La chorale dissonante de Blaine Higgs

Les progressistes-conservateurs ont bien de la misère à accorder leurs violons depuis leur arrivée au pouvoir.

Le plus récent imbroglio s’est produit la semaine dernière dans le dossier du bureau de Service NB à Saint-Quentin. Rouvrira-t-il? C’est la question à cent piastres.

Robert Gauvin a annoncé que ce sera le cas, mais la ministre responsable n’a pas voulu confirmer la nouvelle. Par la suite, Blaine Higgs a dit que la question est encore à l’étude.

Ce n’est vraiment pas la première fois que les bleus peinent à parler d’une seule voix.

Ils ont notamment envoyé des signaux contradictoires en ce qui a trait à la route 11, à la gratuité des études postsecon-daires, au bilinguisme des ambulanciers et au pont Shippagan-Lamèque.

Dans sa chronique de samedi, mon collègue Mathieu Roy-Comeau s’est interrogé sur ce qui explique cette confusion. Inexpérience des premiers jours? Trop de candeur? Des tensions au cabinet?

Il accorde le bénéfice du doute aux ministres progressistes-conservateurs. Pour ma part, je suis un peu plus cynique.

Parfois, on voit bien que des ministres ont tellement hâte d’être porteurs de bonnes nouvelles qu’ils parlent un peu trop vite. C’est dur à suivre et ça mélange la population, mais ce n’est pas la fin du monde.

Le hic, c’est que certains imbroglios sont plus inquiétants, parce qu’ils nous portent à croire que certains ministres ne maîtrisent pas tout à fait leurs dossiers.

Blaine Higgs doit bien voir tout ça se dérouler. Mais même s’il finit par trouver que certains membres de son cabinet cafouillent trop souvent à son goût et qu’ils méritent d’être rétrogradés, que voulez-vous qu’il fasse? Avec un si petit caucus, il n’a pas l’embarras du choix.

En même temps, il n’a pas vraiment de leçons à donner, puisqu’il a lui-même parfois de la difficulté à donner des réponses claires à des questions pourtant très simples.

On n’a fort probablement pas fini de grincer des oreilles en entendant les violons progressistes-conservateurs sombrer dans la dissonance.