La boule chanceuse des Sea Dogs

Le samedi 8 juin marquera le 25e anniversaire de l’entrée en scène d’une première équipe des Maritimes dans le repêchage de la LHJMQ. Déjà un quart de siècle que les formations du Québec se promènent chez nous en autobus.

En 1994, les Mooseheads de Halifax avaient fait d’Étienne Drapeau, qui s’est depuis recyclé dans la chanson, le tout premier choix de leur histoire.

L’année suivante, les Alpines de Moncton, rebaptisés les Wildcats après une seule saison, font de Pierre Dagenais leur première sélection.

Jeudi, la LHJMQ a procédé à sa loterie annuelle afin de déterminer qui des cinq équipes en lice allaient avoir l’honneur de choisir au premier rang.

Bien que le taux de probabilité favorisait grandement les Wildcats (43%) avec neuf des 21 balles dans le boulier, ces derniers ont vu les Sea Dogs de Saint-Jean, qui n’avaient pourtant qu’une seule balle (5%), remporter la mise.

Favorisés à 28% (six balles), les Foreurs ont conservé leur deuxième place.

C’est donc dire que les Chats Sauvages choisiront au troisième échelon.

Les Wildcats détiennent le premier choix du Titan depuis décembre 2016, à la suite de la transaction qui a envoyé les défenseurs Adam Holwell et Zachary Malatesta à Bathurst.

Mais ce n’est pas des Wildcats que je veux vous parler aujourd’hui, mais bien des Sea Dogs.

Saviez-vous que depuis 1994, aucune équipe n’a eu l’occasion de repêcher aussi souvent parmi les trois premiers de chaque encan? C’est quand même incroyable quand on sait qu’ils n’ont joint la ligue qu’en 2005.

En comptant le prochain repêchage, les Sea Dogs ont bénéficié de huit choix parmi les trois premiers, dont six fois au tout premier rang. Huit sélections top-3 en 15 encans, c’est énorme.

Juste pour vous donner une idée, les Remparts de Québec – Harfangs de Beauport inclus – n’ont jamais eu la chance de choisir parmi les trois premiers lors de ces 25 années.

L’Armada de Blainville-Boisbriand aussi est blanchie à ce niveau. Et cela même en tenant compte de ses ancêtres, les Fog Devils de St. John’s et le Junior de Montréal.

Avec sept sélections parmi les trois premiers, on retrouve l’Océanic de Rimouski (2-2-3) et les Tigres de Victoriaville (0-1-6).