J’ai vu pour vous

Stranger Things – Saison 3 (Netflix) – La bande d’adolescents la plus cool de l’histoire de la télévision est de retour pour une troisième saison. Encore une fois, une créature venue d’un autre univers menace le quotidien des citoyens de Hawkins, dans l’Indiana. Et encore une fois, ce sera aux jeunes Mike, Eleven, Dustin, Lucas, Will, Max, Nancy, Jonathan et Steve, ainsi qu’aux adultes imparfaits que sont Joyce et Hopper, de sauver la situation. Cette troisième saison déborde d’action, d’humour, de suspense, d’émotions et de surprises. Les effets spéciaux sont du calibre d’un film à grand déploiement. Et les références aux années 1980 frappent droit dans le mile, comme toujours (cette année, nous avons droit à des clins d’oeil à Terminator et à Retour vers le futur, notamment). Ce qui fait la force de Stranger Things, c’est l’attachement qu’on développe envers ses personnages. C’est encore plus vrai dans cette troisième saison. La série déborde également d’intelligence et son scénario coule avec une facilité qui ferait l’envie des plus grands scénaristes de Hollywood. L’épisode 3 est un véritable bijou de scénarisation qui devrait être montré dans toutes les bonnes écoles de cinéma. (4,5/5)

I Love You Now Die (HBO) – La mode des True Crimes est forte et persistante et tous les réseaux de télévision ou les entreprises de distribution de contenu en ligne essaient d’en profiter. Le plus récent exemple en date: I Love You, Now Die, un documentaire en deux parties – d’une durée totale de 140 minutes – diffusé sur HBO. Ce film raconte l’histoire de Conrad Roy, un jeune Américain du Massachusetts qui s’est suicidé en 2014. En enquêtant sur la mort de Conrad, les policiers ont découvert une troublante série de messages textes que la victime avait échangés avec Michelle Carter, une adolescente âgée de 17 ans avec qui il entretenait une relation presque exclusivement virtuelle. Dans plusieurs des messages, Michelle encourageait Conrad à s’enlever la vie. Des accusations d’homicide involontaire ont été portées contre la jeune femme. Le documentaire nous fait revivre le procès en plus de solliciter l’opinion d’une tonne d’experts. On découvre, particulièrement dans la deuxième partie, que cette affaire est remplie de zones grises et, surtout, qu’elle est beaucoup plus complexe – et triste – qu’à première vue. L’oeuvre, qui est filmée avec beaucoup de doigté, est dure. Elle nous rappelle le danger des communications virtuelles et les conséquences sinistres qu’elles peuvent avoir sur des adolescents à la santé mentale fragile. Percutant, I Love You, Now Die vous fera longuement réfléchir sur un paquet de sujets, dont la responsabilité que nous avons face à une personne en difficulté. (4,5/5)

Dark – Saison 2 (Netflix) – Si la première saison de cette série de science-fiction allemande était très très bonne, la seconde est encore meilleure. À toute la question du voyage dans le temps s’est ajouté une dimension philosophique fort intéressante. Dark fait réfléchir, et pas seulement parce que la série fait balader les membres de quatre familles à quatre époques différentes – ce qui, en soit, fait déjà amplement travailler les méninges. Non, cette deuxième saison nous plonge dans le paradoxe du voyage dans le temps et du destin. On suit Jonas (Louis Hoffman) dans ses efforts de remonter le temps pour empêcher l’apocalypse. Mais encore doit-il savoir où et quand intervenir… Et, plus important encore, ce qui s’est déjà produit peut-il simplement être effacé de l’existence? Et si oui, à quel prix? Une série digne de Hollywood, tant par le jeu de ses comédiens que par la qualité de ses images. Les scénaristes nous présentent une à une et dans le désordre les mille pièces d’un casse-tête hyper complexe. Mais quand l’image complète nous apparaît, on ne peut qu’en venir à une seule conclusion: Dark est une des meilleures séries télévisées de l’histoire. (4,5/5)

À surveiller ce mois-ci

2 août

Ad Vitam (Netflix)

Cette série de science-fiction française (qui consiste en six épisodes d’environ une heure chacun) m’intrigue énormément. Elle se déroule dans le futur, à une époque où la technologie permet aux humains de vivre indéfiniment. Une vague de suicides chez des adolescents forcera la police à enquêter. Déjà diffusée en France, la série qui met en vedette Garance Marillier (Raw) a divisé la critique, mais a été un succès grand public.

