Lits et appareils de bronzage: à fuir pour sauver sa peau

Nous sommes déjà le 12 août. L’été passe si vite. Pire, la météo alterne désormais entre des épisodes de chaleur intenses et une grisaille. De là à se faire du souci pour son bronzage, il n’y a qu’un pas. Mais n’ayez pas la mémoire courte. Dans une précédente chronique, nous vous mettions en garde contre les dangers du soleil. À la plage, à la mer, en randonnée. Bref, partout.

Oui, on insiste bien sur le «partout», car ceux d’entre vous qui pensaient avoir trouvé la parade avec les cabines de bronzage se trompent. Sachez que ces machines sont encore plus dangereuses! On vous laisse une minute et on vous explique pourquoi. Juste le temps d’annuler votre prochain rendez-vous dans un centre de bronzage.

Pour commencer, notez que le niveau d’émission de rayons UV des appareils de bronzage varie. Ils émettent en moyenne de 2 à 14 fois plus de rayons UVA et jusqu’à 10 fois plus de rayons UVB que le soleil en été. Cette tempête électromagnétique vous refroidit? Attendez, le meilleur… ou plutôt le pire arrive.

Les rayons UVA, qui forment la catégorie de rayons la plus utilisée dans les salons, pénètrent très profondément dans la peau puis endommagent les kératinocytes.

Et c’est justement à l’intérieur de ces cellules, situées dans les couches inférieures de l’épiderme, que prennent naissance la plupart des cancers de la peau.

Alors, si pour vous, bronzage rime avec bonne santé, on vous confirme que vous avez tout faux. Votre bronzage n’est en fait qu’une preuve que les rayons UV ont déjà nui à votre peau.

Ce n’est pas juste moi, chroniqueur santé à l’Acadie Nouvelle, qui vous le dit. Les spécialistes sont unanimes sur le sujet.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ont en effet établi que l’utilisation d’appareils de bronzage pouvait accroître de 59 % le risque de développer un mélanome chez les personnes dont la première exposition est survenue avant l’âge de 35 ans.

En 2009, l’OMS a ainsi classé l’utilisation de ces machines dans la catégorie «cancérogène pour l’être humain». Décidément, ça fait beaucoup pour un seul objet…

Sauf que nous n’en avons pas encore fini avec ces appareils et les dommages qu’ils causent. Une exposition excessive à leurs rayons UV peut également entraîner des coups de soleil; un vieillissement prématuré de la peau; et un affaiblissement du système immunitaire.

Moins connu, les problèmes oculaires liés aux rayonnements ultraviolets. Utilisez donc toujours un dispositif de protection des yeux adéquat pour éviter des blessures douloureuses à la cornée et à la conjonctive.

Enfin, l’exposition aux rayons peut contribuer à la formation de cataractes et à la croissance des cellules cancéreuses ou précancéreuses de l’œil, ce qui pourrait vous rendre aveugle.

Pour conclure cette chronique, il y a des mythes au sujet des appareils de bronzage que nous aimerions aussi balayer.

Vous faire bronzer avant d’aller en voyage dans le sud empêcherait un coup de soleil? Faux!

Les lits de bronzage devraient être utilisés comme source de vitamine D? Encore faux.

Mais nos critiques anti-machines de bronzage et/ou soleil s’arrêteront là. On ne voudrait pas fâcher le soleil, plus grand producteur de rayons UV, en pleine quinzaine du Congrès mondial acadien. Une belle semaine ensoleillée, on l’espère, à tous!