30 hockeyeurs, 2 lutteurs et 1 lanceur

Une première pour le hockey néo-brunswickois

Pour la première fois de son histoire, la Ligue de hockey junior majeur du Québec entamera une saison avec plus de 30 Néo-Brunswickois au sein de ses équipes. J’ignore encore le chiffre exact parce que certaines formations n’ont pas dévoilé encore leur alignement final, mais ça devrait se jouer entre 32 et 34 joueurs. Ce serait même encore plus si Peter Reynolds, Evan Nause et Eli Barnett n’avaient pas opté pour conserver leur éligibilité pour le hockey universitaire (ou collégial) américain.

Ce que je sais par contre, c’est que ça vient battre l’ancienne marque de 28 de 2013-2014. Justin Haché, Ryan Tesink, Robert Steeves, Matt Murphy, Christopher Caissy, Peter Trainor et les jeunes Philippe Myers et Mark Simpson faisaient alors partie de ce groupe.

Ce qui m’impressionne dans la brochette de 2019-2020, c’est le nombre d’Acadiens qui atteint pour l’instant la douzaine avec Yannic Bastarache, Alexis Dubé, Alexandre David, David Doucet, Jacob LeBlanc, Cole Cormier, Jérémy Duguay, Olivier-Luc Haché, Nicolas Savoie, Lukas Cormier, Patrick LeBlanc et Mika Cyr. C’est sans oublier que nous attendons les confirmations de Jérémie Jacob et Jérémie Hébert.

D’autre part, par expérience, environ une quinzaine de joueurs de la province parviennent chaque saison à disputer quelques matchs à la suite de rappels. Ça veut donc qu’environ 50 Néo-Brunswickois disputeront au moins un match dans la LHJMQ en 2019-2020. Ça aussi ce serait une première.

Voilà des chiffres qui vont sûrement enchanter Hockey Nouveau-Brunswick, de même que les 18 clubs de la LHJMQ. Ça démontre que le hockey néo-brunswickois développe de plus en plus de joueurs élites.

Markus et Marko parmi l’élite

Le réputé magazine Pro Wrestling Illustrated (PWI) a dévoilé dans les derniers jours son très populaire top-500 des meilleurs lutteurs sur la planète.

J’ai ainsi appris qu’Éric Doucet (Markus Burke) et Marc Roussel (Marko Estrada) font partie des 250 meilleurs au monde. Ce n’est pas rien.

Éric, qui est originaire de Campbellton, occupe le 245e échelon. Il était particulièrement fier d’avoir devancé son bon ami de Le Goulet qui se retrouve au 248e rang.

Marc Roussel, alias Marko Estrada, effectue son saut de la grenouille contre Éric Doucet, alias Markus Burke. – Gracieuseté: Francis Vachon

Justement, j’ai pensé que ça vous amuserait de savoir comment j’ai appris la nouvelle du 248e rang de Marc via un échange de mémos que nous avons eu sur Messenger. Je vous préviens que ma relation d’amitié avec le «champian du mande» est plutôt bizarre et que ça fait des années que ça dure.

Robert Lagacé – Salut Marc. Est-ce que tu connais ton rang dans le classement du PWI?

Marc Roussel – Crime, je ne savais même pas que c’était sorti. Une fan vient justement de m’envoyer mon rang. Je suis 248e.

RL – Quel était ton meilleur classement auparavant?

MR – (…)

RL – OK, tu peux laisser tomber, j’ai trouvé.

MR – Ahhhh… le gars me dérange pour rien.

RL – Non, mais quelle mauvaise attitude tu as. Tu mériterais une descente du coude du troisième câble en plein sur le nez. Tu feras moins le frais que je t’aurai déménagé le nez de six pouces.

MR – Bon, une autre affaire. On voit que tu es un expert des descentes du coude. Tu casses le nez du monde. T’es un perdant et un mauvais lutteur.

RL – J’aurais pu te menacer d’un tape-foufoune mais j’avais trop peur que tu aimes ça.

MR – Hahaha… T’es un vilain garçon. Est-ce que tu vas faire un article avec ça, ou tu m’as dérangé pour rien?

RL – Je vais écrire un truc.

MR – Tu fais mieux mon vieux pourri.

Bref, le meilleur classement de Marko Estrada était une 256e place obtenue en 2016. Voici d’ailleurs ses classements du PWI-500 depuis 2014: 387 (2014), 381 (2015), 256 (2016), 261 (2017) et 320 (2018).

Pour ce qui est de Markus Burke, il était 371e en 2016, 278e en 2017 et 272e en 2018.

Ils sont quand même encore très loin du record détenu par un Acadien et appartenant à René Dupré de Pointe-du-Chêne. En 2003, le fils d’Émile était considéré comme le 97e meilleur lutteur au monde selon PWI. René a aussi terminé aux 108e et 117e rangs en 2004 et 2005.

Notons aussi le 192e échelon de Robert Maillet de Sainte-Marie-de-Kent en 1998 avec son personnage de Kurrgan. En 1991, Leo Burke (Léonce Cormier), de Dorchester, occupait la 276e position.

Par ailleurs le Néo-Brunswickois de Miramichi Tyson Dux a terminé au 303e échelon dans le classement de 2019. C’est pas mal loin de sa 98e place de 2010.

Il est né à la mauvaise époque

Saviez-vous que si Jonathan Gionet de Bathurst avait le pouvoir de voyager dans le temps, disons aux environs du 15 août 1928, il serait alors le recordman mondial du lancer du poids avec son jet de 15,92 mètres réalisé en juillet 2017?

En fait, Jonathan aurait conservé sa marque mondiale jusqu’au 26 août puisque l’Allemand Emil Hirschfeld devint ce jour-là le premier homme à effectuer un tir de plus de 16 mètres, soit plus exactement 16,04 mètres.