7 août

Beverly Hills 90210 (Hulu)

Cette nouvelle mouture met en scène les mêmes comédiens qui ont fait de l’originale (de 1990 à 2000) une série culte. Shannen Doherty, Jennie Garth, Jason Priestley, Tori Spelling et Ian Ziering sont notamment de retour. La série racontera ce que sont devenus ces comédiens depuis la fin de l’émission originale et portera aussi sur les liens qu’ils ont entretenus au cours des 20 dernières années.

9 août

Free Meek (Amazon Prime)

Voilà un documentaire que les amateurs de rap ne voudront pas manquer. Tout d’abord parce que les cinq épisodes sont produits par JAY-Z, mais surtout, parce qu’il raconte l’histoire de Meek Mill. Ce rappeur a été injustement emprisonné pendant cinq mois dans une prison fédérale il y a une décennie. Depuis, il utilise son expérience, sa visibilité et son talent afin d’aider ceux qui, comme lui, ont été victimes d’erreurs judiciaires.

9 août

In the Shadow of the Moon (Netflix)

On sait pour l’instant bien peu de choses sur ce film qui, contrairement à ce que son titre laisse supposer, ne portera pas sur l’exploration spatiale. Il s’agira plutôt d’un film politique avec Michael C. Hall (Dexter) comme tête d’affiche. Le scénario est signé Geoffrey Tock et Gregory Weidman, deux hommes qui ont notamment travaillé à l’écriture des potables-sans-plus séries Limitless (2016) et Defiance (2015).

14 août

Alternate Endings: Six New Ways to Die in America (HBO)

Après avoir modifié le cours de l’histoire de bien des façons, les baby-boomers s’apprêtent à mettre leur touche sur une autre industrie: celles des pompes funèbres. Cette série documentaire nous présente six façons originales de célébrer la vie d’un disparu. On promet une série extrêmement touchante qui fait beaucoup réfléchir.

16 août

Mindhunter – Saison 2 (Netflix)

Cette série produite par le grand David Fincher (Seven, Zodiac) relate les débuts de la science développée à la fin des années 1970 par le FBI pour traquer les tueurs en série. La première saison, portée par une performance sublime de Jonathan Groff et Cameron Britton, est un puissant thriller psychologique. La deuxième saison nous transporte deux ans plus tard et portera principalement sur le meurtre de 28 jeunes afro-américains à Atlanta.

30 août

Carnival Row (Amazon Prime)

Cette série met en vedette Orlando Bloom (Lord of the Rings) et l’ancien mannequin Carla Delavigne (Suicide Squad). Elle raconte l’histoire d’une petite ville dont le tissu social est menacé par une série de meurtres et des tensions grandissantes entre locaux et immigrants. L’arrivée de «créatures mythiques» va pousser tout ce beau monde au bord du gouffre…

Trois classiques à voir ou revoir

The Color Purple (1985) (1er août, Hulu)

Une des oeuvres les plus politiques et humaine de la carrière de Steven Spielberg, dans laquelle il raconte le triste quotidien d’une femme noire (Whoopi Goldberg) au début du 20e siècle.

Apollo 13 (1995) (7 août, Netflix)

Grâce à des performances sans faille de Tom Hanks, Bill Paxton et Kevin Bacon ainsi qu’un sens du suspense exceptionnel, Ron Howard signe le chef-d’oeuvre de sa carrière.

The Fifth Element (1997) (31 août, Amazon Prime)

Ce film de science-fiction aux couleurs éclatées nous a fait découvrir Milla Jovovich et a donné à Luc Besson une notoriété sur laquelle il vit encore plus de 20 ans plus tard.