Hockey senior: le grand retour des frères Saulnier

Les frères Allain et Alex Saulnier ont confirmé lundi qu’ils joignaient les rangs des Pêcheurs de Cap-Pelé dans la Ligue de hockey senior Beauséjour.

C’est un grand coup que le directeur général des Pêcheurs Sullivan Cullen vient de réaliser. Un très grand coup.

Le genre de coup qui va bien au-delà des besoins de la formation capéloise.

En convainquant les frères Saulnier, Cullen permet aussi au nouveau circuit de se doter d’une crédibilité. Ce n’est pas rien.

Oui, il n’y a pour l’instant que trois clubs dans le modeste Circuit Beauséjour, mais vous pouvez parier que ça ne restera pas longtemps ainsi. Attendez-vous à voir au moins deux nouvelles équipes s’y joindre la saison prochaine, peut-être même plus.

Avec les frères Saulnier, la LHSB s’assure également d’un spectacle qui sera revu à la hausse.

«Ça faisait un petit bout de temps que nous pensions à un retour, affirme Allain Saulnier. Ça fait deux ans que nous n’avons pas joué du hockey de haut niveau et ça nous manquait. Quand nous étions avec les Wildcats, Danny Flynn nous avait dit qu’il y a deux choses qui allaient nous manquer quand nous allions arrêter de jouer au hockey. Un, de se retrouver avec un groupe de gars. Et deux, le niveau de compétition. Il avait raison. C’est bien beau les ligues de garage, mais tu ne trouves pas le niveau de compétition d’une vraie ligue.»

Le calendrier peu exigeant et le fait que la ligue soit essentiellement locale sont deux autres facteurs qui ont motivé les Saulnier à reprendre l’action.

«Nous sommes deux gars de Cap-Pelé et nous avons grandi en regardant les Pêcheurs qui, dans le temps, avaient des joueurs comme les frères Jacob – Peter et Ricky – ainsi que les frères Doiron – Shane et Réjean. Alors la chance de jouer devant nos familles et nos amis a évidemment aidé à nous convaincre. D’autant plus que nous n’avons pas eu la chance de jouer souvent à l’aréna de Cap-Pelé depuis les rangs atomes», révèle Allain.

Les deux frères se donnent toutefois quelques rencontres pour retrouver leur niveau de jeu.

«C’est sûr que ça va nous demander une petite période d’ajustement. Comme je l’ai dit, ça fait deux ans que nous n’avons pas joué du vrai hockey. Nous allons avoir besoin de quelques matchs pour retrouver notre synchronisation», mentionne Allain.

Et même si les deux frères n’ont encore fait aucune promesse à l’équipe quant à la saison prochaine, les chances sont très bonnes pour que l’aventure dure quelques années.

«Pour l’instant, nous gardons le focus seulement sur la présente saison. Mais je ne te cacherai pas que nous sommes ouverts à l’idée de revenir si l’expérience fonctionne. En tout cas, nous avons hâte de jouer. Nous ressentons même un peu de nervosité. L’important pour commencer sera de garder les choses simples», ajoute Allain Saulnier.

Rappelons que les frères Saulnier ont marqué l’histoire des Flyers de Moncton (midget AAA), des Wildcats de Moncton (LHJMQ) et des Aigles Bleus de l’Université de Moncton (SUA) de 2008 à 2017.

Par ailleurs, le D.G. Sullivan Cullen a également annoncé l’embauche du gardien Maxime Michaud et du défenseur Yannick Doiron. Ce dernier est le fils de Shane Doiron.

Maraudeurs de Dalhousie

Qu’ont en commun les trois premiers pointeurs des Maraudeurs, Joey Bernard (3-13=16), Alex Blais (4-9=13) et Robert Pelletier (4-8=12)? Ils ont tous déjà porté les couleurs du Titan d’Acadie-Bathurst.

