Je suis dépaysée

C’est avec bonheur que j’ai échappé au froid et à la grisaille de Saint-Jean, à Terre-Neuve, pour le soleil et la chaleur de la Péninsule acadienne. Je me réveille, ce matin, au bord de la baie de Caraquet, j’observe le vol des oiseaux, je me régale du silence, de la verdure qui m’entoure, du ciel bleu et de la douce chaleur qui monte déjà de la terre.

Quand, chez moi, on n’a pas eu de printemps, que le mercure peine encore à s’élever au-dessus des 15 degrés en plein été, et que les quelques beaux jours de juillet ont ressemblé à de trop courts rêves éveillés, vous comprendrez bien qu’il ne m’en faut pas plus pour atteindre le nirvana estival.

Mais, pourtant, il y a plus.

Hier, je me suis promenée dans la région, j’ai passée une partie de l’après-midi en excellente compagnie à parler musique (baroque, vous l’aurez compris), puis je me suis arrêtée «chez Pélagie» à Shippagan où j’ai acheté quelques livres de plus, en français bien sûr! Un peu plus tard, je suis allée au Cinéma de Caraquet où j’ai assisté à la projection d’un excellent film français «Le facteur Cheval». Alors que j’entrai au cinéma, de l’autre côté de la rue, sur la Place du Vieux Couvent, Michel Thériault commençait (ou terminait, je n’en suis pas trop sûre) un spectacle…

Quel bouillonnement de culture! Et quand on arrive d’Anglophonie, quel dépaysement! Ce n’est pas pour dire que ma province de Terre-Neuve-et-Labrador n’a pas de culture, bien au contraire! Nulle part ailleurs au pays, y a-t-il plus d’artistes au mètre carré, plus de spectacles, expositions, arts de rue, ou concerts improvisés par habitant. Mais la majorité du temps, ça se passe en anglais.

Alors venir ici à Caraquet, c’est comme un grand dépaysement, à la fois pour l’âme et pour les rhumatismes. Bravo à tous ceux et celles qui animent nos vies, aux artistes, aux bénévoles, aux associations culturelles et aux gens qui travaillent dans le domaine culturel et dans le domaine récréatif.

J’ai regardé la météo des prochains jours : soleil constant jusqu’à mon départ. Quel concept! Quant à mon horaire, il est rempli d’activités ou rencontres culturelles, de spectacles tous plus beaux les uns que les autres… Que demander de plus chers lecteurs et lectrices!

Bon été tout le monde.