Au grand bonheur des bars à crème glacée, la présence du soleil a certes favorisé la consommation de ce petit délice froid et sucré. Mais au-delà de la gourmandise et du plaisir, voyons les éléments à garder en ligne de mire lorsque l’on s’apprête à faire un choix.

Crème glacée, lait glacé, gelato, sorbet et yogourt glacé

Voyons les principales différences qui existent dans la composition de ces produits.

Crème glacée

Selon la loi, la crème glacée doit renfermer au moins 10% de matières grasses. Pour ce qui est de la crème glacée traditionnelle, on la fabrique à partir de crème 35%. La crème glacée «sans gras» ne peut donc pas porter la mention «crème glacée», raison pour laquelle on la place dans la catégorie des «desserts glacés».

Lait glacé

Selon la loi, le lait glacé doit contenir de 3 à 5% de lait, ce qui le rend beaucoup moins gras que la crème glacée.

Gelato

Bien que l’on ait souvent tendance à mettre la crème glacée et le gelato dans le même panier, il existe pourtant une grande différence. D’une part, la crème glacée est faite à partir de crème alors que le gelato est fabriqué à partir de lait. Le gelato est donc beaucoup moins gras que la crème glacée, mais peut contenir tout autant de sucre.

Sorbet

Selon la loi, le sorbet doit contenir moins de 5% de solide de lait et il est principalement constitué de jus de fruits ou de purée de fruits. Bien que moins gras, il est souvent plus sucré que la crème glacée.

Yogourt glacé

Aucune loi n’existe pour catégoriser le yogourt glacé. Bien que moins gras que la crème glacée, il contient souvent beaucoup de sucre.

Attention! Le yogourt glacé et le yogourt frais sont deux choses complètement différentes. Étant donné que l’on «dilue» le yogourt avec de nombreux ingrédients pour en augmenter le volume, il contient donc beaucoup moins de protéines et de calcium que le yogourt.

Une portion de yogourt glacé ne peut donc pas remplacer une portion de yogourt.

Comment faire un choix éclairé?

Parmi tous les produits susmentionnés, ce sont le lait et le yogourt glacé qui gagnent la palme. Mais attention! Les quantités de sucre et de gras peuvent grandement varier d’une marque de commerce à l’autre. L’idéal? Choisir un produit qui contient moins de 15 g de sucre et pas plus de 5 g de gras par portion.

Pour en avoir le cœur net, référez-vous aux étiquettes. Elles demeurent la stratégie gagnante pour faire un choix éclairé lorsque vient le temps de choisir un produit glacé. La liste des ingrédients s’avère un autre outil très intéressant: on vise un produit avec le moins d’ingrédients possible.

Qu’en est-il de la portion?

Une portion standard de crème glacée représente 125 ml, ½ tasse ou une boule. Cela va bien au-delà de la portion que l’on se sert à la maison ou servie dans les crèmeries, à moins de s’en tenir aux portions «petite», «pour enfants» ou «mini». On peut donc facilement se retrouver avec un cornet qui contient au-delà de 50 g de sucre et encore plus s’il est trempé dans un sirop!

En résumé…

Pas besoin de mettre une croix à tout jamais sur ces petits délices glacés.

Peu importe le produit choisi, l’essentiel est de s’en tenir aux portions suggérées et de les déguster lors d’occasions spéciales.

Et si vous avez tendance à y aller généreusement avec la cuillère à crème glacée, il vaudrait peut-être mieux opter pour des formats individuels.

Bon samedi!