Le mile sous les 4m?

Lee Wesselius a beau impressionner chaque fois qu’il se présente à une course, il n’est pas du genre à tirer la couverture vers lui. Il est d’une modestie à faire pâlir d’envie le Dalaï-Lama. J’exagère à peine.

Par exemple, cette semaine, je lui ai demandé si Matt McNeil et lui avaient le potentiel de courir un jour le mille sous la barre des quatre minutes. C’est Marc Joncas, lui-même coureur, qui m’a donné l’idée de questionner Lee à ce sujet, après qu’il ait demandé sur sa plateforme Facebook quand un Néo-Brunswickois parviendra à obtenir un tel chrono.

«Je serais très heureux si jamais je réussis à courir le mile en 4m10s, mais jamais je ne croirai que je peux le faire en moins de quatre minutes. En fait, s’il y a un gars au Nouveau-Brunswick qui pourrait le faire un jour, je dirais Nick MacMackin. Il est selon moi le candidat le plus plausible. Malheureusement, il a dû négocier avec plusieurs blessures ces dernières années.»

Vous voyez le genre?

Dimanche, Lee va participer au 41e Marathon de Fredericton. Il sera sur la ligne de départ du demi-marathon. Il est fort au demi-marathon.

Là encore, j’ai voulu le relancer sur la possibilité de le voir s’approcher des chronos de Réjean Chiasson et Joël Bourgeois sur cette distance. Pour les maniaques de chiffres, sachez qu’en avril 2012, à Montréal, Réjean s’est emparé du record provincial en complétant les 21,1 km en 1h05m04. C’était 36 secondes de mieux que Joël, qui détenait la marque depuis octobre 2004, alors qu’il avait ramené un chrono de 1h05m40s à Thunder Bay.

En octobre dernier, à Toronto, Lee est parvenu à se faufiler au troisième rang parmi les meilleurs chronos de l’histoire du N.-B. en franchissant l’épreuve, un pied devant l’autre, en 1h07m24s.

Bref, je lui ai demandé s’il croyait possible de courir sous la barre des 86 minutes, dimanche, dans la capitale provinciale.

«J’aimerais surtout battre mon record personnel, ou du moins m’approcher des 86 minutes. Ce n’est pas mon intention de tenter de battre le record (de Réjean), parce que je crois toujours que c’est un peu trop rapide pour moi», m’a répondu le River Gladien de 25 ans.

Tiens, je viens d’inventer un gentilé, je crois.

Parmi les autres coureurs élites qui prendront part à l’une des courses à Fredericton, mentionnons que James MacLellan et Trevor Funk participeront au marathon, de même que les Néo-Écossais Ian Holdway, Heather O’Donnell, Lindsay Ozon et Maura Wieczorek. Je précise que Heather O’Donnell est la championne en titre des deux dernières années.

Alexandre L’Heureux, Sylvain Arseneau et Alex Coffin, ainsi que Marcie Holland chez les dames, seront de leur côté dans le demi-marathon. Quelques Néo-Écossais de haut niveau seront également présents, soit Matthias Mueller, Emily Hamilton, Jenny Orr, Liz MacDonald et Krista Harrison.

À noter aussi que l’ancien capitaine du Titan d’Acadie-Bathurst Ryan Seymour sera de la partie de compagnie de son épouse Emma. Il s’agit d’un premier demi-marathon pour Ryan.

«J’espère compléter la course en dessous des deux heures», m’a-t-il mentionné.

Enfin, deux visages bien connus des amateurs de course participeront au 10 km, soit Eunice Phillips et Allan Lagacé. L’athlète à surveiller sera toutefois la Néo-Écossaise Paula James.

En terminant, veuillez prendre note que le marathon et le demi-marathon seront considérés comme les championnats provinciaux sur ces distances.