Des nouvelles de Mario, Olivier-Luc et Daniel

J’ai eu l’occasion de discuter un brin avec Mario Pouliot en début d’après-midi mercredi.

Dans un premier temps, Alec Rhéaume (lire autre texte) était au centre de la discussion, mais nous avons finalement parlé de plein de trucs, dont le statut de l’Acadien Olivier-Luc Haché au sein de la formation abitibienne, ainsi que du départ de Daniel LeBlanc.

Je lui ai auparavant demandé si les Huskies étaient un club en reconstruction et il m’a répondu que ce n’était pas le cas malgré ce que plusieurs peuvent penser.

«Nous n’avons pas la même profondeur que la saison dernière, mais nous avons néanmoins 14 joueurs qui seront de retour», m’a confié un Mario Pouliot de fort belle humeur.

Parmi ces 14 joueurs, on retrouve le gardien Zachary Émond, les défenseurs Ryan MacLellan, Alexis Arsenault, Justin Bergeron et Samuel Régis, ainsi que les attaquants Louis-Filip Côté, Tyler Hinam, Vincent Marleau, Alex Beaucage et William Rouleau. Ce sont tous des gars qui ont goûté aux conquêtes de la coupe du Président et de la coupe Memorial ce printemps.

Mario Pouliot m’a également mentionné que l’équipe était loin d’avoir jeté l’éponge au sujet de l’Acadien Olivier-Luc Haché. Malgré son âge (il aura 19 ans le 4 octobre), Pouliot est même convaincu que l’attaquant de Savoie Landing va se tailler un poste.

«J’ai justement rencontré Olivier-Luc il y a deux semaines à Moncton, m’a-t-il révélé. Il fait toujours partie de nos plans. Il a eu un excellent été d’entraînement et il s’est entraîné une bonne partie de l’été avec Daniel LeBlanc. Je suis convaincu qu’il peut causer une surprise. À Noël, lorsque nous l’avons retranché, il a seulement été victime de notre profondeur. Nous tenions à ce qu’il joue régulièrement.»

Rappelons que Haché a complété la saison avec le Blizzard d’Edmundston dans la Ligue junior des Maritimes.

J’en ai aussi profité pour lui demander ce qu’il pensait du départ de Daniel LeBlanc, qui agissait comme directeur général adjoint et recruteur-chef. LeBlanc, qui est originaire de Cap-Pelé, a accepté un poste de recruteur avec le Wild du Minnesota.

«Nous sommes très contents pour Daniel. Il a tellement une belle personnalité. C’est quelqu’un de calme et de brillant. Il a du flair pour juger le talent. En tout cas, même s’il n’y a pas tellement de recruteurs francophones dans la LNH, ça fait deux fois ces dernières années que leurs équipes viennent puiser dans notre cour. Ça démontre que nous avons des gens compétents», souligne Mario Pouliot.

En 2016, les Golden Knights de Vegas ont embauché Raphaël Pouliot, qui est aussi le fils de Mario. C’est d’ailleurs ce même Pouliot que Daniel LeBlanc avait remplacé au poste de recruteur-chef.

– Et les deux derniers étés, Mario? Tu ne les as pas trouvé trop courts?

«Mets-en! Je n’en reviens pas que nous serons déjà en plein camp d’entraînement dans deux semaines. Ça va tellement vite. Trop vite», m’a révélé celui qui avait également guidé le Titan d’Acadie-Bathurst aux conquêtes de la coupe du Président et de la coupe Memorial en mai 2018.

Kidney, Huckins et Delémont assurés d’un poste

En discutant avec le directeur général du Titan Sylvain Couturier, j’ai reçu la confirmation que les deux choix de première ronde de l’encan midget, Riley Kidney et Cole Huckins, de même que la première sélection européenne, Noah Delémont, sont tous trois garantis d’un poste.

«Il leur reste juste à nous démontrer dans quel rôle nous allons les utiliser», m’a révélé Couturier.

Toujours au sujet du Titan, j’entends par ailleurs de belles choses au sujet de l’attaquant Dakota Seaman, qui fait partie des joueurs invités au camp d’entraînement.

On dit de Seaman, un gaillard de 6 pieds et 195 livres, qu’il joue avec passion et qu’il ne craint pas d’aller brasser les choses dans les coins de patinoire.

En voilà un qui pourrait fort bien venir brouiller les cartes pendant le camp. Seaman célébrera son 18e anniversaire de naissance le 8 août.

Jake Allen et la Coupe Stanley

C’est ce jeudi, 1er août, que Jake Allen aura l’occasion de célébrer avec la Coupe Stanley à Fredericton.

Le gardien des Blues de St-Louis passera d’ailleurs quelques heures (de midi à 14h) à la place des Officiers et le public est évidemment invité à s’y rendre.

Dans un autre ordre d’idée, je vous souligne qu’Allen pourrait bien avoir disputé son dernier match avec les Blues puisque l’équipe chercherait présentement à l’échanger.