«Noël est une saison non seulement de réjouissance, mais de réflexion.» – Winston Churchill

Je me suis fait le cadeau de lire sur saint Nicolas, prédécesseur légendaire du cher personnage mythique vêtu de rouge que, hélas, on retrouve souvent dans les centres commerciaux.

Nicolas de Myre (une ville antique en Turquie actuelle) serait né au IIIe siècle. De nature très généreuse, on le disait patron des enfants.

On raconte que, durant la nuit, il offrait des cadeaux et de la nourriture aux gens dans le besoin.

Plusieurs histoires se recoupent à son sujet: sa bonté semble en être le dénominateur commun. Cet évêque de Myre, qui aurait donné toutes ses richesses à de bonnes œuvres, suscite l’inspiration en ce temps de Noël.

Cette lecture m’a donné envie de créer une liste de Noël pour ce protecteur des enfants.

Vu qu’il tenait à veiller sur les enfants de ce monde, saint Nicolas sera sûrement à l’écoute de mes demandes. Voici ma liste:
Je veux…

– Qu’un enfant soldat soit sauvé de son noir dessein.

– Qu’une jeune victime d’agression sexuelle sache qu’elle n’en est pas responsable, qu’elle peut en parler à quelqu’un et qu’elle arrivera à reprendre le pouvoir sur sa vie.

– Qu’un garçon ayant un parent condamné à la prison sache qu’il est aimé inconditionnellement.

– Qu’une femme enceinte ait les moyens de bien se nourrir.

– Qu’un adolescent prenne l’exemple de Greta Thunberg et promeuve le respect de l’environnement.

– Que mon conjoint m’achète un chic sac à main, de marque, en cuir de crocodile. (Oups, mauvaise liste!)

– Qu’une fillette ait accès à une éducation (au lieu d’être lancée dans un mariage précoce).

– Qu’un adolescent ait saisi l’importance du respect et de la paix à la suite de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes (qui vient d’avoir lieu le 6 décembre).

– Qu’une préadolescente qui se sent rejetée développe un sentiment d’appartenance, tout en demeurant authentique, et trouve sa place.

– Qu’un adolescent suicidaire prenne la décision courageuse de vivre et qu’il sache que, même si celle-ci est floue, il a une raison d’être.

– Qu’une enfant qui perd un être cher vive son deuil avec sérénité.

– Qu’un garçon qui met sa santé et sa vie en jeu pour extraire du coltan (un minerai utilisé pour fabriquer nos innombrables appareils électroniques) soit vu, entendu et défendu.

– Que les clones du père Noël demandent aux petits ce que leur cœur désire pour Noël (par exemple aider une personne sans-abri, avoir une petite sœur, offrir un repas à une famille, etc.), et non seulement quels joujoux ils désirent.

– Que le sentiment de gratitude emballe tous les enfants de ce monde – bien mieux que le papier d’emballage à motifs de rennes. (Rien contre toi, Comète!)

Je vous souhaite tous un Noël débordant de bienveillance!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

Défi de la semaine

Tendez la main à un enfant en cette saison de Noël. Vous pouvez offrir une visite, de la nourriture, une lettre, une activité, un dépôt dans un régime d’épargnes-études, des prières ou toute autre chose qui l’aiderait.