Junior majeur: les prédictions de Robert

Après un autre interminable camp d’entraînement, la LHJMQ a enfin pu lancer sa 51e saison, jeudi soir, à l’aréna de Rouyn-Noranda.Les champions en titre de la coupe Memorial (et aussi de la coupe du Président) ont encaissé un revers de 5 à 4 devant l’Armada de Blainville-Boisbriand. Les visiteurs ont su remonter avec brillance un déficit de 4 à 2 au troisième tiers. Une belle histoire de famille que ce gain puisque le but vainqueur a été marqué par Blake Richardson, le fils de Bruce, l’entraîneur-chef. Mais trêve de bavardage, j’ai le goût aujourd’hui de vous livrer mes prédictions pour la saison 2019-2020.

Association Est

Commençons avec la puissante Association Est, où les Saguenéens de Chicoutimi devraient logiquement dominer en raison de leur offensive de grande qualité.

Entre vous pis moi pis la boîte à bois, je ne serais aucunement surpris de voir la troupe de Yanick Jean inscrire au-delà de 340 buts, ce qui serait une première depuis les Mooseheads de Halifax en 2012-2013. Le Phoenix de Sherbrooke devrait aussi flirter avec ce plateau, mais je vous en parlerai plus loin dans cette chronique.

Ainsi, Rafaël Harvey-Pinard, Hendrix Lapierre, Justin Ducharme, Samuel Houde, Théo Rochette et Ethan Crossman composent un top-6 impressionnant à Chicoutimi. Pas de soucis également devant les buts avec Alexis Shank.

Toutefois, en défensive, c’est un peu plus mince après Artemi Kniazev. Or, Yanick Jean a tous les outils (jeunes espoirs, choix au repêchage, etc.) pour se magasiner au moins deux arrières de premier plan. À ce sujet, on chuchote ici et là que Noah Dobson est déjà promis aux Saguenéens si jamais les Islanders de New York ont l’idée de le retourner dans la LHJMQ.

Pour les positions 2 à 6, ça risque d’être très serré entre les Wildcats de Moncton, les Eagles du Cap-Breton, les Mooseheads de Halifax, l’Océanic de Rimouski et les Islanders de Charlottetown.

Chez les Wildcats, Jakob Pelletier, Mika Cyr, Alexander Khovanov, Jordan Spence et Olivier Rodrigue seront les principaux chevaux de bataille.

Du côté des Eagles, malgré la présence de plusieurs jeunes, ils n’en demeurent pas moins une puissance à l’attaque avec les Mathias Laferrière, Egor Sokolov, Derek Gentile, Shawn Boudrias et Shaun Miller.

Les Mooseheads, eux, peuvent compter sur un véritable big three défensif avec Jared McIsaac, Justin Barron et Patrick Kyte, ainsi que sur trois attaquants de haut niveau en Benoît-Olivier Groulx, Raphaël Lavoie et Maxime Trépanier. Je m’attends également à ce que la recrue Senna Peeters fasse rapidement sa marque. Bien hâte de voir ce que le d.g. Cam Russell fera aux Fêtes.

L’Océanic, pour sa part, peut compter sur le surdoué Alexis Lafrenière, un gardien qui n’a plus rien à prouver en Colton Ellis et l’un des meilleurs Européens du circuit en Dmitry Zavgorodniy. Ajoutez à cela les D’Artagnan Joly et Cédric Paré à l’attaque et le fait que Serge Beausoleil possède assez de choix au repêchage pour colmater les brèches.

Pour ce qui est des Islanders, ils ont un excellent gardien numéro un en Matthew Welsh, un respectable groupe de défénseurs en Lukas Cormier, Xavier Bernard et Noah Laaouan, de même qu’un bon groupe d’attaquants avec en tête Nikita Alexandrov, Cédric Desruisseaux, Thomas Casey, Kevin Gursoy et Brett Budgell.

Enfin, les Remparts de Québec, les Sea Dogs de Saint-Jean, le Titan d’Acadie-Bathurst et le Drakkar de Baie-Comeau seront impliqués dans une belle bagarre pour une place dans les séries éliminatoires. J’ai même l’impression que ce sera beaucoup plus serré que les gens s’imaginent entre ces quatre équipes.

Les Remparts peuvent compter sur de bons éléments à l’attaque, à commencer par Félix Bibeau, de même que sur un défenseur très sous-estimé qui devrait éclore cet hiver en Darren Kielb.

Les Sea Dogs demeurent un club de nombrils verts (12 joueurs de 16 et 17 ans), mais le talent y est omniprésent. Jérémie Poirier à l’arrière, Zachary Bouthillier devant les buts, ainsi que Nicolas Guay et Maxim Cajkovic à l’attaque, seront l’âme de l’équipe.

Le Titan, une formation qui se veut aussi jeune que les Sea Dogs, compte sur leurs vétérans pour les mener aux séries éliminatoires. Anderson MacDonald, qui semble avoir retrouvé sa touche magique, Shawn Élément et Tristan Bérubé auront beaucoup de pression. Bien hâte de voir aussi le défenseur Noah Delémont.

