Cette année, le mois de la nutrition est le prolongement de celle de 2018, période durant laquelle la campagne visait à encourager la population à découvrir le pouvoir des aliments, dont ceux de nourrir, de faire découvrir, de prévenir, de guérir et de rassembler.

Le pouvoir de nourrir

Qu’ils soient servis aux collations ou aux repas, les aliments ont le rôle de fournir l’énergie et les éléments nutritifs dont le corps a besoin pour s’activer, performer, croître, se réparer, résister aux maladies, etc.

Pour favoriser la santé, le modèle d’alimentation proposé par le Guide alimentaire recommande aux Canadiens de consommer quotidiennement des légumes et des fruits; des aliments de grains entiers; des aliments protéinés (en laissant plus de place aux protéines végétales) et de l’eau.

Ces aliments fournissent des vitamines, des minéraux, des antioxydants, des glucides, des fibres, des protéines et des gras insaturés, des substances essentielles qui ont le pouvoir de bien nourrir le corps.

Le pouvoir de découvrir

Les aliments permettent de faire de belles découvertes gustatives et culturelles. Dans le confort de votre foyer, faites le tour du monde en cuisinant des mets africains, indiens, japonais, australiens, etc.

Inviter les plus jeunes et les plus vieux à cuisiner et à préparer des repas sains et savoureux en utilisant des ingrédients, des épices et des fines herbes des quatre coins du monde. Ces expériences culinaires leur permettront de devenir des adultes aventureux dans leur propre cuisine.

Le pouvoir de prévenir

Le nouveau guide alimentaire canadien propose un modèle d’alimentation qui inclut quotidiennement des aliments de haute valeur nutritive comme les légumes, les fruits, les aliments à grains entiers et les aliments protéinés et l’eau comme boisson de choix. Il propose également de laisser une plus grande place aux aliments protéinés de sources végétales (tofu, tempeh, edamames, noix, graines, légumineuses, boisson végétale non sucrée, etc.).

Ces aliments fournissent des vitamines, des minéraux, des antioxydants, des glucides, des fibres, des protéines et des gras insaturés, nutriments reconnus pour réduire les risques d’obésité, d’hypertension, de dyslipidémie, de maladies cardiovasculaires, de cancers et de diabète de type 2. Voilà pourquoi il est important de leur donner une grande place quotidiennement dans votre assiette.

Le pouvoir de guérir

Non seulement les aliments ont le pouvoir de prévenir l’apparition de certaines maladies, mais ils peuvent également les faire transgresser. Avec l’aide de son médecin et de sa diététiste, la personne peut prendre en charge sa santé en adoptant un plan d’alimentation adapté à ses besoins. Ce plan d’alimentation peut:

  • Aider la personne à perdre du poids de façon sécuritaire tout en favorisant des résultats à long terme;
  • Aider la personne à adopter des moyens qui réduiront les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins ou abaisseront la tension artérielle;
  • Aider la personne diabétique à gérer sa glycémie;
  • Aider la personne atteinte de la maladie cœliaque à planifier un régime sans gluten, etc.

Le pouvoir de rassembler

Depuis la nuit des temps, la nourriture a permis à nos ancêtres de tisser des liens très importants avec leur entourage, de dialoguer, de développer un sentiment d’appartenance, d’apprendre de nouvelles techniques culinaires, de goûter à de nouveaux aliments, etc. Depuis, rien n’a vraiment changé!

Chez l’enfant, la prise de repas en famille favorise le sentiment d’appartenance et les relations interpersonnelles, favorise une plus forte consommation de légumes et de fruits, diminue les risques d’embonpoint, etc.

Chez l’adolescent, la prise de repas en famille favorise une meilleure estime d’eux-mêmes et communication avec leurs parents; diminue les risques de développer des troubles alimentaires et de suivre des régimes alimentaires nuisibles, etc.

Chez les adultes, le fait de manger avec leur famille ou leurs amis favorise une plus forte consommation de légumes et de fruits; diminue les occasions de consommer des boissons gazeuses; diminue les occasions de se nourrir d’aliments de la restauration rapide; favorise un meilleur indice de masse corporelle, etc.

Quant aux aînés, le fait de consommer leur repas en groupe favorise une meilleure alimentation en général, assure un meilleur contenu nutritionnel dans leur assiette, diminue les risques de malnutrition, etc.