Le dilemme!

Pour ceux qui pensaient que s’en étaient fini des élections avec celles du gouvernement fédéral cet automne, j’ai des nouvelles pour vous.

D’abord au fédéral avec le départ de Scheer, on pourrait croire à un répit de quelques années. Cependant, si la droite populiste parvient à conserver le contrôle du parti, c’est une autre histoire. Sur la scène provinciale, Blaine Higgs vient de donner un coup de semonce en menaçant de faire de son projet de loi sur les négociations des foyers de soins un vote de confiance.

Ce faisant, il indique à l’Alliance qu’il n’a plus besoin d’eux et pousse en quelque sorte les libéraux dans les câbles, eux qui n’ont pas plus besoin d’une élection que d’une chirurgie pour des pierres aux reins.

Bref, rassurez-vous, Higgs aura son projet de loi, et ce sera, j’en suis certain, les libéraux qui vont le lui offrir, en s’assurant que des membres du caucus libéral ne soient pas suffisamment nombreux en Chambre pour défaire le gouvernement!

Mais ce n’est que partie remise, car des stratèges conservateurs regrettent encore que les piètres résultats de leurs cousins fédéraux ne leur aient pas permis d’aller en élections cet automne. Ils surveillent de très près ce qui se passe chez les libéraux, conscients qu’ils sont du fait que le chef Vickers n’a pas produit le résultat escompté sur les électeurs néo-brunswickois.

Rappelons les faits: Vickers révèle l’hiver dernier son intérêt à la chefferie du Parti libéral de la province. Dès son annonce, il élimine les autres candidats potentiellement intéressés, privant ainsi les libéraux d’un débat d’idée, et surtout de la publicité inhérente à une course au leadership.

Depuis lors, l’ancien ambassadeur ne réussit pas à galvaniser les troupes et à définir un message capable de faire face aussi bien à l’électorat de droite que celui de gauche, où le vote progressiste pour l’instant se retranche chez les verts.

Cependant, des libéraux qui suivent de près le chef Vickers nous indiquent qu’il a fait des progrès remarquables depuis l’automne et que les conservateurs ne devraient pas le sous-estimer.

On indique que lors d’un récent discours, Vickers a rassuré plusieurs militants en offrant une vision progressive et moderne de notre province. Et comme quelqu’un l’a mentionné, ‘’Il est loin de pouvoir se comparer à McKenna , mais comparé à Higgs il est excellent!‘’ Quant aux conservateurs, même s’ils dominent toujours dans les sondages, ils devront admettre que l’écart entre eux et les libéraux se resserre et qu’ils n’ont à peu près rien fait pour gagner du terrain chez les francophones, surtout dans le Nord. Le million de dollars annoncé cette semaine pour le pont de Shippagan aura peu d’impact en dehors de cette région et la décision de mettre à Moncton le Centre de santé mentale pour les jeunes est une claque en pleine face à toute la population du Nord. Si Égalité Santé en français veut se battre pour tous les francophones du Nord, elle en a ici l’occasion!

L’idée de poursuivre les travaux d’élargissement de la route 11 sans doubler les ponts repose sur la décision la plus ridicule qui soit dans le domaine de la construction.

Ne pensons pas à cela pour l’instant c’est trop triste, célébrons plutôt les Fêtes de fin d’année!