Le Drakkar a beau avoir Nathan Légaré et Gabriel Fortier à l’attaque, ainsi que quelques arrières solides en Xavier Bouchard, Christopher Merisier-Ortiz et Keenan MacIsaac, c’est beaucoup moins reluisant par la suite.

Association Ouest

Dans l’autre association, pas mal tout le monde s’entend pour dire que le Phœnix de Sherbrooke fera cavalier seul.

Pour tout vous dire, le Phoenix devrait survoler les autres formations de cette faible association les doigts dans le nez.

À l’attaque, j’irais jusqu’à dire que c’est encore plus impressionnant qu’à Chicoutimi.

On ne peut penser autrement quand un club peut compter sur un top-8 composé de Samuel Poulin, Benjamin Tardif, Alex-Olivier Voyer, Félix Robert, Taro Jentzsch, Patrick Guay, Bailey Beach et Xavier Parent.

Pour le reste, ça risque d’être pas mal serré pour les positions 2 à 7. Il risque d’y avoir de la parité autant dans l’Est que dans l’Ouest cette saison.

L’Armada de Blainville-Boisbriand devrait faire mieux que la saison dernière en raison d’une attaque qui n’est pas piquée des vers avec Adam Capannelli, Luke Henman, Simon Pinard, Benjamin Corbel et Yaroslav Likhachev. La défensive est aussi intéressante avec Samuel Bolduc, William Cyr, Samuel Desgroseillers et Miguel Tourigny. Devant les buts, le petit Émile Samson nous réserve sans doute quelques autres miracles.

Les Foreurs de Val-d’Or ont encore plusieurs jeunes, mais ils devraient faire un bond vers l’avant cette saison, et cela pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’ils ont un bon gardien en Jonathan Lemieux, une pas pire brigade défensive avec les Maxence Guenette, David Noël, Karl Boudrias et Jérémie Biakabutuka, ainsi que quelques attaquants intéressants en Nicolas Ouellet, Jérémy Ouellet, Peyton Hoyt et Jacob Gaucher. Bien hâte de voir aussi ce que fera la recrue Justin Robidas.

Les Cataractes de Shawinigan, bien qu’encore très jeunes, ont plusieurs pièces intéressantes en Leon Denny, Jordan Lepage et Marc-Antoine Pépin à l’arrière, ainsi que Mavrik Bourque, Jérémy Martin, Valentin Nussbaumer et la recrue Vasily Ponomarev à l’attaque.

Les Tigres de Victoriaville manquent un peu de profondeur, mais il n’empêche qu’ils seront à surveiller avec les Igor Serdyuk, Mikhail Abramov et Olivier Mathieu à l’offensive, Sean Laroche à l’arrière et Tristan Côté-Cazenave devant le filet.

Les Huskies, malgré la perte de plusieurs joueurs importants, auront un lendemain de veille un peu moins difficile que prévu en raison parce qu’il y reste encore de bons éléments. À commencer par Zachary Émond devant les buts, Justin Bergeron, Samuel Régis et Alexis Arsenault en défensive, de même qu’Alex Beaucage, Louis-Filip Côté, Tyler Hinam et Vincent Marleau à l’attaque.

Les Olympiques de Gatineau n’ont pas encore de superstar, mais ça viendra une fois que Pier-Olivier Roy, Zachary Dean et Olivier Boutin auront pris un brin de maturité. En attendant, ils tenteront de se qualifier pour les séries et si c’est pour arriver, ce sera sûrement grâce à l’aide de David Aebischer à l’arrière, qui sera appelé à jouer de nombreuses minutes, de même qu’un groupe de cinq ou six attaquants honnêtes tous en mesure d’aller chercher une quarantaine de points.

Les Voltigeurs de Drummondville fermeront la marche, eux qui entament une reconstruction complète. Heureusement pour les partisans de l’équipe, ils auront un brillant premier trio à encourager avec Dawson Mercer, Xavier Simoneau et Brandon Subel.

Association Est

  • 1. Chicoutimi
  • 2. Moncton
  • 3. Cap-Breton
  • 4. Halifax
  • 5. Rimouski
  • 6. Charlottetown
  • 7. Québec
  • 8. Saint-Jean
  • 9. Acadie-Bathurst
  • 10. Baie-Comeau

Association Ouest

  • 1. Sherbrooke
  • 2. Blainville-Boisbriand
  • 3. Val-d’Or
  • 4. Shawinigan
  • 5. Victoriaville
  • 6. Rouyn-Noranda
  • 7. Gatineau
  • 8. Drummondville

Cinq meilleurs pointeurs

  1. Rafaël Harvey-Pinard, Chicoutimi
  2. Alexis Lafrenière, Rimouski
  3. Jakob Pelletier, Moncton
  4. Mathias Laferrière, Cap-Breton
  5. Samuel Poulin, Sherbrooke

Défenseur de l’année: Jordan Spence, Moncton.

Gardien de l’année: Alexis Shank, Chicoutimi.

Recrue de l’année: Senna Peters, Halifax.