Parlant des Maraudeurs, leur mois de décembre est manifestement l’occasion de créer une réelle rivalité avec les Mooseheads de Chaleur.

Les deux formations, qui ont eu l’occasion de s’affronter une première fois dimanche (gain de 6-5 de Chaleur), ont trois autres rendez-vous à venir d’ici le jour de l’An, soit ce samedi à Petit-Rocher, puis les 14 et 28 décembre au Palais des glaces Inch Arran.

«Les gars ont hâte à samedi, m’a révélé Robert Pelletier. Nous voulons obtenir notre revanche. Nous les affrontons d’ailleurs quatre fois en décembre. Je peux te dire que nous ne les aimons pas et eux non plus.»

Les Maraudeurs ont d’autre part perdu les services du défenseur P.J. Labillois pour une période de deux à trois semaines. Labillois a été blessé lors du match samedi soir contre les Alpines de Tracadie.

Acadiens de Caraquet

Les Acadiens ont une nouvelle recrue qui s’est récemment ajoutée à l’alignement. Il s’agit du jeune défenseur de 19 ans Félix Albert.

«C’est un défenseur à caractère défensif qui n’aime vraiment pas perdre. Il a du caractère», m’a confié le directeur général de l’équipe Mike Rail.

Mentionnons par ailleurs que le capitaine de l’équipe, Yan Rail, a disputé samedi contre les Ice Dogs de Miramichi-Néguac un 18e match en carrière avec au moins quatre points dans la LHSAC, séries éliminatoires comprises. Il s’agit d’un sommet dans le circuit. Martin McGraw des Alpines de Tracadie vient au deuxième rang avec 12 matchs de quatre points et plus.

JC’s de Bouctouche

Les JC’s sont parfaits jusqu’ici dans la Ligue Beauséjour avec une récolte de quatre victoires en autant de matchs. Si le capitaine Jacques Cormier (2-7=9) produit sa part de points comme à son habitude, plusieurs autres joueurs connaissent également de bons moments.

C’est le cas de Julien Bastarache (5-2=7), Rémi Gautreau (3-2=5), Michel Richard (2-3=5), Marcel Newcomb (3-1=4) et Kevin Cormier (2-2=4).

Les JC’s ont également beaucoup de succès aux guichets avec une moyenne de plus de 900 spectateurs par partie au Centre J.-K.-Irving.

«Jacques demeure M. JC’s et plusieurs de nos jeunes jouent comme des vétérans, m’a raconté le D.G. Mike LeBlanc. Les gars sont bien ensemble et ils ont une solide attitude. C’est sans oublier que les partisans sont là et que nous disputons de bons matchs de hockey. Nous sommes très heureux jusqu’ici.»

Dynamo de Kedgwick

Le Dynamo ne fait pas seulement du bon travail sur la glace, comme en témoigne sa présence en tête du classement du CRH, à égalité avec les Panthères du Haut-Madawaska.

L’organisation fait aussi de l’excellent boulot afin de s’assurer que les partisans aient du plaisir à venir encourager l’équipe.

Ce samedi, par exemple, ce sera la soirée du lancer du toutou pour le déjeuner du père Noël. De plus, 1$ par spectateur sera remis au fond pour la construction d’un parc à la nouvelle école.

Je vous fais une prédiction, c’est un but de Phil Nazair qui va provoquer l’explosion de lancers du toutou samedi soir. Les Draveurs du Bas-Madawaska seront les visiteurs pour l’occasion.

Notons par ailleurs que le Dynamo a récemment fait l’ajout de l’excellent attaquant Brandon Coulombe à sa formation.

Panthères du Haut-Madawaska

Déjà bien nanties en attaquant, les Panthères viennent de confirmer l’arrivée du défenseur Francis Poirier.

«Francis est un gros bonhomme qui va faire partie de notre top-4 en défensive, m’a révélé l’entraîneur-chef François Caron. Il apporte beaucoup d’expérience à notre équipe.»

