Nathaniel et sa conquête de l’Ouest

Tout cinéphile un brin maniaque comme Bibi, ici présent, sait que la sierra Nevada a été le théâtre de nombreux excellents films américains, particulièrement des westerns, au siècle dernier.

Par exemple, je sais que Charlie Chaplin, Humphrey Bogart, Errol Flynn, Tyrone Power, Gary Cooper, James Stewart, John Wayne, Robert Mitchum, Henry Fonda, Burt Lancaster, Kirk Douglas, Charlton Heston et Clint Eastwood ont tous foulé le sol de la sierra Nevada pour le besoin d’un film, voire même plusieurs.

Je pense à Gold Rush, How the West Was Won, High Plains Drifter, Out of the Past, The Long Riders, Will Penny et High Sierra, entre autres.

Ce week-end, ce sera au tour de Nathaniel Couture de tenter de conquérir la Sierra Nevada.

L’Acadien de Fredericton, un spécialiste de courses d’endurance qui n’a plus vraiment besoin de présentation, s’attaque au prestigieux Western State.

Pour ceux et celles qui l’ignorent, la Western State est une épreuve de 160 km parmi les plus difficiles au monde sur cette distance.

Bien hâte de voir comment va se débrouiller l’ami Nathaniel.

Une situation à corriger

J’étais très déçu pour Laura Dickinson quand j’ai appris que son chrono de 1h21m40s, enregistré dimanche dernier au demi-marathon de Miramichi, avait été refusé par les décideurs de Course Nouveau-Brunswick.

Un temps qui lui aurait permis de fracasser sa propre marque chez les filles de moins de 20 ans. Rien de moins.

Mais, encore une fois, notre élite provinciale est trahie par un parcours non certifié. Rappelez-vous en août dernier à Caraquet, Raymond Caissie s’était vu privé du record provincial du 5 km chez les hommes de 70 à 79 ans. Le coureur de Richibucto-Village avait réalisé un impressionnant chrono de 19m38s, ce qui aurait dû en principe lui permettre d’effacer l’ancienne marque de 21m07s de Phil Booker.

Et en 2017, Geneviève Lalonde a perdu l’occasion de battre le vieux record provincial du 5 km de Patty Blanchard (16m01s, 1993), lors de l’événement Courir pour lire de Moncton. Geneviève avait complété la course en 15m58s. Une autre trahison d’un parcours à qui il manquait quelques pieds et des poussières. Une histoire d’une seconde tout au plus de différence.

Moi, je dis que la farce a assez duré. Course Nouveau-Brunswick et les organisateurs des différentes courses doivent trouver une solution et ça presse.

Honnêtement, qu’attendent-ils?

Qu’un record canadien soit refusé pour les mêmes raisons?

J’espère que notre élite n’aura pas à vivre une telle honte.

Farine et Jeux de l’Acadie

C’est fou comme les années ont passé vite. J’ai fait mes débuts à l’Acadie Nouvelle au lendemain de la Finale des Jeux de l’Acadie de 1985, à Bouctouche.

Le plus grand rendez-vous annuel de la jeunesse acadienne n’en étais alors qu’à ses premiers balbutiements. En raison de son annulation en 1981, l’événement n’avait donc que 6 ans lorsque j’ai accouché d’un premier texte dans votre journal préféré.

Le bébé a bien grandi depuis.

Cette semaine, Charles Landry, un ami à moi, m’a fait une belle surprise en m’envoyant une photo de lui avec son chandail des Jeux de l’Acadie de 1979 qui ont été présentés à Moncton.

– Gracieuseté

Charles, qui est l’un des meilleurs athlètes de ma génération dans la Péninsule acadienne, était tout un joueur de hockey.

Mais en 1979, c’est avec sa raquette de tennis qu’il s’est présenté à Moncton. Il a d’ailleurs roulé dans la farine tous ses opposants pour devenir le premier champion de tennis dans l’histoire des Jeux.

Il m’apprend du même coup que les athlètes n’avaient pas droit à aucune récompense individuelle en 1979.

«Il n’y avait pas de médailles. Nous ne faisions qu’accumuler des points pour l’équipe», m’a-t-il confié.

Comme on dit, autres temps, autres mœurs.

Week-end chargé

Nous aurons droit à quelques compétitions en fin de semaine ici et là dans la province et ailleurs.

Samedi, les athlètes pourront se présenter à Campbellton pour la course annuelle du Festival du saumon. Vous pouvez vous inscrire dans les épreuves de 10 km et 5 km. Des courses pour les enfants sont également au programme.

Lundi, pour la Fête du Canada, plusieurs paires d’espadrilles (avec les pieds pour aller dedans) ont rendez-vous à Grand Bay-Westfield pour le populaire et habituellement fort relevé 10 miles Subway. Matt McNeil (52m15s, 2014) et Shelley Doucet (59m43s, 2018) détiennent d’ailleurs les records du parcours. Parmi l’élite, Pier-Luc Roy, de Dieppe, a déjà confirmé sa présence. Les participants peuvent aussi s’inscrire au 5 km. Le départ sera donné à 9h au River Valley Rink.

Toujours lundi, aura lieu le 5 km de Collette. Les départs seront donnés à 9h30 (2 km) et 10h (5 km) au Centre communautaire.

Là-dessus, en dépit de la pluie qui ne semble pas vouloir nous abandonner, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle grande fin de semaine.