick. Toujours selon CRA, le Parti progressiste- conservateur ne récolte que 23% d’appuis chez les francophones comparativement à 49% pour le Parti libéral. La situation est à peine meilleure dans le Nord avec 30% PC contre 44% PL.

Même s’il faut prendre ces chiffres avec un grain de sel puisque la marge d’erreur est plus importante lorsque la taille de l’échantillon diminue, force est de constater que le Parti progressiste-conservateur continue de s’aliéner environ le tiers de la population.

La situation en cependant doublement plus inquiétante pour le Parti libéral qui ne récolte que 18% chez les anglophones, 34 points derrière les progressistes-conservateurs. Les libéraux sont aussi à 18% seulement dans le Sud (à l’extérieur de Moncton) où ils tirent de l’arrière par 33 points.

Comme si ça n’allait pas déjà assez mal comme ça pour le Parti libéral, les verts gagnent du terrain à la fois dans le Nord et chez les francophones avec 18% et 19% respectivement. L’Alliance des gens ne représente pas la même menace pour le Parti progressiste-conservateur avec seulement 13% chez les anglophones et 14% dans le Sud.

Un peu plus de quatre mois après les dernières élections, la province semble aussi divisée qu’elle l’était. Francophones/anglophones, Nord/Sud, libéral/conservateur.

Les indécis sont quant à eux à 23%, un score suffisant pour faire pencher la balance de n’importe quel côté. À moins bien sûr qu’ils restent chez eux lors du prochain scrutin comme l’on fait 34% des électeurs la dernière fois.