Sport: comment éviter le coup de chaleur?

Les épisodes de chaleur se succèdent et les sportifs ne veulent rien lâcher. Coûte que coûte, nous les voyons courir sur les sentiers ou pédaler sur leur monture à deux roues. Alors, si ce courage vous attire, et que vous voulez devenir un champion, commencez mollo durant l’été. L’activité physique apporte c’est vrai de nombreux bienfaits pour la santé mais, lorsque la chaleur est intense, elle peut aussi vous mettre en danger. L’Acadie Nouvelle vous explique la marche… ou plutôt la course à suivre.

Pour commencer, notez que le sport en été n’est pas fait pour tout le monde. Votre risque d’accident est ainsi augmenté si vous souffrez de certains maux. Avant d’enfiler votre survêtement, mieux vaut donc toujours en parler avec un professionnel de santé si vous avez une santé fragile.

En effet, les maladies liées à la chaleur ne sont pas anodines. Elles peuvent occasionner des problèmes de santé à long terme, et même entraîner la mort. Pour les éviter, il convient de toujours se renseigner sur la température extérieure avant de commencer son activité. Si celle-ci est élevée, demandez à la personne qui vous accompagne de vous surveiller pendant votre exercice. Comme le lait sur le feu… du soleil acadien!

Cette surveillance assurée, encore faut-il connaître les  symptômes du coup de chaleur. Des étourdissements, un évanouissement, des nausées, des vomissements, des maux de tête, une respiration ou un battement cardiaque rapide, composez au plus vite le 911 ou votre numéro d’urgence local.

Le coup de chaleur constitue, on vous le rappelle, une urgence médicale. En attendant l’arrivée des secours, rafraîchissez la personne en la déplaçant vers un endroit frais et en lui faisant boire des liquides. Si vous le pouvez, appliquez de l’eau froide sur les régions importantes de sa peau ou sur ses vêtements. Sortez aussi votre journal (L’Acadie Nouvelle ) de votre sac et éventez la victime.

On ne vous le cache pas, pour ne pas en arriver là, l’idéal reste encore de modifier ses activités en cas de canicule. Par exemple, reportez si possible votre entrainement sportif à une période plus fraîche de la journée ou à un autre jour.

Si vous êtes trop obstinés et que vous voulez quand même braver la tempête de rayons UV, portez des vêtements amples, de couleur pâle, et composés de tissus qui permettent la circulation de l’air. Augmentez également votre confort en vous aspergeant régulièrement d’eau froide et en buvant beaucoup d’eau, avant, durant et après votre effort.

Pendant vos pauses, n’hésitez pas à vous mettre à l’ombre et à retirer votre équipement, comme un casque, afin de laisser votre corps refroidir.

Pour terminer, sachez toutefois qu’il y a plusieurs façons d’être actif physiquement en évitant la chaleur. Tout d’abord, vous pouvez faire de l’exercice dans un endroit climatisé ou choisir un lieu plus frais, comme une zone à l’ombre loin de la circulation. Ces lieux peuvent être jusqu’à 5 °C plus frais que les zones voisines.

Mais, même dans ces conditions, soyez raisonnables. Vous ne devriez pas espérer battre vos records sportifs lorsque la chaleur est suffocante. Dans le cas contraire, ne brûlez pas non plus les étapes. Et laissez passer tranquillement les Jeux Olympiques d’été à Tokyo l’an prochain. Pour un fier francophone, quoi de mieux que rafler une médaille aux JO de Paris 2024 devant nos cousins français!