Cette semaine, je réponds aux questions d’un lecteur qui désire initier son petit garçon au jardinage. Comme il s’agit d’une superbe activité de famille, j’ai cru bon vous faire part de mes suggestions.

Jardiner avec son enfant, c’est l’occasion de lui transmettre des choses toutes simples: la beauté de la nature, l’anticipation à voir les graines enfouies dans la terre se montrer un jour le bout du nez, savourer à pleine bouche les fruits et les légumes qu’il aura arrosés tout l’été et, l’automne venu, le plaisir de mettre en conserve ses propres récoltes.

Armez-vous de patience!

Pour bien réussir la première expérience au jardin, assurez-vous d’avoir dans le fond de votre poche deux outils très importants: patience et amour du jardinage!

Sachant bien que le niveau de concentration de votre enfant n’est pas le même que le vôtre, ne vous étonnez pas de perdre votre partenaire de jardinage en cours de route!

À certains moments, elle ou il trouvera peut-être plus intéressant de creuser la terre pour y trouver un ver de terre, de promener le chien dans la brouette ou d’arroser les maringouins qui volent autour de lui, que d’admirer les plants que vous venez de mettre en terre.

Cette petite mise en scène vous aidera à comprendre l’importance d’aimer jardiner, puisque vous risquez fort d’avoir à faire une bonne partie du travail en solo!

Stimulez ses cinq sens!

Pour attiser la curiosité et l’intérêt de l’enfant, n’hésitez pas à faire appel à ses cinq sens en le faisant participer à toutes les étapes du jardinage. Par exemple, stimulez:

La vue: Lorsque vous visitez la jardinerie, laissez-le choisir quelques plants ou enveloppes de graines. Montrez-lui les différentes variétés de tomates ou de menthe; invitez-le à lire les descriptions sur les étiquettes des produits. Dans le jardin, invitez-le à examiner l’abeille qui butine la fleur du plant de fraises.

L’odorat: Invitez-le à sentir les feuilles de menthe, de lavande ou de basilic (en frottant doucement le feuillage entre ses doigts).

Le toucher: Ensemble, préparez le «p’tit coin» où sera le potager. Laissez-le transporter les sacs de terre avec la brouette, creuser les trous avec ses mains, remplir l’arrosoir, désherber et transporter les mauvaises herbes au composteur. Équipez-le de vrais outils de jardinage (p. ex. une petite pelle, une truelle) et montrez-lui comment les utiliser avec soin.

L’ouïe: Laissez-le écouter le chant des oiseaux, le vent qui fait danser les feuilles des arbres, le bruit que fait le sac de terre que l’on ouvre ou découpe.

Le goût: Invitez-le à goûter à une feuille de menthe, de basilic ou de stévia.

Piquez sa curiosité!

Pour l’enfant, chaque petit instant peut être une forme d’enseignement et d’apprentissage extraordinaire:

– Expliquez-lui le rôle des abeilles et des vers de terre.

– Enseignez-lui l’importance de ne pas utiliser d’insecticide au potager (dans la mesure du possible).

– Faites votre compost et utilisez-le pour enrichir la terre du potager (plutôt que d’avoir recours à des engrais chimiques).

– Posez-lui des devinettes (p. ex.: Quel légume orangé est le préféré des lapins?) ou des questions (p. ex: Nomme-moi un légume qui pousse dans la terre et un légume qui pousse au-dessus de la terre.)

– Faites un plan de votre jardin et inscrivez à l’endroit correspondant les noms des fruits et des légumes. Notez aussi la date de plantation des graines et la date d’apparition des premières pousses, de la première feuille, etc.

L’enfant est curieux de nature; ainsi, l’expérience du jardinage peut lui être bénéfique, et souvent même, le marquer positivement pour la vie. La petite graine que vous venez de semer en lui ou en elle pourrait éveiller son goût de transmettre plus tard à ses propres enfants la belle tradition du jardinage en famille.

Bons petits soins à votre potager et bon été!