Cette semaine, c’est avec un énorme plaisir que je réponds à madame Girard, une lectrice fidèle qui me lit depuis mes tout débuts (décembre 1999). Cette charmante dame, qui est en processus de perte de poids, aimerait savoir si elle doit éliminer sa collation du soir. Avant de répondre par un oui ou par un non, faisons le point! Bonne lecture!

Les calories que l’on consomme en soirée sont-elles vraiment prédestinées à nous faire gagner du poids? Pas forcément et voici pourquoi!

Tout est une question de mathématiques!

Pour favoriser la perte de poids, il est essentiel que la proportion des calories ingérées soit inférieure à la proportion des calories dépensées. C’est aussi simple que cela!

En revanche, si la proportion des calories ingérées est supérieure à la proportion des calories dépensée, il y aura gain de poids.

À l’opposé, si la proportion des calories ingérée correspond à la proportion des calories dépensée, rien ne se perd, rien ne se gagne!

Pour mieux saisir ce raisonnement mathématique, prenons Julie en exemple. Pour poursuivre sa perte de poids, Julie doit consommer quotidiennement environ 1750 calories. Voici la distribution de ses calories quotidienne:

Trois repas équilibrés: déjeuner (400 calories), dîner (500 calories) et souper (400 calories).

À sa pause du matin, elle boit religieusement un frappuccino au caramel (250 calories) tous les jours de la semaine.

Elle consomme deux autres collations équilibrées, l’une en après-midi (200 calories) et l’autre en soirée (250 calories provenant de son orange et de son yogourt grec nature).

Conclusion: son apport calorique quotidien est de 2000 calories, soit 250 calories au-delà de ses besoins.

Mathématiquement parlant, il sera très improbable que Julie perde du poids, à moins qu’elle décide de faire du sport (ce qui lui permettrait de bruler les 250 calories en trop).

L’autre avenue est de consommer quotidiennement 250 calories en moins. À priori, Julie pourrait éliminer sa collation du soir (composé d’aliments hautement nutritifs).

Ce déficit calorique lui permettrait d’atteindre ses besoins caloriques de 1750 calories (2000 calories – 250 calories = 1750 calories).

Mais elle pourrait également choisir d’éliminer son frappuccino matinal (boisson hautement transformée, riche en matières grasses, en sucre et en sodium ajoutés).

Nutritionnellement parlant, le choix sensé à faire serait donc d’éliminer la collation du matin et non pas celle du soir!

Les collations sont-elles nécessaires?

En fait, tout dépend du contexte dans lequel vous vous retrouvez.

Si vous êtes très actif ou pratiquez des activités d’une intensité très élevée, la collation – accompagnée d’un bon verre d’eau – vous permettra de refaire le plein en énergie et en nutriments et de réduire les risques de déshydratation.

En revanche, nul besoin de prendre une collation si vous êtes allé promener votre chien 30 minutes. Le total des calories ingérées risquera fortement d’être plus élevé que le nombre de calories brûlées, ce qui favorisera un gain de poids au fil du temps. Mieux vaut boire de l’eau que de manger une collation.

Optez pour des collations équilibrées

Si vous choisissez de consommer une collation, assurez-vous qu’elle est riche en glucides, en fibres et en protéines. D’une part, les glucides fournissent de l’énergie et de l’autre, les fibres et les protéines ont l’avantage de ralentir la digestion, prolonger la satiété et permettre une meilleure stabilité de la glycémie. De préférence, optez pour des aliments frais et les moins transformés possible.

Je vous souhaite un bon samedi!