Francis Poirier a disputé les huit dernières campagnes avec les Castors de Saint-Quentin, où il a compilé 26 buts et 50 passes pour 76 points en 179 rencontres.

En passant, saviez-vous que sept des 10 premiers pointeurs du CRH évoluent pour les Panthères? Il s’agit de Dean Ouellet (2-20=22), Adam Laite (9-4=13), Danny Chiasson (4-8=12), Sylvain Dubé (2-9=11), Mathieu Loisel (5-5=10), Alex Émond (4-6=10) et Gabriel Levasseur (2-8=10).

Mooseheads de Chaleur

Les Mooseheads, qui occupent la tête du classement de la LHSAC, doivent composer sans les services de deux attaquants importants, soit Neil Coombs et Jean-Philip Lévesque.

Par ailleurs, le capitaine Rémi Doucet traverse une heureuse séquence de 10 points, dont sept buts, à ses trois derniers matchs. C’est justement ce qui lui permet de mener la ligue au chapitre des buts (11) et des points (17).

Ice Dogs de Miramichi-Néguac

Ce sera soir de première, ce week-end pour les Ice Dogs. Pour la première fois de l’histoire de l’équipe, une partie locale sera disputée à l’extérieur du Sportplex.

Vendredi donc, les Ice Dogs accueilleront les Acadiens de Caraquet au Centre civique de Miramichi.

Les Ice Dogs tenteront du même coup de remporter un premier match en carrière face aux Acadiens qui ont gagné les 17 premiers duels depuis la naissance du circuit en 2016-2017. Pire encore, les Acadiens ont dominé les Ice Dogs 132-58 au chapitre des buts marqués lors de ces 17 rencontres.

«Nous avons bien cru que nous allions gagner dimanche dernier au Sportplex. Le pointage était 3-3 après deux périodes», m’a fait savoir le directeur général Olivier Savoie.

«Ça devrait donner un bon match vendredi et nos joueurs vont certainement vouloir en mettre plein la vue au Centre civique», a ajouté le D.G. des Ice Dogs.

Prédateurs du Témiscouata

Les Prédateurs devront se passer du défenseur Thomas Bossé pour quelques semaines. Le jeune arrière de 19 ans a été blessé au haut du corps à la suite d’une solide mise en échec pendant le match contre les Draveurs du Bas-Madawaska, samedi dernier.

«C’était un accident, assure le directeur général des Prédateurs André Beaulieu. Thomas ne jouera pas d’ici Noël et on verra par la suite.»

Marchands de Shippagan

Suspendu lors des deux dernières rencontres, Luc Williams réintégrera l’alignement des Marchands, vendredi soir, face aux Mooseheads de Chaleur au Centre Rhéal-Cormier.

Un retour fort attendu pour les Marchands qui ont subi des revers de 8-2 (Néguac) et 10-4 (Chaleur) en l’absence de leur joueur étoile. Notons que Williams montre une fiche de 10 buts et six passes pour 16 points en cinq parties.

As de Saint-Basile

Une petite bombe a éclaté du côté des As alors qu’ils ont montré la porte de sortie à l’entraîneur-chef Bernard Chiasson.

Joint en après-midi mercredi, le directeur général Paul Philibert s’est contenté de dire que l’équipe était actuellement à la recherche d’un remplaçant. Il n’a toutefois pas voulu commenter le départ de Chiasson.

De son côté, Bernard Chiasson a lui aussi préféré garder le silence.

Une histoire à suivre.

Alpines de Tracadie

Les Alpines viennent de subir deux défaites consécutives. Ce n’était pas arrivé dans le calendrier régulier depuis la catastrophique fin de saison 2016-2017, où l’équipe s’était inclinée trois fois de suite pour compléter la campagne.

Les Alpines auront l’occasion de retrouver le sentier de la victoire en accueillant les Acadiens de Caraquet, dimanche, au Complexe S.-A.-Dionne.