Cette semaine, je réponds aux questions d’un lecteur au sujet des boissons végétales. Bonne lecture!

Végétarisme, végétalisme, éthique animale, environnement, santé, intolérance au lactose; il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer votre désir à vouloir adopter les boissons végétales. Comment s’y retrouver? Voici certains points qu’il est bon de se rappeler.

Des variétés pour tous les goûts!

Il va s’en dire que les boissons végétales ont réellement envahi le marché ces dernières années, offrant ainsi une palette de saveurs intéressantes aux con­sommateurs, dont en voici quelques exemples:

– Boissons végétales à base de légumineuses ou de céréales: soya, pois chiches, avoine, riz.

– Boissons végétales à base de noix: amandes, noix de cajou.

– Boissons végétales à base de graines: chanvre, lin, sésame.

Vitamine et minéraux

De façon générale, la plupart des boissons végétales commerciales sont enrichies de vitamines (A, D, B12, riboflavine) et de minéraux (calcium, zinc). Certaines boissons sont enrichies d’une plus grande variété d’éléments nutritifs. Pour le savoir, il suffit de vérifier la liste des ingrédients.

Protéines et sucres ajoutés

Même si la plupart des boissons végétales ont sensiblement le même contenu en vitamines et en minéraux, ce n’est toutefois pas le cas du contenu en protéines et en sucres ajoutés.

Si le contenu en protéines est un élément important, la boisson de soya s’avère un excellent choix. Au gout plutôt neutre, cette boisson contient autant de protéines (7 à 8 g de protéines par 250 ml) que le lait. La boisson d’avoine vient en seconde place avec un apport de 3 à 4 g de protéines par 250 ml. Puis finalement, en dernière place, se retrouvent les boissons d’amandes, de noix de coco, de cajou et de riz (0 à 1 g de protéines par 250 ml). Sachez que l’on retrouve de la boisson de pois chiches sur le marché avec 10 g de protéines par 250 ml.

Pour ce qui est du contenu en sucres ajoutés, on retrouve trois grandes catégories de produit: «non sucrée», «originale» et «aromatisée». La version non sucrée contient moins de sucre que les versions originales et aromatisées (vanille, chocolat, fraise, etc.). Par exemple, 250 ml de boisson de soya non sucrée contient 1 g de sucre; 250 ml de boisson de soya originale en contient 5 g alors que la boisson de soya au chocolat en contient 18 g. Étant donné que le contenu en sucre varie d’une marque à l’autre, vérifiez toujours le tableau de la valeur nutritive des produits.

J’espère avoir répondu à toutes vos questions. À samedi prochain!

Informations générales

Peu importe le type de boissons végétales que vous choisissez, assurez-vous qu’elles soient enrichies.

Si vous êtes un adepte de la fabrication de boisson végétale «maison», sachez que votre produit final ne contiendra pas autant de vitamines et de minéraux que les boissons végétales enrichies du commerce.

Les boissons végétales peuvent remplacer le lait dans pratiquement toutes les recettes. Bien entendu, il est important de choisir des boissons végétales non sucrées ou non aromatisées dans la préparation de plats non sucrés.

Étant donné que le calcium a tendance à rester au fond du contenant, prenez l’habitude de brasser vigoureusement le contenant avant de vous en servir.

Si vous faites régulièrement du sport, sachez que les boissons végétales aromatisées peuvent représenter une bonne source d’énergie (au même titre que le lait au chocolat) pour refaire ses réserves de glucides et de protéines après l’activité.

Rappelons-nous que le terme «lait» est réservé uniquement aux produits provenant des glandes mammaires des femelles après la naissance de leur petit. Voilà pourquoi on doit plutôt utiliser l’appellation «boisson végétale» lorsque l’on parle des «laits» de soya, d’amandes, de riz, etc.