La période des fêtes est souvent synonyme de famille, de congé, de retrouvailles, de festivités et de bonheur. Elle est parfois aussi synonyme d’excès de nourriture et d’alcool ainsi que de manque de sommeil!

Bien qu’agréable, ce moment de l’année – qui peut s’étaler sur plusieurs semaines – apporte quelques fois son lot de stress et d’angoisse chez la personne en processus de perte ou de maintien de son poids. Voyons comment il est possible de concilier famille, plaisir et nourriture sans trop s’infliger de dommage.

Agissez dès aujourd’hui!

Pourquoi attendre en janvier pour adopter de saines habitudes alimentaires? Com­mencez dès aujourd’hui! En passant tout de suite à l’état de vigilance, vous acquerrez de l’expérience et de la confiance. Il vous sera donc plus facile de maintenir vos bonnes habitudes durant le temps des fêtes. Ce ne sera pas toujours facile, mais vous y arriverez, un repas et une décision à la fois!

Voici huit conseils qui devraient vous aider à maintenir le cap:

1. Évitez les jeûnes (et les privations) avant, durant et après les fêtes

Même s’il est vrai que le jeûne représente une solution facile et rapide pour perdre du poids, rappelons-nous que les kilos perdus le sont surtout sous forme d’eau et de muscles. Un autre désavantage qui découle du jeûne, c’est qu’il fait élever le taux d’enzymes lipogènes (enzymes qui favorisent la formation des graisses). Conclusion: les jeûnes ne sont d’aucune utilité pour perdre du poids, que ce soit à court terme ou à long terme.

2. Mangez, mais pour les bonnes raisons!

Soyez à l’écoute de vos signaux corporels: mangez lorsque vous ressentez une «vraie faim», et arrêtez de manger lorsque vous n’avez plus faim. Savoir distinguer entre la «vraie» et la «fausse» faim est un facteur déterminant dans le maintien de saines habitudes alimentaires et de vie.

3. Entourez-vous de gens qui s’alimentent bien

De façon inconsciente, on a tendance à imiter les gens qui nous entourent, selon que leurs habitudes alimentaires sont bonnes ou moins bonnes! Il en va de même pour les portions d’aliments: en compagnie de gens qui mangent moins, on a aussi tendance à moins manger!

4. Conservez un état d’esprit positif

L’état d’esprit (mindset) positif influe sur votre façon de penser, votre façon d’agir et votre façon d’être. Votre pensée et vos agissements positifs favoriseront assurément des comportements sains et positifs.

5. Déposez votre fourchette entre chaque bouchée

Ce truc est connu de tous, mais très peu de gens pensent à le mettre en pratique! La méthode en vaut pourtant la peine, car la pause que vous vous imposez aide à savourer pleinement chaque bouchée.

6. N’hésitez pas à dire poliment «non, merci» lorsque vous n’avez plus faim

Par crainte de blesser la personne qui a si gentiment préparé le repas, on hésite souvent à dire non merci. Une façon polie de décliner une deuxième assiettée serait de dire par exemple: «Ton repas était savoureux, mais je te remercie, j’ai très bien mangé.»

7. Prenez des moments de répit entre la visite et les sorties!

Entre la visite et les repas copieux pris en famille ou entre amis, profitez-en pour retourner à vos bonnes habitudes alimentaires et manger plus léger: bol bouddha, soupes-repas, sandwichs, fruits et légumes, etc.

8. Le plus souvent possible, maintenez votre routine de sommeil

Il est tout à fait défendable de se coucher un peu plus tard que d’habitude durant la période des fêtes. Mais rappelez-vous que lorsque le corps et le cerveau sont fatigués, ils sont beaucoup moins portés à aller s’entraîner et à faire des choix santé!

Soyez au rendez-vous dans deux semaines. Je vous proposerai alors d’autres trucs santé.

Bon samedi!